En passant

Dimanche en quelques manches d’hiver (3)

Deux musiques pour se rester dans les nuages

The Tornados – Dreamin’ On A Cloud

Django Reinhardt – Nuages

CHANSONS
MONUMENTS

Chansons qui ont un brin d’éternité

Apache

Un des instrumentaux pour la guitare qui occupe depuis plus de 60 ans une des premières places.

Les Shadows, la version à succès (1960)

Bert Weedon, la version originale (1960)

Rétroviseur

Il y a 62 ans en 1961 à la mi- janvier, ces chansons squattaient le hit parade américain ou anglais, et pour certaines envahir la France.

The Shirelles – Will You Still Love Me Tomorrow

Ferrante & Teicher – Exodus

Neil Sedaka – Calendar Girl

The Drifters – I Count The Tears

Bobby Vee – Rubber Ball

On les entend jamais

Pour la quasi totalité des artistes, les discographies sont parsemées de titres que l’on n’entend jamais, seules les écoutes privées peuvent quelque peu renverser la tendance. Il y a pourtant des choses plaisantes, intéressantes, voire même géniales. Partons à la découverte des ces spécialités dans un joyeux mélange de style…

The Artwoods – Sweet Mary

Dave & The Diamonds – You Do Love

The Riot Squad – Working Man

Grapefruit – This Little Man

The Dakotas – Seven Pounds of Potatoes

Des trucs originaux

Tous les titres suivants sont des compositions de Burt Bacharach qui a écrit plus de 200 chansons pour divers artistes dont une grande partie furent des succès encore dans toutes les oreilles. Il faut retrouver au moins un des interprètes français, dans certains cas il en existe plusieurs. J’ai mis la version originale anglophone, bien que dans certains cas elle furent aussi des succès pour d’autres interprètes. Tous les interprètes français sont connus.

1) The Shirelles – Baby It’s You

2) Dionne Warwick – Don’t Make Me Over

3) Chuck Jackson – I Just Don’t Know What To Do With Myself

4) Babs Tino – Too Late To Worry

5) Burt Bacharach ~ Trains And Boats And Planes

Solutions – 1) Sylvie Vartan + Gelou + Burt Blanca / Baby C’est Vous // 2) Nancy Hollway + Les Surfs + Nana Mouskouri et autres / T’en Va Pas Comme Ca // 3) Sheila / Oui Il Faut Croire // 4) Richard Anthony + Sophia Loren + Micky Amline / Donne-Moi Ma Chance // 5) Claude François / Quand Un Bateau Passe.

Repêchages en vrac

Des formations britanniques issues de l’UK Blues Boom

Juicy Lucy – Pretty Woman

Savoy Brown – Black Night

Fleetwood Mac – I Love Another Woman

John Mayall – Checkin’ Up On My Baby

Bacon Fat – Nobody But You

Séquence humour

Freddie And The Dreamers – Send Me Some Lovin’ / Short Shorts

Partis rejoindre les étoiles


Jeff Beck (1944 – 2022 )

Il fut l’un des guitaristes que l’on peut considérer parmi les dix meilleurs de l’histoire de la pop. Initialement, il fut le remplaçant d’Eric Clapton au sein des Yardbirds. Clapton quitta le groupe, un peu frustré par son orientation plus commerciale. Ils voulaient s’adjoindre les services de Jimmy Page. Ce dernier, confortablement installé dans son travail de studio et gagnant largement de quoi vivre, refusa dans un premier temps. Il suggéra un certain Jeff Beck de sa connaissance et il fut adopté. Clapton était un puriste du blues et aussi un technicien de la guitare, Beck l’était aussi, mais lui était plutôt un rocker et un admirateur du guitariste des Blue Caps, Cliff Gallup. Son arrivée au sein des Yardbirs fut bénéfique au groupe qui entama un grande activité de création musicale innovatrice. Beck fut pour eux un expérimentateur des techniques sonores d’alors et encore pas tout à fait domptées comme le larsen, la distorsion, ou la réverbération. Il fut toujours un genre d’électron libre et après son départ, remplacé cette fois-ci par Jimmy Page, il connut un nombre presque incalculable d’aventures musicales avec d’autres, sous son nom, comme invité, il est partout et surtout là où on l’attetend le moins. et capable de jouer n’importe quoi. Pourtant, il semble que ce génie de la guitare n’avait qu’une vraie passion, les bagnoles. Son décès est assez inattendu, car les années semblaient n’avoir pas de prise sur lui. Mais peu importe, il avait déjà et depuis longtemps un pied dans l’éternité

What Mama Said, live 1999

Brefs aperçus de sa carrière

Train Kept-A Rollin’/Shapes Of Things, en live avec les Yardbirds, 1966

Son album de 1968, avec un certain Rod Stewart au vocaux

I Ain’t Superticious

Beck, Bogart & Appice

Supertition, live 1973

En 1984, il retrouve ses anciens compères des Yardbirds, devenus pour le temps de deux albums, Box Of Frogs

Back Where I Started

Hammerhead, live Tokyo 2010