En passant

Inventaire musical à la Prévert (124)

Disques pour aventuriers

Des curiosités musicales, des ambiances particulières, une démarche artistique originale. Des disques qui sont des collectors de plus ou moins grande valeur, mais qui en ont une artistiquement parlant. Les découvrir c’est partir à l’aventure.

Artiste : Mahjun
Titre : Idem
Genre : pop progressive, avant-garde
Label : Saravah
No Catalogue :  SH 10040
Année : 1973
Pays : France
Meilleure enchère sur Ebay : 150 euros
Note : Le groupe est emmené pat Jean-Louis ;ahjun, un multi-instrumentiste, spécialement violon et guitare. Il est toujours actif aujourd’hui sous ce nom. Le disque a une pochette ouvrante, il été réédite en 2016 sur un autre label.

Il y a des labels qui éditent de la musique et d’autres de l’art. C’est le second cas pour le label Saravah, le label qui affirmait « Il y a des années où l’on a envie de ne rien faire». Fondé par Pierre Barouh, dont la musique du film de Claude Lelouch « Un Homme et une femme » a fait le tour du monde. Son éclectisme musical et son ouverture d’esprit fait de Saravah une maison aux multiples facettes musicales. Il est à l’origine de la notoriété d’artistes comme Jacques Higelin ou Brigitte Fontaine, des artistes qui paraissent très subversifs à l’époque. Dans le style expérimental, on trouve l’album de Mahjun en 1973. Il est un peu en trompe l’oreille à sa première écoute. Il commence par « Le Jus De La Figue », très accessible et que l’on pourrait comparer à de la musique celtico-arabe. J’ouvre une parenthèse, je ne sais pas si vous avez remarqué parfois la présence d’intonations arabes dans la musique celtique. Cela s’explique sans doute par le fait que les Celtes furent des marins et des voyageurs, fin de la parenthèse. Après on change de planète on tombe vraiment dans l’expérimental, un mélange de diverses influences musicales et styles. Le titre qui pourrait retenir votre attention est le bien nommé et planant « Chez Planos », treize minutes d’un voyage incertain qui vous mènera là où vous voulez aller, mais je peux pas vous fournir une garantie. La musique peut agir comme un stupéfiant et c’est sans danger pour le corps. Regardez la photo ci-dessous, je l’ai prise récemment en écoutant justement cette chanson, des ombres qui vont vers leur destin, c’est ce qu’elle m’a suggéré et incité à sortir mon téléphone. Mahjun, c’est regrettable que les sourds ne puissent pas l’entendre…

Le Jus De La Figue

Les Enfants Sauvages

Family Valse

Shavi Ravi

La Déniche

Chez Planos

La Guitare À Rigaud

Documents

Jean-Louis Mahjun dans son art

Pikine Ze Fideule

meeting in swing

Old Pants Blues

Violaine fait partie de cette vague de chanteuses qui passèrent assez aperçues dans la seconde moitié des sixties. Le style se voulait un peu sarcastique et décontracté, mais dans le domaine Stella, Cleo, Dani réussirent mieux. La plupart de ces demoiselles seront redécouvertes bien plus tard grâce aux compilations qui leur sont destinées et dont les pays anglophones semblent raffoler, c’est principalement ce genre de clientèle qui recherche ce genre de raretés. C’est son second et dernier EP, le plus recherché. Elle est la soeur d’une autre chanteuse du même genre, Christine Pilser, dont les disques sont aussi assez recherchés. Bien que la pochette mentionne Ford Mustang, il s’agit probablement d’un artifice publicitaire, aucun titre ne portant ce nom. La voiture en arrière plan est justement un modèle T5. Les chansons sont des originaux de la chanteuse, dont deux avec la collaboration de Mya Simille.

Violaine – Riviera 231.221 M, publié en 1966, meilleure enchère sur Ebay 553 euros

L’Ennui De Vivre

Dam Dou Ah !

Cousin Kneypper

Adieu L’Amitié

Documents

Le Silence, Stella

Ils Pataugent & Dracula, la soeur de Violaine, Christine Pilzer

LES DISQUES QUI N’EXISTENT PAS

Rêvons un peu. Les amateurs de vinyles sont par défaut des insatisfaits. Quand vous écoutez un album, je suis sûr qu’il vous paraît imparfait, il y a pratiquement toujours deux ou trois titres qui vous plaisent moins que les autres ou seulement deux qui vous plaisent. Le phénomène va se répéter si vous avez plusieurs albums d’une même artiste, vous adorez deux titres du premier, trois du second, un du troisième etc… cela peut aussi entrer en ligne de compte pour des 45 tours EP avec quatre titres. Quel est pour vous le disque parfait qu’il contienne quatre ou douze titres ? C’est ce que j’ai imaginé pour moi, je suis heureusement le personne qui connaît le mieux mes goûts. Alors voici des publications qui n’existent que dans mon imagination. Et comme j’aime le graphisme la pochette est également sortie d’un songe…

Des chansons qui firent partie de la bande originale d’un film dans des versions que j’aime bien

The Spotnibks – Johnny Guitar

Ray Charles – Cincinatti Kid

The Beatles – A Taste Of Honey

The Hounds – Exodus

Documents

Johnny Guitar, la version du film par Peggy Lee

A Taste Of Honey, les Beatles en live au Star-Club