A propos de moi…

Des notes de musique sur crissements de nylon!

Bonjour et bienvenue…
La curiosité n’est pas toujours un vilain défaut. La curiosité permet souvent d’en savoir plus pour soi-même et surtout sur les autres. La curiosité mal placée est détestable, mais une curiosité de bon aloi, vous permettra sans doute d’avancer dans la vie. Deux questions que je me suis posées très tôt quand j’étais tout petit, d’abord pourquoi j’étais là et savoir ce qui se cachait sous les jupes des dames. La première question est très existentielle, la seconde plus prosaïque. S’il faut parfois une vie, et encore, pour trouver une des réponses, l’autre peut se résoudre plus facilement, il suffit d’observer. J’ai assez vite découvert que les terribles secrets qui se cachaient sous les jupes n’étaient en fin de compte que quelques élastiques et des jarretelles de couleurs variées, qui tenaient bien haut ces bas que l’on pouvait apercevoir en dessous du vêtement. Les plus jeunes d’entre vous vont sans doute trouver un anachronisme dans mon récit, il délire, la plupart des femmes mettent des collants. Eh bien non, étant quinquagénaire, donc né dans les années 50, les bas étaient la seule chose qui existait au rayon de la lingerie. De là, à considérer cette époque comme un Eldorado, il n’y a qu’un pas que d’aucuns franchiront allègrement. Je suis d’accord avec eux, même entièrement d’accord. Les collants étaient encore en gestation dans quelque chaudron infernal et je regrette qu’il n’aie pas explosé à ce moment là. Pas besoin de se casser la nénette comme certains le font maintenant, bas ou collants?
A partir de là, vous allez tout de suite penser, mais c’est un voyeur! Pas vraiment car en ces temps reculés, il n’existait pas cette odeur de souffre qui entoure aujourd’hui tout ce qui concerne le sujet. Il n’était pas rare de voir une dame se glisser discrètement dans un coin pour réajuster son bas dans la rue. Et même si un passant surprenait ce délicieux spectacle, elle n’en faisait pas une drame, elle s’en allait fièrement avec la satisfaction du devoir accompli. En petit comité, si le besoin de réajuster une jarretelle vagabonde se faisait sentir, eh bien, elle levait un coin de sa jupe et le faisait au vu de tous, homme et enfants compris. Vous avez maintenant compris que mon éducation dans le domaine s’est faite par simple curiosité. De là à dire que j’ai perpétué au long de ma vie la sensation agréable de ces visions est très certainement vrai et que je suis un fétichiste (un peu) tout aussi vrai, mais si certains affirment que c’est une maladie, alors je souhaite ne jamais guérir.
Une des meilleures recettes pour bercer vos rêves, c’est la musique. La même curiosité s’est emparée de moi pour elle. Par la radio pénétraient diverses musiques et mon oreille attentive se forgeait un répertoire qu’elle transmettait à mon cerveau dans le but de les ressortir plus tard. Dans les années 50, le programme n’était pas très varié et même franchement conservateur. L’ Amérique et son rock and roll ne trouvait pas grâce près des animateurs radio. Le programme variait peu, Dalida, Guy Béart, Sidney Bechet, Mouloudji, Gloria Lasso, tournaient en boucle tant sur les électrophones de la radio, que ceux de papa et maman. Heureusement quelques débrouillards décidèrent de changer tout cela et la musique dite moderne s’empara de la jeunesse. J’étais juste un observateur et un auditeur, mais très attentif et doué d’une bonne mémoire. Quand j’ai eu de l’argent de poche, j’ai acheté des disques à la tonne me constituant une jolie collection et remontant aux sources anglo-saxonnes de ces musiques. Les titres, les artistes originaux, rappelons qu’une grande partie des succès années 60 étaient des reprises de titres anglais ou américains, devinrent des artistes de référence pour ma culture musicale. La musique ne devint jamais pour moi un moyen de gagner ma vie, mais elle occupera mes loisirs de manière entière. Par la suite, j’eus le plaisir de partager mes connaissances avec d’autres, certains me reconnaîtront ici. Je ne suis pas tout à fait un inconnu dans certains milieux musicaux, et même une référence pour quelques uns, merci à eux. Vous voyez que la curiosité n’est pas toujours un vilain défaut.
Le but de ce blog est de partager tout ceci, d’où le titre de ce blog. J’ajouterais aussi une autre passion qui va de pair, celle de l’écriture pour raconter tout ça de manière la plus élégante possible. J’aime ce qui est bien écrit et si possible sans fautes d’orthographe, ce qui peut arriver à chacun, mais certains en font une consommation exagérée. Oui nous allons parler bas nylon et musique. Je constate avec plaisir que certaines demoiselles ou dames ont redécouvert le plaisir de porter des bas, j’imagine que c’en est un, et nous le font savoir. Que ces charmantes personnes se rassurent sur mon compte, j’admire leur élégance et leur féminité retrouvée. Je ne me considère pas, et ne suis pas, un de ces gros balourds qui assimilent bas et femme facile. Bien au contraire, je vous remercie de tant d’élégance et vous admire d’un oeil connaisseur. Mon âme de poète s’en trouve inspirée.

Je voudrais un peu en développer le côté imaginaire. Pour cela, j’aimerais qu’elles m’envoient quelques photos en rapport avec le sujet, photos, de préférences inédites, qui montrent leurs jambes gainées de bas dans différentes situations, très visible, à moitié cache, suggéré etc… A partir de cela, j’imaginerai des histoires softs où la dame se retrouvera dans les situations que suggèrent les photos à un moment ou à un autre. Ils n’est pas nécessaire de voir les visages, une vue de dos, de côté, dans les plans larges est suffisante. Des gros plans et autres sont les bienvenus. En résumé, liberté totale. Leur remerciement sera l’histoire que les photos m’ont suggérée et bien sûr le tout publié sur le blog avec leur accord préalable. Il est évident qu’une discrétion totale est garantie. Elles apparaîtront sous le nom qu’elles se choisiront. Oserez-vous vous lancer et découvrir ce que vos photos m’inspirent? Je n’ose trop y croire, mais si d’aventure c’est le cas, soyez-en remerciées d’avance et chaleureusement.
Pour toute prise de contact et renseignements, vous pouvez me joindre via le contact en page d’accueil du blog.

Cordialement

33 réflexions sur “A propos de moi…

  1. Bonjour,

    Je découvre avec plaisir votre site. Beaucoup de soin pour donner une forme à vos passions qui font en partie écho aux miennes. Un peu plus jeune, beaucoup plus jazz mais totalement bas. Je vois au fil des pages que vous citez Yves Riquet, l’un de mes amis et avec lequel j’ai oeuvré à la renaissance du bas couture. En tant que journaliste et reporter j’ai écrit et filmé sur le sujet (notamment pour Cervin).
    J’avais monté il y a quelques années un site dont je conserve quelques contenus et que je vous transmettrais bien volontiers afin qu’en perdure l’histoire. Ils rejoignent vos préoccupations : pin up et sous les jupes des dames. Ce sont de petites animations flah à base de photographies. N’éshitez pas à revenir vers moi et encore bravo pour votre entreprise.

    • Bonjour Claude,

      Eh bien voilà un commentaire qui fait diablement plaisir. Et un plus un « pionnier » dans la renaissance du bas à couture. Voilà de quoi me ravir. Le site auquel vous faites allusion, je le connais sûrement. Pas de problèmes si vous avez des reliques, je suis prêt à en faire, comme vous vous en doutez, bon usage. Je prendrai directement contact avec vous via votre mail, afin que nous puissions échanger plus librement en arrière plan.
      Encore merci pour votre enthousiasme et à bientôt

      • Merci de votre visite. Je vous ai envoyé un mail, afin que nous entrions en conact. A bientôt

  2. Bonjour,

    Je découvre avec beaucoup de plaisir votre blog et je pense revenir très souvent faire un petit tour par là. Vos articles et toutes ces petites vidéos sont un vrai bonheur.
    A très bientôt

  3. Bonjour,

    Merci de votre agréable visite et de vos très aimables commentaires. J’en ai profité pour mettre un lien sur votre blog, qui ma foi, est également un de ces moments de bonheur que l’on saisit au vol. On le quitte à regret avec des reflets de bonheur dans les yeux.
    Encore une cordiale bienvenue et à bientôt

  4. Voilà un endroit où j’aime régulièrement me perdre avec d’un côté de ravissantes images de nylon et de l’autre une bande son idéal… tout ça servit par une écriture parfaite… que demandez de plus? Un verre pour parfaire le tout.
    Amitiés

    • Merci mon cher DixDen, très plaisant commentaire. Les deux choses que j’adore le plus sont réunies ici, j’ai découvert les deux en même temps quand j’étais jeune. Depuis je n’ai pas changé ou si peu. Sans être flatteur, je dois avouer que j’ai aussi du plaisir à franchir les portes du blog DixDen,
      Pour le verre qui sait, peut être un jour on pourra le boire ensemble…
      Amitiés

  5. J’ai découvert avec plaisir votre site.
    Etant un passionné qui se cache !!! Votre site ma beaucoup aidé a affiché ma passion pour le bas nylon. Grace a vous j’ai découvert un univers merveilleux que je devinais déjà pas mal, mais la je me sens bien, et fière de cette jolie passion pour le bas couture.
    Je lis avec délice toute vos histoires, et rêve de découvrir des beautés comme les vôtres.
    Merci pour votre belle entreprise.

    • Merci à vous,

      Si j’ai pu faire la moindre chose pour vous aider à aimer les bas nylon, j’en suis heureux. C’est un peu le but de mon blog, partager cela avec qui voudra. J’essaye d’y mettre la manière, l’élégance et aussi un peu d’humour.
      Votre post me conforte dans l’idée de… continuer
      Amitiés

  6. Je découvre votre blog par l’intermédiaire de la belle Miss Legs. Nous devons être de la même génération. 1955 pour moi. J’adorais regarder, tout petit, les vendeuses en bas, qui retiraient leurs escarpins pour arranger la vitrine du magasin. Ou celles qui se retournaient dans la rue pour rajuster la couture de leurs bas.
    Amicalement
    Olivier

    • Bonsoir Olivier et bienvenue,

      Oui nous sommes de la même génération. Vos souvenirs ne sont pas sans me rappeler quelques uns des miens. Souvenirs, souvenirs. Je suis allé faire un tour chez vous et j’en reviens tout émerveillé. Je vais mettre un lien, ainsi nous aurons l’occasion, mes visiteurs et moi, de venir vous dire un petit bonjour.

      Amicalement

  7. Moi aussi je suis ravie de passer par ici depuis peu.
    Au plaisir, et si vous svoulez une petite photo, je saurais la chosir en rapport avec ce que vous aimez, il suffit de me donner une adresse mail en privé!! Oh, trop forte!! (rires)
    Bisous et joyeux Noël!!!

    • Chère Pussy,

      Merci pour votre enthousiasme et votre suggestion.
      Demandez à un ivrogne s’il veut boire un verre…
      En effet, je serai très honoré si vous me faites parvenir une petite photo. Je suis absolument certain que votre choix me plaira, je le guette avec impatience.
      Je vais vous faire parvenir incessamment un mail privé (oui vous êtes très forte!). Guettez votre boîte, des fois qu’il se perdrait dans vous spams, j’en serais inconsolable! Oh trop fort!
      Bisous et à bientôt

  8. heureux homme que je suis à la découverte de ce blog, j’ai fait parti du club 50 60 avec mon épouse de bon souvenirs pour moi

    • Bonsoir et bienvenue,

      Tout le plaisir est pour moi de vous avoir parmi nous. Je n’ai jamais fait partie de ce club, bien que j’en avais entendu parler à la télévision, trop loin pour moi. J’ai aperçu une fois le président Mr Laurent je crois, lors d’une soirée à Paris en 1988 ou 89 Je pense qu’il y a d’autres anciens membres qui passent chez moi.
      Si jamais vous avez quelques souvenirs à raconter ou même quelques photos, et que vous vous sentez l’âme d’un conteur, n’hésitez pas. Je peux les publier en toute discrétion.
      En attendant profitez bien de nombreuses pages qui sont dédiés au nylon.

      Très cordialement

      Le Boss

  9. Jazz et bas nylon.. un vrai plaisir que de parcourir ce blog.. finalement je vois que je ne suis pas seul à avoir un goût immodéré pour cette belle époque où les femmes réajustaient leurs bas en public…. je me considère comme le contemplatif de ma jeunesse.. quand je trouve une autre âme, homme ou femme, qui voue une passion comme la mienne je me trouve un peu moins extraterrestre dans le petit monde féminin des collants… le comble atteint son paroxisme quand une belle s’expose librement le haut de ses cuisses pour dire.. moi mes bas ne tiennent qu’avec des jarretelles. ça me rassure de voir que ma maladie n’en est pas une .. et reprennant le propos de notre hôte… surtout je ne veux pas guérir car mon mal n’est pas mortel … merci pour cette belle initiative

    • Bonsoir Charme et bienvenue…

      Je crois que nous ne sommes pas seuls, certains l’avouent d’autres non, mais la foule des anonymes est bien supérieure au visible. Non ce n’est pas une maladie, mais juste une prise de conscience que l’élégance n’est pas forcément là ou la mode veut nous conduire. Le bas n’est pas un phénomène de mode. du moins il ne l’est plus. Je crois que le faire redevenir à la mode risque de la faire mourir une seconde fois. Défendons sa cause pour qu’il reste un must auprès de ceux qui l’aiment. Tant pis pour les autres.
      Bien à vous

  10. Bonjour,
    Juste un petit mot pour vous dire que votre newsletter est à chaque fois un véritable plaisir, alliant de jolies images à des textes plein de finesse et de découvertes.
    Et étant moi-même « photographe de nylons », j’adore !
    Cordialement
    Oliv

  11. Bonjour,
    J’ai créé avec mon épouse un petit groupe Facebook assezfermé et confidentiel principalement ouvert aux passionnés et porteurs de bas nylons. Puis je vous laisser ici le lien de ce groupe ?
    Vous y retrouverez certainement quelques personnes de vos relations.
    Merci Christian et Christine Nadate

  12. Bonsoir ! Merci pour le lien vers mon blog qui m’apporte chaque jours des visiteurs… qui doivent être déçus vu que je ne porte pas de bas ! Mais merci quand même !
    Bisous,
    Nelly

    • Bonsoir Nelly,

      Vous savez, si j’aimes les dames qui portent des bas, mon horizon ne s’arrête pas là. J’ai mis un lien pour votre blog c’est que j’aime assez la manière dont vous traitez son contenu. La rédaction est plutôt jolie, le contenu offre une autre vision, une autre culture, de ce que l’on peut trouver sur le mien.
      C’est aussi un encouragement à continuer, car bien peu de ces blogs dépassent les quelques mois d’existence, le mien va bientôt fêter ses six ans. Alors bonne route…
      Bisous
      Le Boss

  13. Bonsoir, celà fait un moment que je lis tous vos merveilleux articles et écoute la plupart des musiques que vous présentez. Passionné par le nylon c’est par le plus pur des hasards que je suis arrivé sur votre site mais maintenant dans mes favoris je ne sais plus faire sans !! Je suis de 1958 et depuis près de 45 ans je suis total fétichiste du nylon. J’ai commencé à enfiler des collants et plus tard les bas auto fixant. Par la suite mon attirance pour la lingerie féminine m’a conduit à devenir transgenre. Et là une explosion de bonheur, m’a envahit le porte jarretelle fait maintenant partie plus qu’à son tour de mon quotidien ! Continuez ainsi ce sera toujours un plaisir de vous lire
    Audrey

    • Bonsoir Audrey et bienvenue,

      Merci pour le nylon et aussi pour les musiques.
      Je vois que vous assumez parfaitement et sereinement votre rôle de transgenre. Je ne puis que vous encourager à continuer. J’aime beaucoup les personnes qui vont au bout de leur idées, étant moi-même assez remuant pour défendre le droit de chacun à être ce qu’il a envie, même si cela sort des sentiers battus.
      Rassurez-vous, je vais continuer mes petites histoires en nylon sur fond musical et je compte bien sur votre présence parmi mes visiteurs

      Très cordialement

  14. Bonjour! Je ne sais pas pourquoi j’ai eu envie, ce matin, de taper « Charles Way » sur le site de l’INA. Bredouille, cependant, en étendant ma recherche un peu plus largement, me voilà sur votre merveilleux site! Avec des informations sur ce personnage atypique qu’est Charles Way! Personnage attachant, étonnant, révolutionnaire, créatif, coquin, espiègle, bref, un électron libre… Dans les années 90, j’étais tombé par hasard sur un reportage sur la découverte de ses « travaux ». C’était sur Canal, mais plus rien depuis, jusqu’à ce site! Alors merci, j’ai de quoi lire, et découvrir de belles choses ici! Je vais m’y mettre gentiment et savourer avec les yeux et l’esprit! Monsieur est connaisseur!…

    • Merci à vous et bienvenue

      Tous les chemins mènent à Rome et aussi à BNMR, enfin j’espère…
      Je vous souhaite un bon séjour sur le blog, vous verrez il y a de quoi lire…
      Très cordialement, d’un connaisseur à un autre!

  15. Bonjour vous tous et toutes…

    Je confirme : c’est un vrai travail de Bénédictin que d’avoir rassemblé textes et clichés pour donner corps à ses « tourments de jeunesse » (rires).
    Je suis peut-être le plus jeune des visiteurs mais j’ai vécu même épisodiquement cet « âge d’or » de l’élégance féminine.
    Encore merci et bravo pour toutes ces « Madeleines » de Proust.
    Peter Pan

  16. Re-bonsoir à tous…

    J’allais oublier : dans les années 1995-2000, on trouvait en kiosque le magazine version française de « Legs » (« Jambes » en VO) dont j’ai peut-être encore un exemplaire dans mes archives. Les modèles féminins s’amusaient autour du thème des bas nylon…
    Peut-être l’avez-vous feuilleté à l’occasion.
    Peter Pan

  17. En effet, je me souviens, mais je le trouvais en version anglaise. Mon anglais n’est pas très académique, mais je me contentais des images… ha! ha!
    Bon weekend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s