Les faces cachées des Zoiseaux

Nouveau post qui explore les titres moins connus de la discographie d’artistes dont quelques tubes furent pour le moins mémorables. Cette fois-ci, nous visiterons le Byrds, un groupe majeur des sixties américaines. Ils se firent assez brillamment remarquer avec leur version électrifiée de « Mr Tambourine Man », chanson extraite de la discographie de Bob Dylan., suivie de « Turn Turn Turn » puisée chez Pete Seeger, accommodé à la même sauce. Après, le succès se fit moindre, mais ils n’arrêtèrent pas pendant les cinq années suivantes de publier des albums de classe fourrés de délectables friandises. Ils furent à l’origine d’un courant que l’on appellera le folk-rock, qui s’inspire du folk acoustique pour lui donner des arrangements d’une consistance plus rock and roll. Non seulement les Byrds persuadèrent Bob Dylan d’électrifier sa musique, mais ils furent aussi un des groupes qui brisa la suprématie anglaise en matière de groupes à succès sur le plan américain, mise à mal par l’invasion des Beatles et consorts. Les Turtles parvinrent aussi à devenir un groupe à succès en marchant sur les traces des Byrds. Voici une sélection qui concerne les cinq premiers albums entre 1964 et 1967. En réalité le premier « Preflyte » sortit plus tard, mais les titres sont effectivement des titres enregistrés avant leur premier tube.

Preflyte, 1964

You Showed Me

Here Without You, première version

Mr Tambourine Man, 1965

I Knew I’d Want You

It’s No Use

All I Really Want To Do

Turn Turn Turn, 1965

Set You Free This Time

If You’re Gone

Fifth Dimension, 1966

I See You

Eight Miles High

2-4-2 Fox Trot

Younger Than Yesterday, 1967

So You Want to Be A Rock And Roll Star

Renaissance Fair

Everybody’s Been Burned

2 réflexions sur “Les faces cachées des Zoiseaux

  1. Bonjour M. Boss,
    Des oiseaux à écouter sans modération et regardez les s’envoler c’est beau !
    comme le dit si bien Pierre Perret !
    Je plaisante bien sûr…..mais je me lasse pas de ce groupe qui a su marquer de son empreinte la pop, alors que c’était pas facile, tellement cette période était riche en nouveaux musiciens.
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      J’ai toujours eu une réelle admiration pour les Byrds, je n’ai jamais manqué un seul de leurs albums quand ils sont sortis et je n’en ai détesté aucun, il y a toujours un ou deux trucs qui accrochent.
      Bonne semaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.