Jethro Tull – This Was

L’éclosion de la musique dite pop dans la seconde moitié des années soixante était surtout basée sur des instruments traditionnels, guitares, basses, orgues, batteries. Une innovation fut l’apparition d’instruments moins évidents comme le violon de Flock où dans le cas qui nous concerne la flûte traversière. La flûte était exploitée dans le folk et le jazz, Herbie Mann en est une incarnation connue. Qui aurait pensé qu’un groupe mené par un flutiste, Ian Anderson en l’occurence, allait devenir l’un des plus populaires? Pas grand monde jusqu’à l’apparition de Jethro Tull et de son premier album en 1968. Il fallut admettre que cet instrument passait très bien et que le public en redemandait. Ce premier album est pourtant assez unique dans la discographie, enregistré pour le label anglais Island, c’est le seul qui concerne Mick Abrahams, guitariste de talent. Il est aussi le seul qui fait appel à des relents de jazz assez marqués. Il fut un bon succès dès sa sortie et le single « A Song For Jeffrey » connut lui aussi une certaine notoriété. Le contenu est est assez varié et les ambiances qui mélangent la pop et le jazz sont parfois assez insolites. Ian Anderson se pose comme un instrumentiste de premier plan, un instrument qu’il pratiquait depuis peu de temps, ayant fait ses classes comme guitariste. De ce point de vue, « Serenade To A Cuckoo » est significatif. Cet album est le point de départ d’une carrière jalonnée de succès avec ses hauts et ses bas, mais toujours honnête. Mick Abrahams tentera de lancer Bloodwin Pig avant de se perdre dans la nuit, en ressortant de temps en temps pour jouer avec Anderson. On peut aimer Jethro Tull pour l’ensemble de sa carrière, mais on peut aussi, un peu, regretter que la magnificience des débuts.
L’album proposé ici en écoute est celui proposé pour les 40 ans de sa publication. Il contient un tas de bonus, mais seuls le 9 premiers titres sont ceux de l’édition originale.

Ecouter gratuitement et télécharger Jethro Tull – This Was sur MusicMe.