Exploration dans une caverne musicale historique, les Troggs

Nouveau post qui explore les titres moins connus de la discographie d’artistes dont quelques tubes furent pour le moins mémorables. En monopolisant les premières places de charts pendant deux ans entre 1966 et 1968, les Troggs connurent une notoriété certaine dans le monde entier. Entre albums et faces B hors albums, force est de constater qu’ils surent aussi s’attirer la sympathie des fans qui découvrirent dans la partie moins visible de leur discographie, de petites merveilles dont certaines auraient très pu être des hits si le sort n’en avait décidé autrement. Je dois dire que si je considère la balance entre les titres que j’adore et ceux que j’aime moins où que je déteste, la balance penche très nettement en faveur du premier argument. L’histoire essaya de les taxer de premiers punks avec un point d’interrogation. Si ce n’est pas tout à fait exact, ni tout à fait faux, il est évident que certaines chansons n’échappent pas complètement à cette affirmation. Sans tenir compte d’un extrait par album, ceux-ci étant très différents dans leur contenu d’un pays à l’autre, sans compter les titres qui n’y figurent pas, voici une sélection entre 1966 et 1968 de ces éclats sonores qui firent le bonheur de plus d’un. Plus de 50 ans après, c’est toujours aussi beau.

I JUST SING

FROM HOME

I WANT YOU

LOST GIRL

THE YELLA IN ME

66-5-4-3-2-1

EVIL

BABY COME CLOSER

I WANT YOU TO COME INTO MY LIFE

GONNA MAKE YOU

IT’S TOO LATE

WHEN WILL THE RAIN COME

SAY DARLIN’

4 réflexions sur “Exploration dans une caverne musicale historique, les Troggs

  1. Bonjour Mr Boss,

    J’ai bien du mal à les voir dans « l’uniforme » des Punks, version Sex Pistols des années 1975-1978.
    Original comme décor, une caverne qui se révèle parfois d’une qualité acoustique rare (tout comme les amphithéâtre à flan de falaise).
    Leurs noms d’artiste fait-il référence à ce lieu de scène peu commun : Troggs= diminutif du mot  » troglodyte » ?
    Le look « Beatles » se copie de groupe en groupe visiblement. Merci pour ces découvertes, nouvelles pour ma culture musicale.
    Bonne journée. Peter.

    • Hello Peter,
      En effet, musicalement c’est assez loin des Sex Pistols, mais le groupe a influencé par mal de monde, y compris les punks.
      Le nom est bien l’abréviation troglodyte, c’est pour cela que la pochette a été prise dans une caverne. Les Troggs comme les Who se situent dans le contexte de l’époque parmi les mods, c’est à dire des tenues vestimentaires qui se recommandent d’une certaine élégance tout en étant très peu conservatrices. Le film « Quadrophenia » avec les Who est une sorte d’hymne à cette manière de vivre.
      Bonne soirée

  2. Bonjour M. BOSS,
    Ah, les Troggs ! Tout d’abord leur allure : quatre types en costumes blancs à rayures noires, style bootleggers. Leur nom dérivé des troglodytes, hommes des cavernes, accentue le coté primaire de la chose. Il est vrai que leur rock simple et efficace est en total décalage avec les tendances de la scène anglaise de l’époque qui déjà s’oriente vers le psychédélisme.
    Bonne fin de semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Oui, c’était déjà à contre-courant, mélodies simples, rythmes basiques. Ils ont déjà inspiré leurs contemporains comme la reprise de « I Want You » par MC5 en 1968 dans une version pas mal réécrite, mais succulente.
      Bonne fin de semaine.

Répondre à Peter Pan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.