En passant

Bas nylons et vinyles en fusion (47)

Des titres faisant partie du garage punk sixties. Mouvement né aux USA quand les adolescent rêvaient de « faire » de la musique. Des centaines réussirent à graver quelques titres principalement sur des petits labels locaux, parfois récupérés par les grandes compagnies. Musique essentiellement spontanée sans contrainte commerciale, mais qui parfois engendre des pépites qui auraient pu se vendre à des milliers d’exemplaires. La plupart de ces artistes sont restés dans l’ombre, mais une ou deux poignées réussirent à acquérir un statut de plus ou moins grande légende. Dans les batailles, la victoire finale récompense les généraux, mais sans les soldats ils n’existent pas.
Voici des sélections de ces pépites plus ou moins brillantes, tirées des centaines de compilations qui existent de cette musique. Ceux qui comme moi l’explorent depuis longtemps, souriront certainement à l’écoute d’un titre ou d’un autre, ils penseront comme moi qu’il n’est pas nécessaire d’être des millions à apprécier un disque pour qu’il soit meilleur qu’un autre.

Chapitre 13

Deverons – She Is My Life

The Tropics – For A Long Time

Mick & The Shambles – Lonely Nights Again

The Psy-Kicks – Summer Tears

Dark Knights – Send Her To Me

The Starfires – There’s Still Time

St Michael Sect – One Nights Dream

The Creations – I’ve Paid My Dues

The Sunrisers – I Saw Her Yesterday

The Ascots – Where I’m Goin’

Documents

Des archives musicales, peu importe le pays, de la télévision ou autres durant les sixties

Them – Here Come The Night, vrai live tv anglaise 1965

Jacques Dutronc – Le Plus Difficile, clip tv allemande, 1968

La France n’a pas le monopole du disque de collection. Il existe ailleurs et même dans des quantités qui peuvent laisser la France loin derrière. Il n’y a pas de formule magique pour qu’un disque devienne un collector. Un des critères pour qu’il le devienne, c’est la rareté multipliée par son attrait pour les collectionneurs. Parmi les artistes, il faut distinguer ceux qui arrivent à franchir la porte du collectionneur, certains ne le sont peu ou pas, d’autres s’installent volontiers dans les discothèques personnelles. Ces critères sont très subjectifs, mais il est certain qu’il y a des disques qui atteignent des fortunes et d’autres dont on a de la peine à se débarrasser pour des sommes très modiques. Des artistes inconnus peuvent avoir des publications qui s’arrachent à prix d’or, tandis que des célébrités sont boudées par les collectionneurs. Nous allons nous promener régulièrement parmi certains de ces collectors internationaux dont vous ne soupçonnez peut-être pas l’existence, mais qui sont souvent des pièces qui se négocient à bon prix. Pour les albums je me contenterai d’un ou deux exemples et pour le reste l’intégralité des titres si disponibles sur Youtube. Vous ferez certainement des découvertes.

Abba – maxi single Suède

Voici un disque d’Abba que vous avez peu de chances de posséder. En 1981, Stig Anderson, musicien à ses heures et surtout manager d’Abba, fête ses 50 ans. C’est l’occasion de fêter cela dignement. Abba enregistre alors en suédois le titre « Hovas Vittne » et sur l’autre face un instrumental « Tivedshambo », une composition de manager qu’il a lui-même enregistrée lors de sa carrière de chanteur. Le résultat est publié sur un maxi 45 tours en vinyle rouge au tirage limité à 200 copies Il ne fut pas commercialisé mais distribué aux invités de l’anniversaire. Il existe bien entendu des versions pirates, elles ont l’avantage d’être très bien imitées, mais cela peut constituer aussi un piège pour les profanes. Si l’on peut considérer Abba comme une machine à tubes efficace, ce disque est plus une curiosité qu’un summum de cette efficacité.

Suède 1981 – Abba – Polar JUB 50. Meilleure enchère sur Ebay, 3500 euros

Hovas Vittne

Tivedshambo

Documents

Abba chante en français, eh oui ça existe…

Ils ont l’air de quoi maintenant? Voici un début de réponse…

Toujours la même chanson

Il est toujours curieux d’entendre une chanson que l’on connaît bien dans une autre langue. Le phénomène de reprendre une chanson connue dans une autre langue est un phénomène planétaire. La mélodie reste, mais la consonnance d’une langue peut lui donner une ambiance différente.

On ne peut pas dire que la fille à Frank s’est lancée dans la chanson avec l’intention de faire n’importe quoi en comptant sur son physique. Avec son complice Lee Hazlewood, un compositeur de talent qui avait déjà collaboré avec Duane Eddy dans les années 50, elle enregistra en solo et en duo avec lui une série de titres qui font encore référence aujourd’hui. A part son hit « These Boots Are Made for Walkin' » et son duo avec papa « Somethin’ Stupid » qui furent des no 1, le reste de sa discographie connut des succès plutôt mitigés. C’est le cas pour celle-ci « Summer Wine », qui fit le fond des charts américains. Pourtant elle est constamment reprise et devient un succès pour d’autres, par exemple pour Lana Del Rey il y quelques années. Au moment au j’écris ces lignes, j’ai été prendre la température sur Youtube, eh bien en une semaine il y a eu une dizaine de nouvelles versions de cette chanson mises en ligne et interprétée par des plus ou moins amateurs. Elle semble plaire encore bien des années plus tard. En trouver quelques versions fut un jeu d’enfant, en voici une e sélection.

Summer Wine

Nancy Sinatra avec Lee Hazlewood, version originale 1966

Marie Laforêt avec Gérard Klein – Le Vin De L’Eté (1969)

en français

Dalida – Ci sono fiori (1969)

en italien

Sufie & Teoman – Nasıl Güzel (?)

en turc

Nana Gualdi & Ralf Paulsen – Sommerwein (1970)

en allemand

Lana Et Rospo (1971)

en coréen

Liu Wen Zheng  (1981)

en chinois

Kela Gates – Néctar de Verano (1967)

en espagnol

Documents

Callie Chu, une chnnson en chinois, à écouter avec des baguettes…

En passant

Dimanche en quelques manches d’hiver (5)

Deux musiques et un bout d’Italie

Mina – Renato

Peppino Di Capri – Nun M’aspetta Chesta Sera

CHANSONS
MONUMENTS

Chansons qui ont un brin d’éternité

Spoonful

Un des plus célèbres standards du blues

La version originale, Howlin’ Wolf (1960)

Le reprise de Cream (1966)

Rétroviseur

Il y a 69 ans en 1964 au début février, ces chansons squattaient le hit parade américain ou anglais, et pour certaines envahir la France.

The Beatles – I Want To Hold Your Hand

Dionne Warwick – Anyone Who Had A Heart

Major Lance – Um, Um, Um, Um, Um

The Marketts – Out of Limits

The Rip Chords – Hey Little Cobra

On les entend jamais

Pour la quasi totalité des artistes, les discographies sont parsemées de titres que l’on n’entend jamais, seules les écoutes privées peuvent quelque peu renverser la tendance. Il y a pourtant des choses plaisantes, intéressantes, voire même géniales. Partons à la découverte des ces spécialités dans un joyeux mélange de style…

Dave Clark Five – Lost In His Dreans

Lemon Pipers – Jelly Jungle

Irish Coffee – The Show

Giorgio Moroder & The Morodians. – Bla-Bla-Diddly

Bee Gees – Every Christian Lion Hearted Man Will Show You

Des trucs originaux

Connaissez-vous bien les Beatles ? J’en connais un qui va me répondre oui, mais vous? Voici cinq chansons des Beatles interprétées dans des langues plus ou moins exotiques. A vous de retrouver le titre original. Bien entendu je n’ai pas forcément pris les plus connues.

1) Chan Siao Fong & The Silhouettes (chinois)

2) I MeteorsLasciami Con Lei (italien)

3) Normaal – Wat Mot Ik Doen (hollandais)

4) The Blackburds – Express – Mä Oon Daun (finlandais)

5) Golden Boys – Te Adoro (portugais)

Solutions – 1) Beatles / Can’t Buy Me Lei // 2) Beatles / Mr Tambourine Man // 3) Beatles / Baby’s In Black // 4) Beatles / I’m Down // 5) Beatles /I Need You.

Repêchages en vrac

De mémoire…

Tricycle – Poor Old Mr. Jensen

Los Shakers – Don’t Ask Me Love (quelle belle imitation des Beatles!)

The Montanas – That’s When Happiness Began

The Shadows of Knight – Potato Ship

The Wheels – Bad Little Woman

Séquence humour

Georgius – Monsieur Bébert

Partis rejoindre les étoiles

Barrett Strong (1941 – 2022)

Premier chanteur du label Tamla Motown à obtenir un hit avec « Money ». Cette chanson a été tellement reprise, qu’il est presque plus facile de lister ceux qui ne l’ont pas fait

Money

Tom Verlaine(1949 – 2022)

Guitariste, chanteur, compositeur du groupe Television, influence new wave

Marquee Moon

Charlie Thomas (1937 – 2022)

Membre des Drifters et occasionnel chanteur soliste au sein du groupe

Sweets For My Sweet


En passant

Inventaire musical à la Prévert (126)

Disques sous la loupe

Des curiosités musicales, des ambiances particulières, une démarche artistique originale. Des disques qui sont des collectors de plus ou moins grande valeur, mais qui en ont une artistiquement parlant. Les découvrir c’est partir à l’aventure.

Artiste : The Fuzztones
Titre : Lysergic Emanations
Genre : pop, punk, psychédélique
Label : Pink Dust
No Catalogue :  72123-1
Année : 1986
Pays : USA
Meilleure enchère sur Ebay : 23 euros, ce n’est pas encore vraiment un collector.
Note : Une sorte d’avant première fut publiée en Angleterre par le lavel ABC, mais il contient deux titres de moins. J’ai repris l’édition américaine sortie l’année suivante.

Pour moi la musique psychédélique fut le mouvement musical qui repoussa vraiment les frontières de la musique en proposant des sons nouveaux. C’est d’une richesse incroyable, en fait chaque artiste avait son propre style aux sonorités pratiquement toutes différentes. On est loin de cette uniformité musicale qui est l’apanage de la musique d’aujourd’hui où la machine domine. Bien entendu le musique a continué de souscrire aux nouvelles modes qui apparurent ensuite. Les seventies virent l’avènement du hard rock, du planant, du disco, et surtout le punk. La new wave fit son apparition juste après mais suivit sa propre évolution. Le punk marqua plus les esprits, car il eut musicalement et socialement une influence qui se retrouve notamment dans le psychobilly, c’est du rock and roll qui lorgne vers les fifties, mais le punk s’insère dans cette réincarnation. En plus, la plupart des formations ont plus des attitudes de punks, des cheveux et des crêtes de toutes les couleurs, que des le style blouson noir en vogue 20 ans avant. Il y a même des formations qui ont des travestis qui revisitent Presley ou qui remettent en avant le côté macabre des vieux films d’épouvante. Le psychédélique n’échappe pas à cette tendance, les classiques du psychédélique sont au répertoire, mais ils sont interprétés souvent plus basiquement sans tous les artifices sonores propres au mouvement d’origine. on se contente du minimum.
Les Fuzztones sont un des groupes phares dans le style. Ils connaissent leurs classiques et les revisitent à leur manière. Ils sont aussi un peu rockabilly, car avant ces sessions ils accompagnèrent Screamin’ Jay Hawkins sur scène, tout un programme. Cet album contient quelques reprises (avec l’origine entre parenthèses), mais aussi passablement d’originaux. C’est bien torché et la réputation du groupe s’est bâtie au fil des ans, puisque 40 ans après ils sont toujours là.

1-2-5 (The Haunted)

Gotta Get Some (The Bold)

Journey To Tyme (Kenny And The Kasuals

Ward 61 (original)

Strychnine (The Sonics)

Rasar Eyes (The Godz)

Cinderella (The Sonics)

Highway 69 (original)

Just Once (original)

She’s Wicked (original)

As Time’s Gone (original)

Living Sickness (The Calico Wall)

Documents

Avec Screamin’ Jay Hawkins 1985

I Put A Spell On You

He’s Always There

2022 Grèce

Strychnine

2022 Espagne

Bad News Travel Fast

He’s Always There

Voici une pièce très exotique qui nous vient indirectement de la situation politique après la guerre. Les pays de l’est sous la dictature communiste étaient soumis à toutes sortes d’embargos. La culture en faisait partie avec, entre autres, les mouvements musicaux « décadents » du capitalisme qui étaient sous haute surveillance. Mais il fallait aussi que la jeunesse s’amuse, on ne pouvait pas que lui faire écouter les Choeurs de l’Armée Rouge. Alors une certaine forme de musique moderne était permise, des groupes style Shadows pouvaient exister à côté d’artistes vocaux, pour autant qu’ils ne glissent pas dans leurs textes un message politiquement incorrect. Certains de ces artistes vinrent donner un récital à l’Olympia en 1963, ils sont Polonais. Decca France en profita pour les enregistrer et publier un EP comprenant quatre titres dans une sorte de compilation artistes variés. Comme les chansons sont interprétées en polonais et le nom des artistes pas toujours facile à prononcer en français, on présenta le disque sous l’appellation « Les Noir Et Bleu » avec la mention « Les Idoles De Pologne ». Bien que le style peut s’apparenter à notre variété nationale, ce genre de tentative était vouée à l’échec d’avance et les ventes furent plus que confidentielles. Les rares apparitions dans les ventes trouvent vite preneur et ce n’est pas réservé aux personnes à petit budget.

Les Noir Et Bleu – Decca 460.811, publié en 1964, meilleure enchère sur Ebay 599 euros

Michaj Burano i Czerwono Czarni – Gdy pójdę w drogę wezmę z sobą księżyc

Michaj Burano – Syg, sygedyr

Helena Majdaniec – Happy End

Zesław Niemen & Niebiesko – Czarni – Wiem, że nie wrócisz

Documents

Dans la même veine avec en premier la version polonaise d’une chanson très connue,

Michaj Burano i Niebiesko Czarni – Dom wschodzącego słońca

Niebiesko Czarni, Helena Majdaniec – Przyjdź w taką noc

LES DISQUES QUI N’EXISTENT PAS

Rêvons un peu. Les amateurs de vinyles sont par défaut des insatisfaits. Quand vous écoutez un album, je suis sûr qu’il vous paraît imparfait, il y a pratiquement toujours deux ou trois titres qui vous plaisent moins que les autres ou seulement deux qui vous plaisent. Le phénomène va se répéter si vous avez plusieurs albums d’une même artiste, vous adorez deux titres du premier, trois du second, un du troisième etc… cela peut aussi entrer en ligne de compte pour des 45 tours EP avec quatre titres. Quel est pour vous le disque parfait qu’il contienne quatre ou douze titres ? C’est ce que j’ai imaginé pour moi, je suis heureusement le personne qui connaît le mieux mes goûts. Alors voici des publications qui n’existent que dans mon imagination. Et comme j’aime le graphisme la pochette est également sortie d’un songe…

Quatre chansons des Beatles interprétées par d’autres dans des versions que j’aime bien…

The Sandpipers – Things We Said Today

Sky Saxon – Love Me Do

Ray Charles – Yesterday

Rolling Stones – I Wanna Be Your Man

Documents

Les Beatles les ont composées, mais elles ne figurent pas officiellement dans leur discographie.

Peter and Gordon – A World Without Love

Billy J Kramer & The Dakotas – Bad To Me