Le Boss dans les eighties, un aperçu

Même si je semble m’arrêter souvent dans les années 50 ou 60, pour moi c’est ce qui symbolise le mieux mon rétro, je n’ai jamais cessé de chercher et fouiller dans les nouveautés discographiques. Les années 80 furent pour moi une intense période de découvertes intéressantes. Il y a bien sûr eu Joy Division, Cure, Smiths, Talking Heads, Simple Minds, mais ça c’est plutôt connu, je n’y reviens pas. Je suis allé plutôt chez les disquaires branchés en donnant la préférence aux labels indépendants, souvent le source de ce qu’on écoutera plus tard, quand les flemmardes grandes majors auront signés les artistes pour les détruire artistiquement le plus souvent. Voici quelques unes de ces trouvailles, n’hésitez-pas à les découvrir, vous ne risquez rien. Quand on écoute de la musique top 50 on est peut être dans le coup, mais en écoutant d’autres choses, on risque de devenir un peu plus cultivé. Pas besoin de trucs qui font le buzz pour être heureux.

Les Chameleons sont par excellence le groupe qui a bien marché dans les circuits indépendants. Certaines radios périphériques les diffusaient avec un certain plaisir, assez pour que l’on s’en rappelle encore.

Je dois l’avouer le meilleur concert de ma vie fut celui des Wipers dans les années 90. Le guitariste, Greg Sage, m’a absolument envoûté, ce fut un moment de pure magie. Mais je connaissais le groupe depuis une dizaines d’années et j’appréciais la démarche post punk du groupe. Tout en restant assez marginal, le groupe devient une influence avouée de plusieurs artistes dont Nirvana, qui reprend plusieurs titres.  Je vous mets un clip qui n’est pas d’une qualité exceptionnelle, mais qui permet de voir le groupe en action. Cela vous donnera une petite idée du bonhomme et je me suis toujours demandé si c’était pas un Alien!

Et pour les mordus la version studio, d’une qualité sonore bien meilleure

http://www.youtube.com/watch?v=6gasM7rvBsE

La Boîte De Grenouilles est un groupe de studio formé par trois anciens Yardbirds, Jim Mc Carty, Chris Dreja, Paul Samwell-Smith, agrémenté de quelques guitaristes et chanteurs de passage comme Jeff Beck, Rory Gallagher, Jimmy Page, John Fiddler, Ian Dury, Graham Parker, Roger Chapman, du beau monde quoi. Il enregistrèrent deux albums, essentiellement des titres originaux, au milieu des années 80. On pourrait qualifier cela de rock FM.  Un clip promotionnel fut tourné avec le titre qui connut une assez bonne réussite aux USA. Le voici…

Jad Wio est un groupe bien français qui a exploité pas mal de styles avec un certain bonheur musical. De nombreuses références sexuelles comme le sado-maochisme parsèment leur discographie. Ce qui avait attiré mon attention à leur débuts, fut leur reprise du mythique « You’re Gonna Miss Me » des 13th Floor Elevators, dans une excellente version.

La cold wave ça vous dit quelque chose? Si oui ou non en voici un de plus beaux exemples par le groupe français,  les Bonaparte’s. Je suis absolument conquis par ces ambiances musicalement glauques.

Cassell Webb est une chanteuse à la longue carrière plutôt souterraine. Je l’avais découverte en 1987 grâce à un album « Llano » avec cette chanson plutôt planante, mais que j’ai écoutée bien des fois.

Les années 80 furent aussi un revival pour la musique psychédélique, Dukes Of Stratosphear fut un excellent groupe dans ce style. Tous les ingrédients y sont.

Le disque type que des musiciens de renom font juste pour s’amuser. Il doit bien s’en être vendu une douzaine d’exemplaires dont je suis l’heureux possesseur d’une copie. C’est du blues revisité de manière originale.

Un groupe essentiel pour le tournant de la musique dans les années 80 furent les Cramps. Puisant pour une bonne partie leur inspiration et leur discographie dans les obscurités du rockabilly des années 50, du garage punk des années 60, tout en y injectant une dose de punk des années 70. Je les ai découverts à une époque où je flashais sur toutes ces obscurités via les fabuleuses compilations Pebbles et autres. De là, écouter et aimer  les Cramps, il n’y avait qu’un pas vite franchi.

6 réflexions sur “Le Boss dans les eighties, un aperçu

    • Merci cher Ami,

      content que cela vous plaise, cette musique fait partie de ma recherche d’autres choses. Je carbure encore avec ce genre de musique, même si j’en parle moins. Il y aura probablement une suite.
      Amitiés musicales

  1. Merci , Monsieur LeBoss pour ce voyage musical dans le temps.
    Je dois dire, plutôt des découvertes pour moi, car ce sont des groupes ou des titres que je ne connaissais pas, mis à part les Cramps.
    Votre culture musicale, ou autre ;-), est inépuisable et c’est toujours un grand plaisir lorsque vous nous la faites partager!
    Merci à vous!

  2. Merci Pamina,

    En parlant avec moi, vous risquez de faire un sacré voyage musical. C’est même l’essentiel de ma culture, disons là où je suis le plus performant. Je crois que comme dans n’importe quel autre domaine, on n’y arrive pas sans une certaine curiosité et une bonne ouverture d’esprit, C’est avant tout pour cela que je n’aime pas les grands concerts, j’y vais aussi parfois, mais le contact direct avec l’artiste manque souvent, parler avec lui est très souvent enrichissant. J’ai l’avantage d’avoir quelques bonnes références qui me facilitent souvent l’approche. Dans ce monde là, tout le monde connaît un peu tout le monde. J’ai commencé très modestement dans les années 70 en collaborant tout aussi modestement à un fanzine. Après, j’ai pu passer comme collaborateur à un magazine qui fait référence en la matière, ce qui m’a amené à rencontrer pas mal d’artistes qui me connaissaient au moins de nom. Depuis huit ans, je m’occupe du site officiel d’un groupe anglais légendaire, hyper connu. C’est sans doute ce dont je suis le plus fier. Comme journaliste on peut dire n’importe quoi sur n’importe qui, mais capter la confiance de l’artiste pour réaliser quelque chose qui le concerne directement, c’est très gratifiant. Tous les artistes que j’ai glissés dans cette séquence doivent bien quelque chose à ce groupe, j’y ajouterais, même Bruce Springsteen. Dans certains cas, un membre ou l’autre ont même joué ensemble.
    Ceci dit, directement lié à mes activités musicales, je devrai probablement faire un ou deux séjours à Paris cet automne. Je pense, si j’en ai le temps, d’essayer d’organiser une rencontre avec mes visiteurs. Peut-être pour certains, ce sera l’occasion de voir le Boss en chair et en os et moi de mettre un visage sur eux, bien que j’en connaisse déjà quelques uns. Pour l’instant je n’ai aucune date, c’est dans l’air, mais j’informerai en temps voulu.
    Merci d’avoir lu cette longue réponse musicale et tout le plaisir que j’ai à répondre à mes articles musicaux.
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s