Le Boss dans les eighties, un aperçu (2)

Continuons notre petite visite dans ce que j’aimais dans les années 80, preuve que je suis pas un nostalgique pur et dur de tout ce qui était avant. Des connus et des moins connus…

Un groupe d’abord punk qui a changé d’optique avec le temps, au point de nous offrir un valse à leur manière. Il s’agit bien sûr de Clash.

Je peux dire qui j’ai passé quelques bons moments d’écoute avec les 3 ou 4 premiers albums de U2. Quand ils sont devenus des méga stars, ça m’intéressait moins. J’aimais ce moment de gloire…

Là, on est déjà un peu dans les trucs branchés, Wall Of Voodoo, méritait le détour et bien sur aussi Stan Ridgway un peu plus tard.

Un truc qui me rappelait un peu les sons d’orgue dans le psyché des sixties, « Talk Talk », par le groupe du même nom.

J’avais accueilli ce disque comme quelque chose d’un peu différent, un brin jazzy. La preuve que l’on pouvait faire des choses différentes et marquer son temps. Une belle voix, une des belles que je connaisse, le genre qui me fait frissonner.

Une autre voix, un peu le même genre de musique, assurément une grande chanteuse et de belles ambiances.

Pour moi les Buzzcocks, ont marqué une entrée de bon pied dans les années 80

Musicalement parlant, c’est une de mes meilleures découvertes des années 80, Death In June a toujours été très ambigu sur sa démarche musicale, aimant aligner les symboles nazis. Par adhésion ou par dérision, on sait pas trop. Je m’en fous royalement, j’écoute seulement leur musique sans y chercher de message, j’aime bien ces ambiances noires. Paradoxalement, elle me font encore plus aimer le rire et la gaîté.

Quelque chose de complètement différent, j’aimais assez bien ce groupe au point d’acheter plusieurs albums

Je pense que c’est un de mes records d’écoute dans les années 80, le premier album de Lords Of The New Church, avec bien sûr Stiv Bators

Pas beaucoup de groupes français jusqu’ici, en voici un très grand, Marquis de Sade, la classe!

Un autre, les Dogs, Dominique Laboubée, un guitariste de talent et un homme très simple, trop tôt disparu. Quelques souvenirs de concerts aussi…

4 réflexions sur “Le Boss dans les eighties, un aperçu (2)

  1. Dans ces années là Christal GAYLE ( my brown eyes blues ) ET Crosby Still Nash and Young, des soirées dans les étoiles !!!

    • Merci Alain et bienvenue,

      Oui, cela me rappelle aussi quelques souvenirs, le premier cd que j’ai acheté, c’était le « Deja Vu » de CSNY que j’avais usé en vinyle.

      Très cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s