En passant

Peter Pan fait son cinéma (6)

Suite des chroniques de notre ami Peter Pan. Merci à lui.

 

Distribution

  • Richard Burton (VF : Jean-Claude Michel) : Alexandre le Grand
  • Fredric March (VF : Jean Martinelli) : Philippe II de Macédoine
  • Claire Bloom (VF : Nadine Alari) : Barsine
  • Danielle Darrieux (VF : Danielle Darrieux) : Olympias
  • Barry Jones (VF : Raymond Rognoni) : Aristote
  • Harry Andrews (VF : Jean Marchat) : Darius
  • Stanley Baker (VF : Jean-Henri Chambois) : Attale
  • Peter Cushing (VF : Jean Berton) : Memnon
  • Helmut Dantine (VF : Yves Furet) : Nectanébo
  • Friedrich von Ledebur (crédité Friedrich Ledebur) : Antipater
  • Michael Hordern (VF : Jean Davy) : Démosthène
  • Niall MacGinnis (VF : Pierre Morin) : Parménion
  • Peter Wyngarde (VF : Marc Cassot) : Pausanias
  • William Squire (VF : Gérald Castrix) : Eschine
  • Teresa del Rio (VF : Martine Sarcey) : Roxane, fille de Darius
  • Ruben Rojo (VF : Hubert Noël) : Philotas
  • Virgilio Texeira (VF : Jean-Louis Jemma) : Ptolémée
  • Gustavo Rojo (V.F : Andre Falcon) : Cleitos
  • Marisa de Lesa (V.F : Nelly Benedetti) : Eurydice
  • José Nieto : Spithridatès
  • Et les voix de :
    • Marc Valbel : Cousin de Darius
    • Jean Violette : le messager
    • Georges Chamarat : un prêtre

2 réflexions sur “Peter Pan fait son cinéma (6)

  1. Bonsoir Mr Boss,

    Parmi cette prestigieuse distribution figure l’un des deux acteurs fétiches des films d’horreur de la Hammer qui produisit la série mythique des « Dracula »: Peter Cushing.
    Ici il campe Memnon un potentat grec qui s’est opposé à l’ambition dévorante d’Alexandre le Grand. Il prête également sa silhouette longiligne et son visage émacié pour incarner le détective fétiche de son créateur Conan Doyle : Sherlock Holmes (cf. « le chien des Baskerville ») puis plus tard le Docteur Van Helsing, spécialisé dans l’extermination des vampires.
    Pour mémoire, dans un registre plus drôle, il a un rôle dans un épisode du duo comique de Laurel et Hardy, qui s’intitule : « les As d’Oxford ».
    Danielle Darrieux a entamé une partie de sa carrière d’actrice aux Etats-Unis, comme certaines de ses compatriotes. Elle a joué le rôle d’une comtesse dans le film  » l’Année Sainte » (1975) de Jean Girault (réalisateur des « Gendarmes… ») avec pour partenaire l’immense Jean Gabin, et Jean-Claude Brialy . Notons que ce film fut le dernier de la carrière de Gabin puisque celui-ci nous quittait l’année suivante.
    La Grèce et son histoire, ses mythes et sa mythologie constituent un fabuleux vivier pour l’inspiration des artistes et ils semblent inépuisables…
    Bonne semaine. Peter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.