En passant

Dimanche en quelques manches confinées (6)

Pourquoi pas un peu de chanson française, pas forcément les plus connues.

Actualité oblige, un bref hommage à Anne Sylvestre.

T’en Souviens-tu la Seine. Depuis toujours ma préférée.

Les Hormones Simone.

Jean Ferrat – Robert Le Diable, texte d’Aragon hommage à Robert Desnos.

Bourvil – Baladin.

Jacque Brel – La Ville S’endormait.

Georges Brassens – Le Roi.

Léo Ferré – Les Assis, poème de Rimbaud.

Isabelle Aubret – Excusez-Moi.

Charles Trenet – La Folle Complainte.

Colette Magny – La Pieuvre.

Mouloudji – Comme Une Chanson De Bruant.

Edith Piaf – Non La Vie N’est Pas Triste.

Barbara – Perlimpinpin.

Catherine Ribeiro – Soeur De Race.

Juliette Gréco – Il Etait Une Oie.

Vieilles chansons du répertoire comique des années trente.

Quelques créations de Georgius, un célèbre chanteur comique, et ma foi c’est encore drôle.

Quand Les Andouilles Voleront, expression souvent reprise.

Il Travaille Du Pinceau. Chanson qui parle d’un certain Adolf.

Il En Etait. Chanson à double sens.

Sur La Route De Pen-Zen.

Au Lycée Papillon – Sa plus célèbre.

*****

6 réflexions sur “Dimanche en quelques manches confinées (6)

  1. Bonjour M. Boss,
    Vraiment votre sélection m’a fait du bien et de ré-écouter ces magnifiques chansons Françaises ….car même si je suis plus anglophiles pour le côté musique
    votre sélection m’a servie d’antidote à ce qu’e j’ai pu entendre et voir (avant vite de zapper) sur TF1 aux NRJ music awards …quelle tristesse ! même si aux yeux des jeunes je suis un croulant !…et puis je dis ça, je dis rien si c’est leur truc, tant mieux pour eux, mais pas pour moi.
    Catherine RIBEIRO c’est mon professeur de Français qui m’avait fait connaitre ( en fin d’année scolaire au Lycée) et ça m’avait bien branché.
    Georgius ….des refrains qui ont traversés les époques et la chanson « Sur la route de Pen-Zac  » a été reprise par les CHARLOTS et pas beaucoup de gens devait savoir que ça venait de lui.
    Bon dimanche
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Eh oui on oublie parfois que ce sont nos racines, mais je suis aussi très anglophile. Pour moi la télévision à sonne le glas de la musique depuis longtemps, c’est d’un nul.
      Catherine Ribeiro, je l’ai suivie depuis le début et je n’ai jamais lâché. Pour moi, c’est une Edith Piaf des temps modernes,D’après ce que je sais, elle n’est pas dans sa plus grande forme et n’y voit plus très clair. Elle approche quand même de 80 balais.
      Les Charlots avaient à l’époque pas mal puisé dans le répertoire des vieilles chansons comiques des années 30 ou 40 dont celle de Georgius. J’ai aussi ignoré pendant longtemps que c’était lui le créateur.
      Bonne semaine

  2. Bonjour Messieurs,

    J’adhère à vos propos.
    Comme beaucoup de gens de ma génération, j’ai écouté plutôt de la variété française et anglo-saxonne dans mon adolescence (années 1978- 1985) . Et aussi des grands standards des années précédentes.
    J’ai aussi regardé les émissions des Carpentier du samedi soir avec des duos, trios et plus d’artistes dans des scènes loufoques… La télévision avec un grand « T », en comparaison de ces soirées musicales, qui ne me correspondent plus. Certes, les choses évoluent mais l’emprise influente de la musique anglo-saxonne reste bien présente encore. Même les nouveaux « prodiges » (?) de la jeune génération chantent plus facilement en anglais qu’en français. Pourtant…
    Pour en revenir aux diverses chansons, l’actrice au côté de l’inoubliable Bourvil, est l’actrice italienne Elsa Martinelli, me semble t-il… A vérifier…
    Amicalement. Peter

    • Hello Peter,
      Concernant Bourvil, l’actrice sur la pochette est Pierrette Brunoy dans le film « Le Capitan », mais Elsa Martinelli joue aussi dans le film. La chanson que Bourvil interprète fait partie de la bande sonore du film. Il l’interprète sur un marché comme troubadour et amuseur. C’est pour moi une ses belles chansons.
      Bonne fin de semaine.

  3. Bonjour Mr Boss,

    Désolé pour cette méprise impardonnable (rires) !
    Dans cette scène, l’actrice prend un accent « italien » pour accompagner Bourvil dans cette chansonnette. « Baladin, Ba-ladin… « Et comme certains artistes doublent leur propre voix, la confusion pouvait âtre plausible. Oui, c’est un des meilleurs films de Bourvil avec « Le Bossu », en duo avec l’inusable Jean Marais.
    – » Monsieur de Capestan. C’est Monsieur le Capitan qu’il faudrait dire. Comme le bouffon de la Comédie italienne avec son sabre de bois et qui a besoin qu’on lui tire les oreilles !
    – Eh bien soit. Je ramasse Capitan et ce nom dérisoire , je l’adopte….  »
    La grande époque avec Gérard Barray ( » Hardi, Pardaillan », D’Artagnan).On rivalisait alors avec Hollywood.
    Amicalement Peter.

  4. Hello Peter,
    Pierrette Bruno retrouvera Bourvil dans la comédie théâtrale de boulevard « La Bonne Planque », et ça c’était à crever de rire.
    Bonne fin de semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.