Jeter une bouteille musicale à la mer (3)

Pour changer nous allons explorer un peu le rockabilly, qui lui aussi recèle aussi des trésors qui ne sont pas forcément connus de tous. Artistes parfois très obscurs, cela ne veut pas dire que c’est nul, loin de là. Alors partons sous le charmes des bananes et des crinolines, ma foi, une bien belle époque. J’en profite pour suggérer un rocker à banane qui bien sûr roule incognito dans sa voiture très moderne, voici le résultat… une voiture bananelisée

Dale Wright – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Un looser qui enregistra un disque assez humoristique

Jimmy Dee & Offbeats – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Cette chanson « Henrietta » est bien plus connue par la reprise que firent les Trashmen en 1963, dans un style plus garage.

Exotisme. John Forgety, Credence Clearwater Revival, l’a aussi mise à son répertoire, ainsi que Sir Douglas du fameux Quintet.

Sonny Burgess – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Le chanteur type de série b de la fameuse équipe de Sun Records, pas tellement par son talent, mais par la peine qu’il eut à concrétiser. Presley, Orbison, Lee Lewis, Cash firent beaucoup mieux. Il est toutefois au rang de légende aujourd’hui.

Janis Martin – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Les puristes la connaissent, mais pas le grand public. Une rivale possible, le succès en moins, de la fameuse Wanda Jackson

Glen Glenn – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Un parmi les bons, relativement peu connu et c’est dommage.

Billy Lee Riley – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Grande figure des disques Sun, d’origine indienne, exceptionnel instrumentiste, il ne rencontra jamais vraiment la gloire. Deux de ses titres, au moins, arrivèrent quand même à se hisser au rang de classiques, les voici…

Charlie Gracie – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Entre rock and roll et balades, il a toujours un peu hésité, c’est pourtant son côté rock dont on se rappelle le plus.

Conway Twitty – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Très connu par des succès autres, il a pourtant quelquefois effleuré le rockabilly, témoin cet excellent titre

Chan Romero – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Au moins connu pour un titre qui l’a rendu populaire « Hippy Hippy Shake », sa discographie recèle des choses très intéressantes

.

Et bien sûr, l’éternel

The Rio Rockers – USA Rockabilly – fifties seconde moitié

Du rockabilly aux intonations latines, un titre qui déménage bien

Wee Willie Harris – GB Rockabilly – fifties seconde moitié

L’Angleterre suivit très vite le rock and roll importé des States. Par contre elle hésita beaucoup plus longtemps à produire des artistes locaux dignes de concurrence les autres. On se souvient de Tommy Steele, le premier qui devint une idole. A sa suite les roitelets, exemple Wee Willy Harris, dont le style comme celui de son rival, rappelle assez Bill Haley.

INSPIRATIONS

D’autres, bien plus tard, sont encore sous le charme et les mettent à leur répertoire. Rien ne se perd…

Les Trashmen pionniers du garage-punk racontent à leur manière l’histoire d’Henrietta, un son beaucoup plus garage

La reprise du hit de Chan Romero qui cartonna en 1963 dans la reprise des Swinging Blue Jeans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s