A la recherche des originaux perdus

Nos chères idoles des années 60 allaient parfois chercher très loin de quoi remplir les sillons de leurs vinyles. Evidemment les compositeurs capables de nous pondre quelque chose qui avait matière à en faire un succès, ne savaient plus où donner de la partition tellement la demande était forte. Alors on allait puiser chez les Américains ou les Anglais de quoi faire un tube ou remplir une face B. J’en ai sélectionné parmi les versions originales, dont certaines sont encore dans pas mal d’oreilles, d’autres un peu moins, via la version française. Le point commun de tous ces artistes étrangers, c’est qu’ils sont pour la plupart pratiquement inconnus en France, et où le titre original n’a jamais été un succès. Je vous indique l’artiste et le titre de la version française. Vous verrez bien si cela vous rappelle quelque chose pour ceux qui étaient présents au moment de leur publication. Pour les autres, vous pouvez toujours écouter, cela ne vous rayera pas les oreilles.

Richard Anthony – Quand Tu Me Dira Oui

Richard Anthony – Ton Meilleur Ami

Michèle Torr – Dans Mes Bras Oublie Ta Peine

Ronnie Bird – Ma Vie S’enfuit

Ronnie Bird – Tout Seul

Sylvie Vartan – Si Je Chante

Sylvie Vartan – Je Le Vois

Sylvie Vartan – Quand Un Amour Renaît

Johnny Hallyday – Les Guitares Jouent

Johnny Hallyday – Johnny Lui Dit Adieu

Françoise Hardy – On Dit De lui

Monty – Même Si Je Suis Fou

Monty – Tchick Tchang

Nino Ferrer – Les Cornichons

Henri Salvador – Minnie Petite Souris

4 réflexions sur “A la recherche des originaux perdus

  1. Bonjour M. Le Boss,
    c’est sûr que pour la majorité des gens qui ont en tête la chanson française, et qui l’ont attribué au chanteur ou chanteuse concerné sans même remarquer que c’est même pas ce chanteur ou chanteuse qui l’a composé ….donc encore moins que cela vient d’une adaptation d’un titre anglais ou américain ou du chanteur ou chanteuse qui l’interprète dans sa langue d’origine.
    C’est pas un reproche, c’est simplement un constat
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Eh oui nous faisons le même constat, même si parfois les maisons de disques publiaient certains trucs avec la mention « version originale de XXX ».
      Heureusement les Beatles ont échappé à cela, c’était plutôt le contraire qui était souligné…
      Bonne fin de semaine

  2. Bonjour,
    Oui les Beatles ont échappé à cela,en revanche à ce qu’il n’ont pas échappé , sur les disques de reprises en Français, c’est à la mauvaise orthographe de leurs noms dans le crédit des chansons, tout y passé : Mac Cartney, Lenon , ……par exemple, ou seulement un des deux compositeurs était indiqué ….le Français n’a jamais été doué pour ça et la langue anglaise..
    Bonne fin de semaine

    • Hello Cooldan,
      Il y a aussi l’anecdote sur la reprise de « Still I’m Sad » des Yardbirds par les Compagnons de la Chanson, le crédit compositeur est attribué à Mc Cartney au lieu de McCarty. C’est d’ailleurs cet erreur de crédit, le titre original n’étant pas mentionné, qui avait attiré mon attention sur ce disque en pensant qu’ils avaient fait une autre reprise des Beatles. Evidemment à l’écoute, la vérité apparaît. Lors d’une de mes premières rencontres avec Jim McCarty, je lui avais parlé de cela, il ne savait même pas que ce disque existait. On peut se demander avec quelle fantaisie sont versés les droits d’auteur.
      Bon week-end

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.