En passant

Une décennie de nylon

Eh oui, il y a dix ans que je sévis sur ce blog, Le 24 juillet 2009, je mettais mon premier article en ligne. C’est beaucoup pour un sujet qui en fin de compte est très limité, je veux parler du bas nylon bien sûr. J’ai beaucoup évoqué de souvenirs personnels le concernant, car dire d’un objet qu’il est beau, bien, fantastique, cela tourne vite en rond. Pour cela, il fallait aller au-delà de la béate admiration et l’aborder sous d’autres angles possibles, je crois avoir pas trop mal réussi. Bien d’autres ont tenté le coup, mais peu ont acquis la longévité nécessaire à faire perdurer un blog, au bout de quelques articles, ils disparaissent par manque de flamme. La musique n’est pas étrangère à ma longévité, j’ai été bien avant l’apparition de la Toile un peu journaliste musical. Cette musique est en fait ma vraie passion, celle que j’explore depuis 50 ans sans jamais me lasser, j’ai une sorte de petite encyclopédie dans ma tête, à laquelle j’essaye toujours d’ajouter des pages. C’est ainsi qu’il y a toujours eu une juste balance entre le nylon et le vinyle sur mon blog.
Depuis quelques années, j’ai un peu diversifié en y ajoutant un peu de culture se référant le plus souvent aux pages de l’histoire un peu insolite. On peut admirer une belle paire de jambes en nylon et se cultiver, ce n’est pas incompatible, encore faut-il proposer de quoi le faire. J’aime bien sourire en affirmant que plus c’est inutile plus c’est beau. Lire un journal vieux de cent ans et croire que c’est celui d’aujourd’hui est une expérience amusante, mais peut-être pas complètement inutile. Le présent n’est vraiment utile que pour regarder le passé et prévoir le futur.
Tenir un blog c’est un peu comme tenir un bistrot, on y fait des rencontres, et de ce point de vue, je suis un tenancier heureux. Avec certains je n’ai qu’un contact virtuel, mais pour d’autres ce fut une rencontre pour de vrai dont les retombées sont encore réelles aujourd’hui, on est devenu des complices pour le rire et le meilleur Pour certaines d’entre eux, vous retrouverez les liens qui conduisent à leur petit coin nylon sur ce blog. Pour le plus significatifs, vous pourrez les retrouver sur mon livre « La Petite Encyclopédie Sur L’Art De Porter Le Bas Nylon » qui est toujours disponible sur Amazon. Un blog ce n’est rien sans quelques commentateurs qui viennent de temps en temps glisser quelques mots. Il y a eu Daniel, un mordu, qui malheureusement nous a quittés il y a deux ans, victime d’en de ces maladies qui vous bouffe. J’espère que là-haut tu es bien, comme tu vois je ne t’ai pas oublié, ni le verre que nous avons bu ensemble avec ta femme. Mais parlons des bien vivants et des très présents, il y a Cooldan qui est un fan, sans doute du bas nylon, mais encore plus des Beatles dont il connaît quasiment l’histoire au jour le jour, sans pour cela manquer d’érudition sur la musique en général. Il y a aussi Peter Pan, c’est notre Monsieur Cinéma, il m’a avoué un jour qu’il était venu ici via le cinéma, mais il est resté, tant et si bien que je lui ai confié la rubrique cinéma et il a toute ma confiance. Je vais vous en citer encore un, Paul Hyamide, il est plus discret, mais c’est un authentique musicien et je crois savoir qu’il a fait des rencontres où j’aurait bien voulu être présent.

Un blog c’est aussi des statistiques, alors en voici quelques unes : en dix ans plus de deux millions de visiteurs sont venus, bien entendu les habitués comptent à chaque visite ; il y a plus de mille articles, toutes tendances confondues ; il y a 189 abonnés dont 173 via Twitter ; l’article le plus regardé a été visité plus de 68 000 fois : le moins regardé 172 fois, c’est un article récent. L’article le plus commenté l’a été 55 fois.

Je remets en ligne mon premier article, pas très spectaculaire du point de vue photo, mais le texte en-dessous est toujours d’actualité. Merci à tous et on continue !!!

nylon1

Madame, vous qui passez près de moi,
Vous m’offrez la courbe si belle de vos jambes.
Non, je ne vous demanderai rien de plus,
Mais laissez-moi un instant encore.
Ne vous éloignez pas si vite de ces yeux,
Qui cherchent l’ivresse des sens.
Mon regard aime à se perdre,
Sur les reflets de vos atours.
Deviner les coquins secrets qui se cachent,
Sous l’apparence sage de votre robe.
Telle est ma quête silencieuse,
Ma folie, ma soif, ma croisade.
Madame, je frissonne de bonheur et remercie vos mains,
Qui ont accroché ces bas en haut de mes rêveries.

12 réflexions sur “Une décennie de nylon

  1. Félicitations et bon anniversaire !!!
    On est bien chez vous , je ne suis pas bavard mais j’aime ce que vous faites
    Chapeau pour la qualité la fréquence et la longévité …
    Longue vie à nos passions communes !!!

  2. Et ben 10 ans bravoooooo
    C’est chouette dans la blogosphère déjà d’avoir atteint cette longévité 👌🖤
    Je te souhaite de faire 10 ans de plus minimum à la tête de ce navire, gros bisous
    EVA

    • Chère Miss Eva,
      C’est essentiellement avec des personnes comme toi que cela m’a permis d’entretenir la flamme du nylon.Elle réchauffe et habille les jambes des dames de manière divine, mais ne brûle pas les yeux de ceux qui les regardent !
      Merci à toi pour cette belle et longue complicité qui ne saurait que continuer ces prochaines années, toi avec ton charme et moi avec mes mots.
      Bisous reconnaissants

  3. Bonsoir à tous et toutes !

    Dix ans déjà de rêves, de découvertes et d’anecdotes !!!! Quelle aventure !
    Merci pour ces marques de gratitude qui nous sont destinées à chacune et chacun d’entre nous .
    Mais tout cela n’aurait jamais eu lieu si un jour le Maitre de ces lieux n’aurait eu l’idée géniale de nous faire partager sa passion pour les jambes féminines gainées de nylon. Cette matière magique qui sait si bien mettre en valeur les jambes des femmes depuis… pas mal de temps déjà.
    Dans « l’Homme qui aimait les femmes » de Truffaut, le héros, interprété par l’acteur Charles Denner, s’émerveille devant les jambes féminines autour de lui au point qu’il ose les comparer « à de merveilleux compas qui arpentent notre monde au quotidien ». Quelle superbe définition.
    Encore merci et bon vent, Capitaine !
    Peter.

    • Hello Peter,
      Merci pour les compliments !
      Truffaut est sans doute un des réalisateurs qui a mis le plus en évidence le bas nylon. Beaucoup de ses films contiennent une scène sur le sujet.A part ça, j’aime bien ses film et j’en ai vu pas mal.
      L’aventure continue, il reste le plaisir de partager.
      A bientôt

  4. Félicitations cher Boss, cher ami nylon, car vous êtes l’auteur d’une très belle encyclopédie, vous êtes l’incarnation d’un génial connaisseur, d’un passionné qui peut disserter des heures, des jours, des mois, des années sur un sujet douceur autant des bas nylon que sur la musique.
    BRAVO car vous avez surtout l’extrême gentillesse de PARTAGER votre savoir avec un talent bien réel d’écriture empli de vos sourires malicieux et de notes enlevées.

    MERCI pour tout cela !!!

    Nylonement
    Gentleman

  5. Mon Cher Gentleman,
    Merci pour tous ces compliments, je vais rougir comme une jeune fille timide dont le vent soulèverait la robe. Mais permettez-moi de partager avec vous cette passion qui est aussi la vôtre en fin connaisseur. Vous faites bien de souligner que les belles choses se partagent et nous avons déjà eu l’occasion de le faire en vrais complices. J’espère que nous aurons encore le plaisir de nous retrouver.
    Je vais continuer modestement mon parcours sur la route du nylon pour,rappeler qu’il a ses titres de noblesse au nom de l’élégance et de la sensualité.

    Encore merci de votre passage.

    Nylonement vôtre
    Le Boss

  6. Hello Boss,
    10 ans déjà !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Merci pour ces 10 ans de nylon, de (bonne) musique, d’astronomie, de chroniques du passé et j’en passe.
    Merci aussi de m’avoir cité ! C’est vrai que je suis moins bavard que d’autres, et pourtant avec un peu de temps (ou de courage) j’aurais encore bien des commentaires à poster sur bon nombre de tes articles, surtout même des récents.
    Tout au début j’avais posté un commentaire sous un autre nom (que j’ai oublié…) j’avais en effet résolu ton unique grille de mots croisés centrée sur le nylon en moins de 5 minutes après sa publication. tu te souviens ?
    Amicalement et surtout ne t’arrête pas !!!!
    Paul

    • Hello Paul,
      Merci à toi pour ton appréciation.
      Je me souviens très bien de l’histoire des mots croisés, cela m’avait époustouflé que quelqu’un trouve la solution si rapidement. Cela ne nous rajeunit pas, c’était en 2011 et ton pseudo était Polie amibe.
      Encore merci
      PS : je continue !!!

  7. Hello M. Boss,
    je rentre de vacances, à mon tour de vous féliciter pour ces 10 ans, même si j’étais pas un abonné de la première heure :
    et comme dit la chanson d’Alain SOUCHON ;
    J’ai dix ans
    Je sais que c’est pas vrai
    Mais j’ai dix ans
    Laissez-moi rêver
    Que j’ai dix ans
    Ça fait bientôt quinze ans
    Que j’ai dix ans
    Ça parait bizarre mais
    Si tu m’crois pas hé
    Tar’ ta gueule à la récré
    Amitiés
    cooldan

Répondre à Hyamide Paul Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.