En passant

Musique pour confinement (6)

La télévision suisse a toujours été un média plutôt pauvre dans un pays plutôt riche. Ce n’est pas entièrement un fait du hasard, pour une population d’un peu plus du dixième de la France, elle devait en plus partager la poire entre les trois langues nationales aux sensibilités différentes. Fondée en 1954, pendant de nombreuses années elle a fonctionné sans publicité avec un jour sans programmes, le mardi. Comparativement à sa concurrente française, elle a sans doute eu un aspect plus culturel, reportages, nombreux débats politiques en relation avec les multiples votations qui font appel à l’opinion des citoyens, émissions sur tous les aspects de la société dans le monde. Dans ce genre, l’émission Temps Présent, existe depuis plus de 50 ans. Les chroniques historiques de Henri Guillemin, un précurseur d’Alain Decaux, font encore référence aujourd’hui. Le divertissement existe aussi, mais de manière plus discrète, ce sont rarement des programmes où il faut faire de l’audience à tout prix et du grand spectacle. Pour la Suisse d’expression française, à côté d’une production locale minimaliste, on a souvent fait appel à des vedettes françaises de passage pour nous en chanter une le plus souvent en playback, ceci depuis les débuts. Uns grande partie de ces archives ont été mises en ligne. On y retrouve des noms connus, des chansons connues, mais dans des clips différents, parfois agrémentés d’une petite interview. Pour cette musique de confinement, j’ai fouillé ces archives pour vous en proposer des extraits.

Dalida en 1959

Johnny Hallyday, 191, live à Genève.

Les Chaussettes Noires en 1961.

Henri Salvador, 1962.

Danyel Gérard, 1964.

Sylvie Vartan, 1964.

Chantal Goya, 1964, deux chansons de ses débuts.

Monty, 1964.

Frank Alamo, 1965.

Jacques Brel, en live, 1965.

Françoise Hardy, 1965, pour moi sa plus belle chanson.

Hugues Aufray, 1965.

Les Gentlemen, un groupe suisse comprenant deux anciens Mousquetaires de Larry Greco, très british.

Marie Laforêt, 1966.

Antoine, 1966.

Jacques Dutronc, 1966.

Dani, 1967.

Scott McKenzie, 1967, le trip hippie façon showbiz.

Nino Ferrer, 1967, dans une reprise de James Brown.

Bobby Lapointe, l’as du jeu de mots.

Nicoletta, 1966, son titre repris par Ray Charles.

Serge Gainsbourg, 1968, apparemment à jeun.

France Gall, 1968.

Zager And Evans, leur fameux tube.

Veronique Sanson, les débuts.

Johnny Hallyday, 1974, en live au pénitencier de Bochuz, une des premières expériences du genre.

Un concert des Dogs en Suisse, qui nous rappelle cet excellent groupe.

******

2 réflexions sur “Musique pour confinement (6)

  1. Bonjour M. Boss,
    Nostalgie oblige !!
    Frank Alamo ….inventeur du Air Guitar….pour jouer de la guitare avec une grosse Clef à molettes !!……LOL
    Bon dimanche
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Un de mes copains avait un balai à disposition dans sa chambre, mais je crois que jamais il ne l’a employé pour la nettoyer.
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.