Miss Eva une étoile au firmamant

 

A-t-elle donné un instant de rêverie avec ses photos, c’est certain. Si elle les a donnés, c’est avec sa manière. La plus belle photo de charme n’est rien si le modèle aguicheur en est absent. L’instant capturé devient la brume qui enveloppe le paysage de la rêverie. Quand paraît cette jambe, si subtilement ombrée par ce voile de nylon, le moment se mue en charme. Le reste n’est que bonheur…

La revue Nylon-Zine ne s’y est pas trompé, elle a décidé d’accueillir dans ses pages ma resplendissante Ambassadrice, Miss Eva, coquinement vêtue par Secrets In Lace et Cervin. Que voilà un joli travail qui, ma foi, est une récompense bien méritée. Elle vient juste à point, comme un cadeau de Noël inattendu, que nous espérions quand même un peu!

Miss Eva, une étoile filante dans la nuit… mais éternelle!

Nous lui souhaitons de nous charmer encore…

Elle vous donne rendez-vous ici

30 01.01.16-1

Miss Eva, nouvelle Ambassadrice de BNMR

29 030415 1

Le surfeur glisse sur la vague domptant des tonnes d’eau. Je n’ai jamais pratiqué ce sport et pourtant je suis surfeur. Oui, je surfe sur la Toile. Evidemment ce n’est pas la planche qui me sert d’exécutoire, mais plutôt le clavier. Les vagues ne sont pas bleues, ni liquides, elles sont faites de voiles en nylon accompagnées de quelques notes de musique. La musique du nylon en accords crissants, folâtrant sur de douces mélodies qui tendant vers le céleste, mènent le navire sur lequel je vogue depuis quelques années, emmenant mon blog vers l’horizon.

Sur tout navire, de la modeste coquille de noix aux plus prestigieux bâtiments, le capitaine n’est rien sans quelques solides lieutenants pour le soutenir dans l’accomplissement de sa tâche. Vous devinez sans doute de quoi peuvent avoir l’air mes lieutenants, de préférence du sexe féminin et avec des bas nylons, condition indispensable pour faire partie de mon équipage.

Miss Eva a tout cela, vous la connaissez sans doute un peu, son blog fait merveille. Il n’y a pas si longtemps je ne la connaissais pas du tout. Après une prise de contact, il m’est bien vite apparu que son potentiel artistique ne s’arrêtait pas à quelques courbettes aussi gracieuses fussent-elles. Elle possède le verbe et l’art de le manier, elle porte des bas nylons tous les jours qui se font et peu importe qui les fait. Elle est une incarnation de la pin-up moderne, mélange subtil de modernisme et de vintage, sans oublier la fantaisie. Elle pose, dispose et repose dans son feu d’artifice en nylon. Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de l’accueillir comme Ambassadrice aux côtés de ma fidèle complice Miss Nylon. Elle sera associée aux divers projets que je désire mener au-delà de mon blog et qui sont en voie de réalisation, tout en étant partenaire et également complice de ce dernier.

Bienvenue à 

29 030415 2Sa page

 

 

Miss Eva, une pin-up en rouge baiser

zzzzeva3

Il y a des tâches que l’on n’aime pas confier aux autres et des plaisirs que l’on partage volontiers, vous présenter Miss Eva en est la plus parfaite illustration. Plaisir égoïste, plaisir épicurien, les deux me permettent de mettre en musique verbale les notes et les lettres sur une partition en fil de nylon aux reflets d’or. Elle se recommande de Bettie Page, je devrais dire s’inspire, ce qui nous permet d’espérer que les canons de la pin-up tonneront encore de belle manière sur la Toile. 

Miss Eva, c’est la passion qui éclate en bulles joyeuses et soyeuses dans une flûte de champagne. Dans l’une on voit ses jambes couvertes de ce nylon que nous adorons tant. Dans l’autre, elle approche ses lèvres pulpeuses du bord de cette fragile enveloppe pour poser un baiser rouge qui la fait éclater. Une fois disparue, remplacée par la suivante qui monte vers les rêves, une jarretelle se promène à la lisière d’un bas avant de s’évanouir à son tour. En voici une série qui font tac, tac, tac, avant de s’effacer, ce sont les talons qui accompagnent  les violons crissants du nylon. Une autre musique illumine le décor, un air d’opéra sans doute, italien de préférence, à moins que ce ne soit un rockabilly, car elle aime les deux. De la Tosca à Rock This Town, vogue la pin-up aux bas nylon dansant sur un bouchon se baladant parmi les reflets d’une mer jaillie d’une bouteille aux bulles pétillantes.

Son art ne s’arrête pas là, son clavier crépite sous ses doigts qui apportent la bonne nouvelle, son blog s’envole vers un ciel sans nuages. Il vous offre la frénésie d’un vintage tantôt authentique, tantôt revisité, il ne manque pas une pièce au puzzle pour que sa passion s’exprime avec une élégance qui confine à la perfection.

Pour s’en persuader il suffit d’aller lui rendre visite…

zzzzeva

 

 

zzzzeva2

zzzzeva4

Miss Eva a très aimablement et je dirais avec un certain enthousiasme, accepté de répondre à ce questionnaire pour la situer dans son univers de nylon.

Dans quelle tranche d’âge vous situez-vous?

– Quadra

Etes-vous mariée ou vivez-vous en couple?

– En couple

Quel effet cela vous fait-il de répondre à un questionnaire axé uniquement sur le bas nylon?

– Très plaisant 

Avez-vous commencé par porter des collants, pendant combien de temps?

– Oui , j’ai commencé enfant à porter des collants,  puis à l’adolescence je me suis mise à porter des bas ayant déjà un goût prononcé pour le vintage et la mode rétro

 Quand vous étiez adolescente quelqu’un de votre entourage portait-il des bas?

– Non , même parmi mes copines j’étais souvent la seule de mémoire

Si oui, comment considériez-vous les bas à ce moment-là?

– Comme un accessoire retro et sexy

Quand vous avez porté des bas pour la première fois, quelqu’un vous a-t-il influencé?

–  Non

 Qu’est-ce qui vous a décidé de franchir le pas?

– J’étais admirative des pinups de cette époque, de leur féminité
Et puis il y avait pas loin de chez moi une boutique dépôt vente de vêtements retro tenue par une mamie et à chaque fois que je rentrais du lycée je passais faire un tour et de temps en temps.

 Portez-vous exclusivement des bas maintenant?

Oui

 Considérez-vous que le bas a un fort potentiel érotique?

 – Oui mais pas essentiellement, je dirai plutôt qu’il a un pouvoir de séduction mais surtout de glamour et d’ultra féminité ! Mais ceci doit faire partie d’un ensemble harmonieux, lingerie,  jupe moulante longue, chemisier cintré, talons hauts, maquillage sophistiqué, coiffure  et manucure impeccables

 Quel style bas affectionnez-vous le plus, genre, matière, teinte?

 – Les bas coutures Fully Fashion sans aucun doute, couleur noir, chair, marron  ou bi colore (chair couture noire) les  Gerbe Carnation, les Cervin Swing time ou Libération 45 pour ne citer que les principaux.

– Par contre une chose de dingue,  j’ai testé que très récemment des bas vintage d’époque 50s et je dois dire que le nylon de cette époque est addictif, tellement soyeux et brillant et d’une solidité incroyable !

Note du Boss: voilà une affirmation qui me va droit au coeur. Les anciens connaissent la différence entre le passé et le présent. Une jeune dame qui se met à porter des bas aujourd’hui constatera l’effet qu’il peut produire maintenant, je parle uniquement de la sensation générale, certainement pas désagréable bien au contraire. Avec des vrais bas vintage d’époque, le toucher est complètement différent, ici je parle de ce que je peux éprouver. Miss Eva qui ressent cela, disons de l’intérieur, a aussi fait cette constatation, il y a une différence. Cela peut s’expliquer par le fait que la matière première aujourd’hui, n’est plus tout à fait identique à celle d’alors. Même si on emploie une technique de fabrication tout à fait identique, tissage à l’ancienne, le résultat final est un peu différent. Les amateurs de BD connaissent bien le phénomène, une BD éditée dans les années 50, n’a pas le même aspect que la même rééditée aujourd’hui, le papier, l’encre, la machine, ne permettent plus à 100% de reproduire l’original  qui avait un aspect visuel bien plus « élégant ». Il ne faut pas s’étonner que certains payent des centaines d’euros pour une édition ancienne bien conservée. Ce sont des amateurs d’art. C’est pourquoi je suis un grand défenseur du nylon vintage, au minimum quand c’est visuellement semblable, un bas à couture avec diminutions par exemple.

  Un genre que vous n’aimez pas éventuellement?

– Je n’aime pas trop les bas up qui compressent les cuisses mais j’en ai testé quelques uns avec une belle jarretière qui m’ont  beaucoup plu  comme les Cervin ou Chantal Thomass !

 Combien de paires en possédez-vous?

–  J’en avais toujours une vingtaine dans mes tiroirs jusqu’ à récemment et puis j’ai eu la chance lors d’un vide grenier de trouver un lot assez conséquent de modèles vintage donc j’en ai un certain nombre maintenant, je ne les ai pas compté mais sans nul doute plus d’une cinquantaine ! ! !

 Quand vous portez des bas, avec quel sous-vêtement les portez-vous le plus souvent?

 – Porte-jarretelles ou gaine porte jarretelles absolument !

 Que possédez-vous comme pièces de lingerie en rapport avec le fait de porter des bas?

–  Gaines, gainettes ou girdlettes, porte-jarretelles montant

 Considérez-vous le fait d’accorder votre lingerie en style et couleurs comme indispensable?

– Absolument ! ! !

 Quatre ou six jarretelles ou plus?

 – Six voire 10

 A quelle fréquence faites-vous des achats lingerie?

 – Plusieurs fois par mois

 Avez-vous des copines, des amies, qui sont égalent adeptes du bas?

–  Oui

 Que l’on devine que vous portiez des bas, bosses sur une jupe, lisière visible, cela vous gêne-t-il?

–  Je porte des jupes crayons très longues mais assez moulantes, pour les experts ça peut être visible mais cela ne me gêne pas du tout

 Parfois, selon les circonstances, vous êtes-vous amusée à faire savoir que vous portiez des bas?

–  Non pas spécialement, comme je vous le disais c’est pour moi « normal » par contre que ce soit vu par un croisement de jambes ou un réajustement de jarretelles cela peut être amusant oui !

Hésiteriez-vous à réajuster une jarretelle devant une connaissance?

– Non

 Si un homme vous complimente parce que vous portez des bas, comment réagissez-vous?

 – Si ça reste poli cela est toujours agréable

 Quel conseil donneriez-vous à une femme qui ne veut absolument pas porter de bas?

– Essayer plusieurs marques et surtout bien choisir sa taille car bien souvent un mauvais  jugement (bas qui tirent ou qui plissent) peut dégoûter certaines réticentes.

 Y a-t-il une question, des questions, que vous auriez aimé que l’on vous pose et qui ne l’ont pas été ?

– Un désir, oui : tester des bas de soie vintage ou d’aujourd’hui , la sensation doit être trop douce !

Je remercie chaleureusement Miss Eva pour sa contribution à mon blog et je vous conseille, mais est-ce bien nécessaire, d’aller lui rendre un petite visite dans son univers de charme.

Et maintenant rendez-vous chez Miss Eva… Rouge Baiser… absolument!  

Un petit clic pour une grande claque!

zzzzeva5