(En) filant les collants…

Ma petite citation sur les collants « le collant est un bas qui n’est pas mûr » m’a valu un très nombreux courrier comme on dit à la télé. Le douce Pussy m’a envoyé un défi, celui d’avouer détester une paire de collants. Bien, le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle y a mis les formes (!) et la manière (!). Seuls les aveugles, je crois, pourraient jouer les indifférents. Si j’ai l’habitude d’être un peu moquer avec ces satanés collants, le raison primitive est toute simple… je préfère les bas! Je veux toutefois modérer mon propos et les situer exactement à la place qu’ils occupent dans mon coeur, pour autant que j’en aie un.  Je n’irai pas jusque à faire mienne la citation de Claude Brasseur: « enlever un collant à une femme, c’est comme peler une pomme de terre ». Je crois que la femme mérite mieux que de la comparer à une future frite!

Il y a une chose que je déteste cordialement, c’est une femme en pantalons. Bien, me direz-vous, elle fait ce qu’elle veut et vous avez raison. Une femme en jupe, robe, c’est déjà bien plus intéressant, c’est plus féminin. C’est mon avis et je suis entièrement d’accord avec moi. Difficile de dire quand une femme passe devant vous avec les jambes ennylonnées, si c’est des bas ou des collants. J’avoue avoir une certaine intuition qui me ferait pencher pour une ou l’autre réponse. C’est un sens qui n’a rien à voir d’autre qu’avec l’expérience et l’observation. Une femme a souvent une attitude, un comportement différent, quand elle porte des bas, même si elle n’en est pas consciente. Pour ce qui est visible, bas ou collant, je réagirai tout d’abord au galbe de la jambe. Ensuite il y a l’aspect, je peux trouver joli sur la jambe un collant qui répond à certains critères. La couleur, l’aspect, l’allure. Je préfère les collants de couleur chair ou noirs quand ils sont très brillants, je dirais même que j’adore. Il mettent bien en évidence la jambe, entourée de ces reflets qui se conjuguent avec la lumière environnante, ça a son petit charme. Certains collants sont décorés de motifs très jolis, c’est encore un plus. Si j’aime savoir qu’une femme porte des bas, le Nirvana étant qu’elle ne porte que cela. Selon les situations, elle peut varier entre un ou l’autre. Il n’est pas vraiment nécessaire de faire le ménage ou d’aller travailler en portant des bas. Les températures parfois basses de nos hivers peuvent aussi être une raison de garder ses fesses à l’abri des coutants d’air, surtout quand une bise glaciale a envie de jouer les coquines et se mettre à l’abri sous les jupes en remontant vers le point le plus chaud.

J’ai quand même vécu pas mal de situations dans ma vie où j’avais comme compagne une femme qui portait des collants. Mon Dieu, j’ai survécu! Mais je tiens aussi à préciser qu’aucune n’a jamais refusé, au moins occasionnellement, de porter des bas. Certaines le faisaient de leur propre initiative, avec d’autres il fallait un peu le suggérer.  Une sortie en amoureux, une occasions spéciale, là je préfère nettement les bas. Les nombreuses anecdotes qui parsèment mon blog, sont autant de témoignages de ces situations. Avant de vous laisser admirer les charmantes photos de la belle Pussy, témoignage sensuel que les collants ont aussi du charme quand il sont si bien portés, je voudrais vous donner un éclairage. Il est typiquement masculin, peut-être même que certaines dames n’ont jamais approfondi le sujet ou ne soupçonnent pas la différence qu’il y a entre un bas et un collant au regard masculin.

Il s’en dégage certains charmes que les collants n’auront JAMAIS…

– Apercevoir une lisière de bas, spectacle très émoustillant…

– Deviner qu’une femme porte des bas, plaisante certitude…

– Se promener en public avec une femme qui porte des bas et être le seul à le savoir, plaisir rare…

– Contempler une femme en train d’enfiler ses bas et les fixer à ses jarretelles, un must de mise en scène…

– Quand une femme se déshabille, le spectacle est plus affriolant…

– Avoir la main qui se balade sous une jupe et découvrir la présence de jarretelles, encore mieux quand on ne s’y attend pas, woauh…

– En public, faire joujou discrètement avec les jarretelles de madame que l’on sait cachées sous la jupe ou la robe est un vrai bonheur…

– Surprendre une dame qui réajuste une jarretelle discrètement, spectacle captivant, oh zut il y avait une crotte j’ai marché dedans…

– Le spectacle du bas fixé aux jarretelles n’est jamais deux fois le même…

– Le jeu des couleurs entre le tenant le tenu permet un tas de possibilités…

– Lors d’un rapport amoureux, les bas peuvent  gardés et laissent toute liberté de mouvement…

Plus particulièrement pour les vrais bas vintage…

– Ils offrent un toucher que l’on  ne trouvera que rarement sur un collant

– La diminution du bas, spécialement celui à couture, épouse parfaitement la jambe et la met divinement en valeur…

– Le crissement du vieux nylon est une symphonie à l’oreille, c’est le musicien qui parle… 

Voilà quelques bonnes raisons qui parlent en faveur du bas, chacun peut penser ce qu’il veut, mais j’imagine que la plupart des messieurs qui passent par ici on déjà fait leur choix. Mais ne vous faites pas de souci mesdames, bas ou collants, vous êtes des reines au royaume de nos plaisirs coquins…

Et maintenant place au Pussy Show, des photos à damner les saints que nous ne sommes surtout pas…

Merci Pussy

Le commandant Leboss et sa charmante hôtesse Pussy, espèrent que vous avez fait un bon voyage.  Ils vous remercient d’avoir choisi Nylon Airlines pour votre voyage. Dans quelques instants nous allons atterrir, la température extérieure est nettement plus fraîche qu’à l’extérieur. Nous vous prions d’éteindre vos cigarettes et de ramasser les débris de votre thermomètre personnel, qui a sauté depuis longtemps sans que vous vous en aperceviez. Nous vous rappelons qu’une fois au sol, vos suggestion et commentaires, ne dépassants 327142 signes ou espaces sont les bienvenus.  Nous espérons vous revoir bientôt et nous vous souhaitons un bon séjour au pays de vos rêves.

27 réflexions sur “(En) filant les collants…

  1. Ah ben oui mais là y’a triche : c’est de PUSSY-JOLIE qu’il est question, avec en prime son miroir enchanté ! La Miss serait désirable même emballée dans… dans… des collants mousse marronnasse !!! (non Pussy, ne teste pas, c’est une certitude établie pas la peine d’expérimenter)
    Toujours un délice, notre belle amie, mais il n’empêche : je n’ai JAMAIS froid aux fesses (le vendredi je mets une robe un peu plus longue c’est tout).
    Désolée pour les 326954 signes manquants et grand merci à Pussy pour ses photos, à vous pour votre prose toujours délicieuse.
    Baisers collés à vous deux

    • Bonsoir ma chère Cassiopée,

      De la triche, mais non on ne triche pas avec Pussy, c’est bien connu! Elle m’a envoyé un défi alors je l’ai relevé. Libre à vous de m’en proposer un, ma plus belle prose sur vos photos par exemple, bien sûr avec des bas, quoique là je ne me fais trop de soucis…
      Ceci dit, oui c’est toujours un délice comme vous le dites, bien que je connaisse pas son visage, je devine bien que ce n’est pas la fiancée de Frankenstein, j’en suis même sûr. Enfin peut-être qu’un jour j’aurai l’occasion de la voir en vrai, comme c’est le cas pour certaines de mes visiteuses. Ce serait dommage qu’en regardant une paire de jambes dans la rue je dise: « ah mais je vous connais vous, vous êtes XXX ».

      Je vous colle des baisers… bien collés!

  2. Les bas ou les collants…
    Pussy est ravissante mais ses collants une horreur, je suis obligé de l’avouer, qu’ils soit softs ou imprimes j’ai le même dégout…

    Aux premières lignes de votre article mon cœur a fait un bond… Parler des bas terme générique c’est un peu comme parler de la viande, alors qu’il y a du bœuf, du veau, du porc, etc…
    Les bas… ils peuvent être aussi vilains que les collants ( ok ok juste un peu moins ) si ce sont des bas « mouse » de carrefour, ou même des autorisant.
    Juste un peu moins vilains il y a des bas voiles de divers marques, la plupart contiennent du lycra et ca ce voit.
    Et puis il y a l’objet de nos désirs.. LES VRAIS BAS, ceux qui ne tiennent pas seuls, ceux qui après c’être réchauffés au contact de la jambe ont un léger plisse au talon.. ceux qu’un œil averti repère.
    Et enfin sublime du sublime, TOP of the TOP, le bas couture, le vrai, avec ses diminutions, la couture qui parfois s’égare, pour ma part je les préfère cuban.. J’ai le bonheur que « M »ma compagne en porte pour notre plaisir commun, vous avez découvert ses jambes…

    Bas couture et talons hauts voilà mon paradis……

    Pierre

    • Bonsoir Pierre et bienvenue dans les commentaires

      Voilà une opinion qui résume ceux qui détestent les collants. Bon moi perso, je leur trouve un certain charme, bien que vous l’avez deviné ce n’est pas trop ma tasse de thé, mais c’est si bien porté par Pussy…
      Oh je sais que les bas peuvent être aussi laids que les collants. Parmi les tendances actuelles qui veulent nous faire passer de mauvaises imitations de bas pour des trucs rétros, je ne m’y retrouve pas toujours. J’aime le vrai, l’ancien, le vrai bas à coutures, diminué, n’a aucun équivalent. Mais remercions quand même celles qui tentent « l’aventure » avec leurs moyens, car un vrai bas est souvent onéreux pour certains budgets et reste une sorte de luxe.

      Bas couture et talons haut, un programme que nous partageons dans tout ce qu’il a de splendide à l’oeil

      Merci à vous

      Amitiés

  3. Bravo à vous pour ce bel article, j’apprécie votre avis fort bien argumenté sur le sujet et qui laisse néanmoins le choix aux femmes d’assumer leur féminité comme elles en ont envie, car en parcourant la Toile il m’arrive de lire quelques avis masculins nettement plus tranchés sur les dessous féminins et qui ne tolèrent rien d’autre que le port de bas avec PJ. (je trouve cet état d’esprit regrettable par égard pour celles qui font un autre choix de lingerie).
    Les photos de Pussy sont très réussies, comme quoi les collants ont aussi leur charme, illustrations à l’appui, bravo à vous Pussy !
    Bonne soirée à vous.
    Dentelle

    • Merci Dentelle,

      Ah ça, je m’en voudrais de jouer les dictateurs à propos du port des bas. Chaque femme à le droit d’assumer sa féminité comme elle l’entend. Libre à nous de choisir si cela nous convient ou pas. Je crois en fait que les anonymes de la Toile sont pour la plupart des personnes qui jouent aux durs, mais qui n’ont pas ce plaisir dans leur entourage proche. J’ai un principe dans ce domaine, celui de doser les plaisirs. C’est comme un peu manger son plat préféré tous les jours, on finit par s’en lasser. Alors une fois de temps en temps, pour une sortie, une soirée entre amoureux, cela laisse de la place pour que le plaisir soit intact la fois suivante. Je crois que user de tout et n’abuser de rien est une règle d’or dans la vie.
      Si j’ai l’occasion de parler avec une dame, à la limite je m’en fous qu’elle porte des bas ou des collants, seule la conversation pourra m’être intéressante ou non. Si elle porte des bas et que je le sais, peut-être on en parlera en tout bien tout honneur ou pas du tout. Lors d’une soirée à Paris où j’étais entouré de pas mal de ces personnes, je suis resté admiratif et très courtois avec celles avec qui j’ai engagé la conversation, quand ce n’est pas elles qui sont venues spontanément vers moi, rapport au contenu de mon blog. Je suis un gentleman avant tout et elles ne vous diront pas le contraire.

      Bon week-end à vous

      Je vous fais une bise amicale

  4. Merci de m’avoir invitée chez vous et d’avoir relevé le défi!!!!
    Je voulais juste montrer à travers ce photos que le port du collant peut aussi être sexy!!
    Petit détail, j’étais en bas noirs couture rouge vendredi soir sans oublier les talons hauts, moi aussi j’adore!!!!
    On a une chance folle c’est celle de pouvoir varier les plaisirs!!!!
    Bises et à bientôt j’espère!

    • Chère Pussy,

      Mais vous êtes toujours la bienvenue, même en collants! Ce défi était bien agréable, j’aime la manière! En tous cas merci de me l’avoir proposé.

      Bises à vous aussi et à bientôt, quand vous voulez!

  5. C’est réussi pussy , vous êtes terriblement sexy .
    Comme quoi les collants ne sont pas a bannir .
    ça peut être très séduisant .
    Surtout que maintenant on en trouve de très jolis . Ces photos en sont la preuve .
    Bisous a vous .

    • Chère Sandra,

      Le collants peuvent avoir un côté sexy, je ne le nie pas. Il est vrai que beaucoup de progrès ont été faits pour les rendre plus attrayants. Il est loin le temps de cette uniformité qui était la règle à ses débuts. Comme pour un bas, il est destiné avant tout à mettre la jambe en valeur et c’est cela qui doit primer dans le choix de celle qui en achète, pour autant qu’elle le désire. Il sont parfois aussi chers que les bas, si on veut un peu de fantaisie ou quelque chose d’original.

      Merci pour Pussy

      Bisous à vous

  6. Merci pour ce bel article, M. Le Boss vous êtes un poète de la femme, et quelles illustrations, bravo Pussy, vous êtes toujours aussi sexy… Amitiés à vous, bisous pour elle.

    • Merci mon cher Valmont,

      Oh je crois que vous en êtes un autre de poète, que j’apprécie d’ailleurs.
      Enfin je crois que les dames sont entre de bonnes mains avec nous, on a beau tourner de tous les côtés, pas moyen de ne pas les aimer et de s’en inspirer

      Amitiés à vous

  7. Certes pas franchement amoureux des collants, je dois reconnaitre que, dans certaines circonstances (que vos lecteurs et vous-mêmes avez déjà citées) il s’impose. D’autant plus que, Miss Pussy en apporte la preuve irréfutable, les collants peuvent se décliner sous de très beaux modèles, avec des motifs en trompe-l’oeil qui donne un résultat plutôt sexy.
    Bravo pour votre article et merci à Miss Pussy pour l’avoir si sensuellement illustré.
    Bien à vous,
    François.

    • Merci François,

      Comme vous je ne suis pas un fanatique des collants, mais dans certaines circonstances, comme celle-ci, il faut bien un peu réviser son jugement et admettre que bien présente, cela a son charme…
      Encore merci et amitiés

  8. Ce Pussy Show est un défi relevé avec une main… enfin une gambette de maître !!!! Un festival de belles douceurs comme elle sait si bien le faire ! Enormes bisous à votre charmante hôtesse et à vous Boss !!!

    • Merci Miss Legs,

      Ce défi fut en fait un plaisir et non une corvée. Le Boss parler de collants, il fallait vraiment y mettre des arguments de valeur pour qu’il y souscrive. Mais bon je ne suis pas un ennemi de la chose non plus, quand ils ont une certain originalité et surtout bien présentés. Et là, c’est top!!!
      Gros, énormes, bisous!!!

    • Bonsoir Okjaime et bienvenue,

      Oui c’est vrai que j’ai un peu révisé mes classiques avec elle. Mais bon je cite un tas de bonnes raisons qui me feront toujours apprécier les bas un peu plus et je crois que nous somme bien d’accord. Nous somme un peu comme les personnes qui ne boivent que rarement de l’alcool, une fois de temps en temps, c’est bien agréable, surtout avec une brande cuvée, appellation contrôlée Pussy…

      Bien à vous et merci pour elle…

  9. Oups, j’ai lu cet article, et j’ai oublié de commenter. Non par allergie à ces collants exposés, surtout que je connais en partie le fournisseur et encore plus j’adore le modèle.

    Non un simple oubli.

    Car oui, je suis un amoureux sans fin des bas, des bas couture et des bas nylon, des vintage et des vrais actuels.

    Mais je suis aussi un animal qui ne vis pas que de frustration quotidienne, car le bas se fait rare, très rare pour ne pas dire très très très rare. Même avec un oeil expert et même en comptant les dim-up !

    OUI l’esthétisme prévaut à mes choix de féminité et de volupté, car ici Miss PUSSY, la déesse aux courbes parfaites, exposent ses jambes avec une justesse sans égal.
    OUI à des jambes en collant, à leur respect et aux jupes trop courtes, aux shorts qui les accompagnent.
    OUI à tant de beauté qui se combine avec toutes les tenues de mode de tous les jours, de toutes les soirées.
    OUI à toutes les jambes libres qui portent avec couleurs, avec brio , avec charme du voile de nylon fin et qui le montre entre deux pans de manteaux.
    OUI aux bottes et au luxe de la sensualité au quotidien quand certaines femmes refusent d’être heureuses et habillées, sereines dans leur tenue. Elles doivent savoir qu’il y en a autour d’elle en bas jarretelles, d’autres en bas jarretière, d’autres en beaux collants, et enfin, un peu trop en moches trucs, en jeans moches, en pantalons moches.
    OUI il y a féminité avec un tout et presque rien, il y a des choix de vie, mais toujours il restera des jambes jolies, celles qui attireront mon regard, tourneront ma tête, ouvriront mes rêves , endormis ou éveillés… en collant ou en bas.

    La Féminité est une liberté accessible que certaines refusent,et qui ne pèsent que quelques grammes sur leurs jambes.

    Bises cher Boss

    • Mais vous êtes tout excusé mon cher Gentleman,

      Je crois que tout est dit. Comme je vous connais en virtuel et en réel, je sais que toutes ces affirmations sont la stricte vérité. Elles sont aussi mes vérités et Dieu sait si j’ai le sens du beau en matière de nylon.

      Bises cher Gentleman

  10. J’avoue aimer les collants ET les bas-up Et les bas nylon mais si j’avais à choisir entre les trois une bonne fois pour toutes, je garderai les bas nylon…….Et je n’ai pratiquement qu’un argument à faire valoir, celui d’aimer les belles choses mais là, je rejoins le boss sur le sujet du prix car la qualité se paye………..çà se saurait si la qualité était bon marché ……….je n’ai qu’une exception en matière de bas parce que tout de même, il y a de ces horreurs, ce sont les mousses…..A ce sujet, ma douce et tendre Cassio, ne suggères plus à Pussy d’essayer ces trucs-là car elle serait fort capable de le faire pour le jour où elle se lancera dans la photo humoristique juste pour voir notre tête en regardant de tels clichés……Pour résumer, acceptons que certaines n’aiment pas les mêmes choses que nous et essayons de les convaincre que les bas nylons sont de tout de même les plus beaux………..Bisous nylonnés à toutes et à tous.

    • Bonsoir Redblackroses et bienvenue,

      C’est bien sûr que l’on peut aimer les collants, ce que je recherche avant tout chez une femme, c’est la féminité et il faut bien admettre que selon les critères d’aujourd’hui, les collants en sont un aspect. Le bas-up est une bonne transition entre bas et collant, ils ont un charme que je trouve moindre mais qui existe quand même. Comme vous, si je devais n’en garder qu’un, ce serait le bas nylon, sans doute pour des raisons différentes bien évidemment. Ce que je reproche au bas mousse, c’est son manque de sensation au toucher. Ne jetons pas le bébé nylon avec l’eau du bain, c’est surtout un truc que je conseille aux débutantes, pour se faire la jambe, si je puis dire.
      Il est évident que chacun a le droit de faire et de porter ce qui lui plait, c’est surtout une histoire de goûts. J’ai souvent remarqué que l’avis des hommes était assez différent sur le sujet des bas. Certains appellent un bas, un bas, sans vraiment faire une distinction de genre ou de classe. A mon avis, sans critiquer personne, je pense que ce sont à quelque part des messieurs peu confrontés au vrai plaisir d’avoir une compagne qui porte des bas régulièrement. C’est un avis tout personnel, mais j’imagine que dans toute chose, il y a une sorte d’ascension des plaisirs. C’est un peu comme les voitures, la première fois qu’on en conduit une, n’importe quel tacot est merveilleux. Après on a envie de changer pour des modèles plus performants, plus classe et qui en ont sous le capot. Une fois qu’on a essayé divers modèles, on peut arrêter un choix sur ce qui nous plaît le plus. Si je prends mon cas personnel, à part ce que j’ai pu connaître dans les années 60 où je ne faisais pas vraiment de distinction entre la qualité d’un bas, j’ai évolué par la suite. Après bien des années de disette, la première fois qui j’ai eu une compagne qui portait des bas, c’était justement des bas tout simples, en mousse quoi, on ne trouvait par ailleurs pas grand chose d’autre, je n’en fus pas moi que charmé. C’est à partir de ce moment là, tout en ayant gagné en assurance du point de vue de ma personnalité, il fallait être persuasif, que je me suis mis vraiment mis en quête et que j’ai vraiment exploré un peu tous les côtés de la chose. C’est dire que le bas mousse qui me faisait tant plaisir cette fois là, me paraît bien désuet maintenant. Si j’aime tant le bas vintage et tout ce qui peut y être associé, c’est bien parce que je le trouve, par comparaison, comme me procurant des sensations plus fortes, look, toucher, ce petit crissement si délectable. Alors, quoi qu’il en soit, rétro ou moderne, vive la bas!

      Merci de votre passage et surtout revenez…

      Bises nylonnés à vous aussi

  11. Il fallait bien que ça arrive. en commentant vos articles, cher Boss, que je me retrouve à mon tour, confronté à ce vaste et très sérieux sujet.
    Bas ou collant?
    Mais je ne tient pas à me dé filer…
    Vous remarquerez que je n’ai pas écrit « Bas et collant ».
    Si j’écris bas et collant, dans mon esprit c’est l’acceptation des deux.
    Il n’y a plus de choix, et de préférence.
    Pour moi il n’y a même pas la question « Bas ou collant ».
    C’est bas! Point final!
    Non, je plaisante. Deviendrai je intolérant dès lors qu’il s’agisse de bas et de collant?
    Alors dans mon propos je vais me faire l’avocat du diable. Ou tout du moins je vais tenter de l’être.
    Avant toute chose je voudrais rappeler que que j’ai une grande admiration pour toutes les formes d’actions qui défendent la liberté.
    Alors comment n’accepterai je pas qu’une femme puisse préférer les collants plutôt qu’une paire de bas? Et qu’elle soit libre de ses choix et ne soit pas obligée de se justifier face à un mari, un amant, et face à une société entière qui lui dicterait ce qu’il est de bon ton de mettre ou de ne pas mettre.
    Le collant a été inventé pour mille raisons que nous connaissons tous.
    Parce que Mary Kant à choqué le monde entier en défilant avec une mini jupe alors que nous étions encore à écouter les discours du grand Charles,( qui ne faisait pas vraiment dans le sexy…)
    il lui en a fallut certainement beaucoup de courage à ce mannequin anglais pour défiler avec des jupes à raz des fesses.
    D’un violent coup de ciseau dans ses ourlets, elle libérait la femme de tous ses carcans et renvoyait aux placard tout ce qui était établi et conventionnel en matière de mode.
    Coco Chanel qui détestait les genoux des femmes, était furieuse.
    La pauvre Mary Kant, elle a dû en essuyé des insultes et des menaces ainsi que tous les créateurs de l’époque!
    Bon! Nous comprenons tous qu’il devenait impossible de porter des bas avec une jupe aussi courte.
    Bizarrement , alors même que les femmes gagnent leur liberté, brûlent leurs soutiens gorges sur les barricades, et se battent pour le droit à décider de leur corps elles mêmes…bizarrement disais je, elles choisissent le collant et abandonnent les bas sans regrets.
    Je dis bizarrement car elles adoptent un système vestimentaire fermé au détriment du système ouvert qu’elles ont toujours porté.
    Jacques Laurent , grand défenseur des bas, en parle bien mieux que moi dans son livre « Le nu vêtu et dévêtu ».
    Bizarrement car luttant pour leurs libertés, elles s’enfermaient dans leurs sous vêtements.
    Il n’y a qu’à se souvenir du collant Mitoufle…Pour le coup, les femmes étaient vraiment en mitouflées.
    Elles devenaient inaccessibles.
    Le collant régnait en maître absolu.
    Et moi dans tout ça?
    Alors qu’à longueur de pub, on nous vantait les bien- faits du collant, je me désespérais.
    Je tentais de comprendre.
    Bien sûr elles nous montraient de belles gambettes, et parfois plus tellement la jupe était courte, mais elles ne savaient pas qu’elles ne nous montraient plus rien.
    Pour comprendre donc, alors que je connaissais déjà le bonheur de passer une paire de bas et les accrocher à des jarretelles, je décidais à mon tour de porter un collant.
    Ne dis t’on pas à un enfant qu’il faut goûter avant de dire « j’aime pas ça! »…? Et bien j’ai goûté.
    Je dois dire tout de suite que mes doigts n’étaient pas fébriles.
    Ma gestuelle n’était pas naturelle comme avec des bas.
    J’ai donc fait des essais. Avec un string, avec un slip, sans rien …
    Sous un pantalon, sous une jupe longue, sous une jupe courte…dedans, dehors…en nylon, en mousse…en voiture, en vélo et en promenade…
    non, vraiment non! Le collant ne m’a rien amené de mieux ou de plus quand je le portais.
    Dans mon esprit ce n’était pas une surprise. Je me rassurais presque en me disant » Daniel, tu n’as pas cédé à la tentation, tu n’as pas choisi la simplicité et tu restes résolument et définitivement tourné vers ce que tu as toujours vénéré.
    Je passe aujourd’hui, des journées entières avec des bas de nylon. Sous un pantalon dans la rue, en jupe chez nous.
    Les bas font parti intégrantes de mes tenues et de mon mode de vie.
    Je les oublies tellement ils sont confortables. Ils vivent sur mes jambes, bien entendu quand je m’assoie, quand je me relève…Mes jarretelles sont là pour retendre tout ça, après une station jambes croisées ou fléchies.
    Et puis…et puis un bas n’a pas besoin de fantaisies pour être un bas.
    Le collant, comme si on avait voulu nous le faire accepter de force et nous convaicre que c’est beau, a été affublé de toutes les décorations possibles jusqu’aux pires, puisqu’il s’en trouve avec des revers de bas et de fausses jarretelles…Anachronisme parfait.
    Le bas n’a eu lui qu’une seule décoration. C’était sa couture. Déco obligée pour cause de métiers à tisser rectilignes.
    (La mécanique a toujours fasciné les hommes alors il a bien fallut qu’ils inventent les métiers à tisser en rond) et fasse ainsi disparaitre cette si gracieuse couture qui a, au fil du temps, indiqué à tous les hommes qui suivaient une femme dans la rue, la direction du bonheur.
    Voilà mon cher Boss quelques réflexions sur ce vaste sujet du bas ou du collant.
    Les femmes ont bien raison de porter des collants plutôt que des bas puisqu’elles sont libres, et comme elles sont libres, et bien de temps en temps ou tout le temps pour certaines, (Elles se reconnaitront ici) elles portent des bas.
    Pour notre plus grand plaisir.

    • Merci Daniel,

      Je reviendrai spécialement sur la notion de liberté, un vaste débat. C’est comme en religion, j’ai choisi une liberté de plus, celle de ne pas m’enfermer dans un doctrine quelconque. Pour moi, il paraît ridicule de ne pas manger de porc par un commandement soi-disant divin ou de faire l’amour dans le seul but de procréer.
      La mode c’est un peu la même chose, si l’on s’enferme uniquement dans ce qu’elle veut nous faire porter. A ce niveau là, je suis un anarchiste, je porte quelque chose parce que cela me plaît, je peux être en conformité avec la mode, mais c’est totalement involontaire de ma part.
      Dans une optique de liberté une femme peut très bien ne porter que des collants, c’est son droit absolu. Je crois que les hommes qui n’aiment pas les bas sont extrêmement rares, alors l’on pourrait dire que dans le cadre d’un couple, la femme peut prendre une liberté de plus, porter des bas et plaire à son homme, du moins occasionnellement. C’est aussi une manière de concevoir la liberté, plaire à quelqu’un, pourquoi s’en priver?

      Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s