En passant

Inventaire musical à la Prévert (50)

Dans l’histoire de la musique moderne il y a quelques artistes et quelques disques qui laissent des marques indélébiles. En 1962, un producteur indépendant anglais, Joe Meek, regarde la télévision. Dans l’actualité du jour on y parle d’une événement, le lancement du premier satellite de communications baptisé Telstar. Cela lui donne l’idée de composer une mélodie en reprenant le titre. Il a justement dans son écurie un groupe instrumental dont il a déjà publié un single sans trop de succès, les Tornados. Ils enregistrent le titre et ce sera un succès mondial, il se vendra à l’époque à plusieurs millions de copies. Il permettra au groupe d’être la première formation anglaise à être no 1 aux USA. L’atout majeur de cette mélodie c’est qu’elle plait autant aux jeunes qu’à des personnes d’un âge plus avancé. Elle fut même reprise en version vocale par des interprètes que l’on pouvait déjà qualifier de croulants en 1962. En France ce fut le cas notamment le cas de Colette Deréal ou les Compagnons de la Chanson « Une Etoile En Plein Jour », « Magic Star » dans les versions anglaises, Bobby Rydell option teenagers-
Mais le plus intéressant se passe en réalité dans les coulisses. A part quelques éclairés, nul ne nota que le style était musicalement assez révolutionnaire. Le producteur Joe Meek est à considérer comme un artisan du son. Le titre ayant un rapport avec la chose spatiale, cela lui donna l’idée d’exploiter cette notion d’espace dans le son. Les premiers enregistrements des Tornados sont résolument tournées vers cette idée. Les Tornados en tant qu’interprètes jouèrent les mélodies sur les instruments avec les techniques d’alors. Dans le cas de « Telstar » qui fut enregistré dans un appartement, les musiciens n’étant même pas dans la même pièce, tout un travail de mixage et de bidouillage était ensuite effectué, même quelquefois avant, par Meek jusqu’à ce qu’il obtienne ce qu’il désirait, A l’écoute des résultats on voit bien apparaître toute la maestria du producteur et déjà quelques balbutiement de ce qui sera plus tard le psychédélique ou encore plus loin le disco.
Assez bizarrement, malgré l’énormité des ventes, Decca qui distribuait le travail du producteur à ce moment là, n’envisagea pas de publier un album avec le succès. Ce ne fut pas le cas de la France qui en publia un dans la foulée. Voici cet album et ses douze titres qui illustrent à merveille ce qui près de 60 ans après fait encore référence.

Quelques considérations sur l’album.

Telstar – L’inoubliable hit. Joe Meek composa le titre en quelques minutes.

Red Roses And A Sky Of Blue – Autre composition de Joe Meek.

Chasing Moonbeans – Ecrit par Roger Lavern (1937-2013) les clavier du groupe.

Earthy – Composé par Alan Caddy (1940-2000), le guitariste soliste du groupe.

Swingins Beefeater. Ecrit par Joe Meek. Le titre est humoristique, il désigne en Angleterre un garde d’apparat.

Theme Fron a Summer place – C’est la musique du film « Ils n’ont que vingt ans », une musique qui fit le tour du monde en 1959-60.

Love And Fury. C’est aussi une composition de Joe Meek sous le pseudonyme de Robert Duke. Il s’agit d’une allusion au chanteur de rock anglais Billy Fury, auquel les Tornados servaient quelquefois d’accompagnateurs.

Dreamin’ On A Cloud – Ecrit par le bassiste Heinz Burt (1942-2000) d’origine allemande. Il fut extrait du groupe par Meek qui le lança dans une carrière solo qui lui valut un gros hit « Just Like Eddie », chanson en hommage à Eddie Cochran. Voir plus bas.

Ridin’ The Wind. Ecrit par le guitariste rythmique George Bellamy (1940 -), il est le père de Matthew Bellamy le leader de Muse. C’est un des titres les plus représentatifs du style. Aux USA, il fut choisi pour succéder à « Telstar » dans une version à laquelle on a ajouté des bruits de vent en introduction. Il se planta complètement et n’excéda pas la 63ème place du hit parade. Je me demande encore pourquoi.

The Breeze And I – C’est le célèbre air espagnol « Andalucia » complètement détourné en *Tornados Style ». C’est assez flamboyant.

Jungle Fever – C’est la face B de « Telstar ». Ecrit par Geoff Goddard (1937-2000), qui écrivit de nombreux grands succès le plus souvent pour des artistes produits par Meek.

Popeye Twist – Composé par Alan Caddy, c’est originalement la face A du premier single des Tornados.

Le membre qui n’a pas participé à la composition des titres, mais qui est resté le plus célèbre et actif est Clem Cattine, le batteur. C’est un requin de studio qui a joué dans des centaines d’enregistrements comme batteur. Avant le Tornados, il tenait déjà la batterie dans l’immortel titre de Johnny Kidd « Shakin’ All Over ». On lui attribue la participation en tant que batteur à plus d’une quarantaine de titres classés no 1 en Angleterre. Il est toujours dans la course.

Telstar
Red Roses And A Sky Of Blue
Chasing Moonbeams
Earthy
Swinging Beefeater
Theme From A Summer Place
Love And Fury
Dreamin’ On A Cloud
Ridin’ The Wind
The Breeze And I
Jungle Fever
Popeye Twist
Telstar en clip avec une version stéréo trafiquée

Durant les sixties, la discographie française de distingua par le nombre impressionnant de publications qui furent faites sous la forme de EP, c’est à dire quatre titres, deux par face. Le principe de base était un peu mercantile, on vendait deux fois plus de marchandise sur la réputation d’un titre principal ou d’un succès, le 45 tours simple avec deux titres était réservé à la promotion et aux jukeboxes. L’avantage principal de ces EP’s demeurait dans le fait que ces éditions étaient présentées dans une pochette avec le plus souvent une photo de l’artiste et un emballage cartonné et plastifié plus résistant à l’épreuve du temps. L’Angleterre et les USA eurent beaucoup moins recours à ce genre de publications. Le plus souvent, la règle était le 45 tours simple emballé dans une simple pochette à trous permettant de voir l’étiquette du disque. Aujourd’hui ces fameuses disques EP’s français, surtout ceux concernant des artistes étrangers, sont recherchés par les collectionneurs du monde entier car ils sont uniques dans leur genre et peuvent parfois atteindre des sommes folles s’ils sont très rares. Au fil des semaines, je vous en présenterai quelques uns parmi ceux qui attirent justement les collectionneurs. Ils seront présentés avec la pochette, éventuellement avec un scan de ma collection personnelle si je ne trouve rien de satisfaisant, les titres qu’ils contiennent, et le plus haut prix atteint par une enchère sur Ebay.

Comme dit plus haut, Heinz était le bassiste des Tornados. Joe Meek décida de le lancer dans une carrière solo. Comme Heinz était un fan d’Eddie Cochran, Geoff Goddard lui composa un titre sur mesure « Just Like Eddie » (en France « Pour Les Files » par Frank Alamo), Ce fut un gros succès qui le classa à la 5ème place du hit parade anglais. Dans la foulée on publia un album « Tribute To Eddie » dans lequel il reprend quelques titres de Cochran très basés sur le « Meek Sound ». Les succès suivants ne furent pas autant retentissants, mais il continua de collaborer avec le producteur jusqu’en 1966. Au cours de l’année, il se fâcha avec lui concernant ses droits d’interprète. L’année suivante, il se trouva mêlé à une histoire assez sordide quand Meek se suicida, après avoir tué sa logeuse. Le fait est connu, le producteur était homosexuel, chose alors illégale en Angleterre. Il a toujours couru certaines rumeurs sur l’orientation sexuelle de Heinz, très certainement infondées d’après le témoignage de sa femme. Bien qu’il apparaisse en blond sur les photos, il était naturellement brun. Ce fut un désir du producteur auquel il se plia, exigence quand même un peu bizarre. Heinz dira par la suite « Avec toutes ces décolorations, je ne comprends pas comment je ne suis pas chauve aujourd’hui ». Après le suicide de Meek on découvrit que l’arme dont il s’était servi appartenait à Heinz, Il dut se justifier, car il avait séjourné chez lui quelques temps, mais quand il s’était fâché avec lui, il avait laissé ses affaires sur place. Le jour où les faits se produisirent, il était ailleurs. Une triste fin pour un producteur qui avait quand même un certain génie. Cela mit plus ou moins un arrêt à sa carrière, mais on a pu l’apercevoir dans les circuits de revival, mais aussi en ouverture du festival de Wembley en 1972. Malade, il fit un dernier show dans une chaise roulante, 2 semaines avant son décès en 2000. J’ai le témoignage direct d’un chanteur qui l’a connu. il disait qu’il n’avait jamais rencontré un type aussi honnête et sympathique que lui.
Au début 1963, la France publia sur un EP le tube de Heinz, une pièce très rare mais assez modestement cotée.

Heinz – Decca 457016, publié en 1963, meilleure enchère sur Ebay 125 euros.

Just Like Eddie
Don^t You Knock At My Door
Been Invited To A Party
Dreams Do Come True, titre aussi exploité par les Tornados en instrumental, un pour produit Joe Meek. Dommage qu’il ne fut pas mieux exploité, c’était un tube en puissance,

2 réflexions sur “Inventaire musical à la Prévert (50)

  1. Bonjour M. Boss,
    The Tornados ….incontournable dans ce domaine !
    En revanche la carrière solo de Heinz je connaissais moins, et encore moins cette histoire de suicide de Joe Meek avec une arme appartenant à Heinz .
    Bonne semaine
    cooldan

  2. Hello Cooldan,
    Les Tornados, j’ai pas mal « carburé » avec eux dans mes débuts musicaux. Je me souviens des séances du cinéma où pendant l’entracte on passait Telstar en boucle. En analysant le genre bien plus tard, je me suis dit que pour l’époque c’était plutôt original au niveau de la recherche sonore.
    Pour Heinz, c’est surtout en trouvant le disque dans un bac de soldes, que j’ai découvert le bonhomme et sa musique. J’ai appris l’histoire avec l’arme bien pus tard. Par contre, la mort de Meek était annoncée dans un des premiers numéros de Rock et Folk sur une ligne. Je souviens que j’étais en vacances à Palavas-les-Flots quand je l’ai lu. C’était inutile d’en parler avec les copains, ils ne connaissaient pas.
    Bonne suite de semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.