En passant

Inventaire musical à la Prévert (82)

Stan Ridgway – The Big Heat. I.R.S. Records – IRS-5637, publié en 1986

La première fois que j’ai entendu Stan Ridgway c’était via une radio branchée et le titre « The Big Heat ». Quand je dis pour la première fois, ce n’est pas tout à fait exact, car j’ai reconnu sa voix bien particulière et j’ai bien pensé qu’il s’agissait du chanteur de Wall Of Voodoo. Par rapport à ce que diffusaient les radios mainstream cela m’a paru très intéressant. Visite à mon disquaire préféré de l’époque qui m’a bien confirmé que c’était bien lui et qu’apparemment il s’était lancé en solo. Bien entendu les journaux locaux n’avaient pas annoncé la nouvelle. Sur le moment, il n’avait qu’un 45 tours maxi avec le titre que j’avais entendu et je me suis contenté de cela. L’album est arrivé et j’ai d’abord flashé sur la pochette, j’adore ce genre de décor qui sent l’industrie ou je ne sais pas trop quoi et qui doit polluer tous les environs par sa présence et ses effluves. L’ambiance du disque c’est un peu cela, des endroits sinistres, des situations sorties d’un film noir, des solitudes de grande ville, un soldat fantôme et la musique de Ridgway qui vous titille la conscience en vous lançant des flashs sonores de rappel. C’est un rien envoûtant et c’est tant mieux.

The Big Heat

Pick It Up (And Put It In Your Pocket)

Can’t Stop The Show

Pile Driver

Walkin’ Home Alone

Drive She Said

Twisted

Camouflage

End Of The Line

C’est la bande sonore du film « Terminus », un film entre science-fiction et fantastique dans lequel notre Johnny national tient le rôle principal.

Lors d’une réédition en CD, des titres bonus ont été rajoutés, en voici trois.

Nadine

C’est une reprise assez originale du titre de Chuck Berry

Sormy Side Of Towm

Documents

Camouflage en live

Mina est incontestablement une des plus populares chanteuses italiennes. Sa discographie est un long fleuve où coule encore le succès. Elle démarra sa carrière en 1959 et connut immédiatement la gloire. A cette époque on peut la comparer question style à notre Dalida, mais elle évolua par la suite vers d’autres genres, sa voix lui permettant de chanter à peu près n’importe quoi. En Italie, un passage presque obligatoire pour les vedettes, ou pour en devenir une, reste le Festival de San Remo. Ces chansons arrivèrent par vagues jusqu’en France, du moins on essaya de les lancer en les publiant ici. Encore plus volontiers si c’est la chanson gagnante (qui représentera l’Italie à l’Eurovision plus tard) ou encore la participation d’une vedette connue. En 1959. les disques Festival publient un EP avec la chanson que présenta Mina à ce festival. Il existe deux pochettes dont le premier tirage n’existe qu’à quelques exemplaires, celle qui ne mentionne pas le Festival de San Remo au recto et une pochette avec une photo un peu moins sexy. Si vous en possédez une copie, cela pourra peut-être payer vos futurs vacances.

Seconde pochette

Mina – Festival – IT 45-1007 S, publié en 1959, meilleure enchère sur Ebay 2750 euros.

Tua

Nessuno

Si vous regardez bien le clip, vous verrez apparaître Adriano Celentano qui fait de la figuration à la guite et un certain Chet Baker qui prend un bain sans eau.

Io Sono Il Vento

Tu Senza Di Me

Envies de découvrir autre chose ?

La musique n’a pas de frontières. S’il y a bien un point où je suis très éclectique, c’est assurément la musique. Entre un disque de hard rock et un opéra, pour moi c’est de la musique. C’est la différence qu’il y a entre un plat de haricots et un entrecôte bordelaise, les deux pris dans leur contexte propre peuvent s’avérer délicieux. Je fouille, j’écoute, je trouve, et puis quelquefois je tombe sous le charme. C’est pour moi une quête permanente.
Je vous invite à partager ces découvertes au hasard. Des artistes qui ne font pas forcément la une des médias, mais qui ne sont pas dépourvus d’un certain magnétisme ou plus simplement nous présentent une belle vision musicale.

Bobby Lapointe ce succulent personnage disparu il y a bientôt 50 ans reste un sommet de la chanson à texte… drôle ! Il ne faut pas chercher chez lui des orchestrations et des mélodies dignes d’un opéra. Mais c’est une belle ouverture sur les sens et les non-sens de la langue française. Chaque jeu de mots peut en cacher un autre comme tous les jeux de maux de tête d’un artiste méritent un cachet.

Bobby Lapointe

Le Papa De Mon Papa

Le Tube De Toilette

Ta Katie Ta Quitte

Bobo Léon

Aragon Et Castillon

L’Hélicon

Saucisson De Cheval

2 réflexions sur “Inventaire musical à la Prévert (82)

  1. Bonjour M. Boss,
    Comme l’avait dit Jimi Hendrix , que la musique fasse changer les choses dans le conflit Russie / Ukraine , il y a urgence !
    Stan Ridgway, je connaissais assez peu, hormis via la bande sonore de « Terminus »
    Pourquoi, je ne sais pas un oubli réparé grâce à vous !
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      En effet, il y a urgence. Hendrix imitait le bruit d’une mitraillette avec sa guitare. Dommage que les armées ne les ont pas remplacé par des guitares…
      Stan Ridgway, pas étonnant que vous l’ayez surtout remarqué par une musique de film. il est un fan d’Ennio Morricone et a pas mal composé pour le cinéma. D’ailleurs ses chansons sont pas mal ambiance film noir.
      Bonne suite de semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.