En passant

Inventaire musical à la Prévert (118)

Rares Explorations

On ne peut pas dire que le prix attient pas un disque de collection soit le reflet exact de sa qualité musicale. Mais il est un fait certain que quelques disques que l’on peut qualifier de plutôt rares peuvent atteindre de jolies sommes. Il faut distinguer la pièce rare d’une star, de celle d’un artiste qui l’est beaucoup moins. Dans cette catégorie, combiné avec la rareté, on peut en déduire une certaine reconnaissance envers l’artiste. Il paraît assez évident qu’un acheteur ne va pas dépenser une somme conséquente pour un disque qu’il déteste.
Explorons un peu ces disques, dont les noms n’évoquent pas forcément des cris d’enthousiasme chez tout le monde, mais qui sont des références pour des mélomanes branchés. Ceux qui ne connaissent peuvent toujours écouter et découvrir. Sous d’autres auspices, ils auraient pu devenir des grosses ventes. J’ai souvent constaté que les préférences musicales de pas mal de gens s’arrêtaient à ce que les médias pouvaient diffuser. C’est é quelque part une prison dont il faut s’évader.

Artiste : McChurch Soundroom
Titre : Delusion
Genre : progressive allemande
Label : Pilz
No Catalogue : 20 21103-7
Année : 1971
Pays : Allemagne
Meilleure enchère sur Ebay : 1688 euros
Note : L’album a une pochette double ouvrante

Formation éphémère originaire de Bâle en Suisse et emmenée par un italo-suisse Mario Chiesa. Le marché local étant assez peu fourni en éditeurs et maisons de disques, ils vont en Allemagne et enregistrent leur unique témoignage musical pour le label Pilz, sous-marque de BASF. Il est connu des amateurs de musique progressive allemande, car le pays fut le creuset d’un certain courant un peu décadent qui emmène avec lui les pionniers de la musique planante électronique avec des groupes comme Tangerine Dream. Popol Vuh, Wallenstein furent deux signatures de ce label parmi les plus connues. Evidemment avec le nom de Pilz qui signifie champignon en allemand, il ne fallait pas s’attendre à des publications pour bal musette. C’est aussi un label où pratiquement toutes les éditions originales sont des collectors assez cotés.
La musique McChurch Soundroom est dans la lignée des productions de ce label, on y trouve de la pop aux influences diverses, on l’associer à Jethro Tull pour la présence de la flûte, mais aussi certaines intonations qui peuvent penser à Deep Purple. Mais je trouve surtout qu’il est, sans en avoir l’air, une initiation au jazz rock qui commençait a être en vogue à cette époque. C’est encore une fois un voyage qu’il faut faire avec l’oreille, pour sûr que les miennes sont plutôt charmées.

Delusion

Dream Of A Drummer

Time Is Flyinge

What Are You Doin’

Trouble Part 1

Trouble Part II

Documents

Amon Düül II – Between The Eyes en 1970, l’un des groupes phare de la prog allemande

Wallenstein – Dedicated To The Mystery Land, live à Crissier en Suisse, 1973

Le label London France nous a plutôt fourni de jolis collectors, malgré des emballages parfois assez simplistes sans photo de l’artiste ou alors des photos à répétition. Heureusement ce n’est pas trop le cas ici où l’on peut admirer les artistes, c’est à dire ce groupe féminin noir. Justement dans les publications françaises, c’est justement ceux qui sont le plus prisés. Cette unique publication est en fait assez décalée par rapport à l’existence du groupe qui connut le succès dès 1957, et fut même un des premiers ensembles noirs féminins à percer aux USA. Deux titres figurant sur cette réalisation furent des succès bien classés dans le pays d’origine. Le groupe a bien traversé le temps, car les survivantes de la formation originale se produisent encore aujourd’hui. Je trouve que le terme de magie noire s’applique particulièrement bien à ce genre de musique.

The Chantels – LondonRE L 10.112-S publié en 1962, meilleure enchère sur Ebay 431 euros,

Well I Told You (avec vocal mêle additionnel (Richard Barrett le compositeur), en fait le titre est une réponse humoristique au « Hit The Road Jack » de Ray Charles

Still

Glad To Be Back

Look In My Eyes

Documents

Look At My Eyes, les Chantels en 2021

Maybe, leur plus grand succès, vers 2016

2 réflexions sur “Inventaire musical à la Prévert (118)

  1. Bonjour M. Le Boss,
    Vous m’avez scotché avec McChurch Soundroom, je ne connaissais absolument pas, mais très intéressant, un style que j’aime bien !
    En revanche pour le reste, ça va, une bonne révision pour moi !
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      McChurch vaut le détour, mais le label en lui-même est intéressant, il y a de très belles choses.
      Content d’avoir rafraîchi votre mémoire, mais j’espère aussi que d’autres découvrent de nouvelles choses, mais je sais que des amateurs suivent régulièrement cette rubrique.
      Bonne fin de semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.