En passant

Dimanche en quelques manches de début d’année

Voici 20 chansons des sixties que vous connaissez probablement, pour autant que vous ayez vécu cette époque. Même si ce n’est pas le cas, elles sont toutes entrées dans la légende de la musique, et sont encore souvent matraquées sur les radios. Leur particularité, c’est qu’elles sont eu du succès quand un autre artiste les a reprises, laissant souvent dans l’obscurité les créateurs. Pour certains d’entre eux, cela reste pratiquement leur principal titre de gloire, une de leurs créations est devenu un succès par un autre artiste. Je vous propose tous ces succès dans la version originale, vous verrez que les noms ne sont pas forcément tous connus, par contre les chansons c’est un autre histoire. Autre particularité, ce sont presque tous des artistes noirs qui les ont créés. Les reprises furent presque tous no 1, ou alors figurant à une très belle place. Dans certains cas, ils eurent aussi du succès via une adaptation française, vous retrouverez certainement pour qui ce fut le cas. Je vous indique l’année de la création originale et ensuite entre parenthèses pour qui ce fut un succès.

1964 – The Exciters – Do Wah Diddy Diddy (Manfred Mann).

1964 – Bessie Banks – Go Now (The Moody Blues).

1964 – Earl-Jean – I’m Into Somethin’ Good (Herman’s Hermits).

1963 – Doris Troy – Just One Look (The Hollies).

1964 – Nina Simone – Don’t Let Me Be Misunderstood (The Animals). Elle en voudra toujours à mort aux Animals d’en avoir fait un succès. Elle n’a jamais trop voulu avouer que c’est grâce à cette reprise qu’elle devint vraiment connue internationalement.

1963 – Jackie DeShannon – Needles And Pins (The Searchers).

1964 – Jackie DeShannon – When You Walk In The Room (The Searchers). Encore une fois ce fut les Searchers qui en firent un hit. Elle a écrit cette chanson  et elle fut pour un temps la petite amie de Jimmy Page, alors qu’il n’était qu’un musicien studio.

1963 – The Valentinos – It’s All Over Now (Rolling Stones).

1961 – The Drifters – Sweets For My Sweet (The Searchers). Encore eux !

1954 – Johnny Smith – Walk Don’t Run (The Ventures).

1961 – The Top Notes – Twist And Shout (Brain Poole & The Tremoloes). Ce titre fut passablement repris en Angleterre, les Searchers, les Beatles, mais en terme de classements ce fut la version de Brian Poole & The Tremoloes qui se classa le mieux (4ème en septembre 1963). Aux USA, le reprise du titre par les Isley brothers en 1962, connut un succès modéré. Mais historiquement, c’est la version des Beatles dont on se rappelle le plus. Il ne fut jamais publié en single par Parlophone, mais fit l’objet du titre principal du premier EP anglais des Beatles. La chanson fit longtemps partie de leur répertoire en concert.

1955 – Todd Duncan – Unchained Melody (The Righteous Brothers). Cette chanson faisant partie de la bande sonore d’un film, connut de nombreuses versions. Celle des Righteous Brothers produite par Phil Spector est la plus célèbre. Elle fut classée deux fois, en 1965 4ème aux USA, et no 1 en Angleterre en 1990. Par ailleurs c’est la seule chanson qui fut 4 fois dans les meilleures ventes dans 4 versions différentes.

1961 – James Ray – If You Gotta Make A Fool Of Somebody (Freddie & The Dreamers).

1963 – Jimmy Highes – Goodbye My Love (The Serachers). Toujours eux.

1960 – John D Loudermilk – Tobacco Road (The Nashville Teens)

1965 – Barry McGuire – California Dreamin’ (The Mamas And Papas). On connaît bien sûr la chanson par les Mamas And Papas, mais historiquement cette version fut enregistrée d’abord par Barry McGuire. Ce dernier avait eu un gros succès avec son célèbre « Eve Of Destruction ». Il cherchait une chanson pour son prochain disque. Il rencontra John Philips le compositeur qui la lui  proposa et il l’enregistra, avec d’ailleurs les Mamas And Papas qui font les choeurs derrière. Mais Lou Adler le patron des disques Dunhill se ravisa et la fit réenregistrer par les Mamas And Papas. Le reste est historique.

1960 – Maurice Williams And The Zodiacs – Stay (The Hollies). Bien que la version originale ait connu un certain succès, la version des Hollies beaucoup plus rock, enflamma davantage les teenagers anglais.

1960 – Bert Weedom – Apache (The Shadows). Le compositeur Jerry Lordan pas très satisfait de la version de Bert Weedom, la proposa aux Shadows. On connaît la suite.

1929 – Gus Cannon – Walk Right In. (The Rooftop Singers). Pendant plus de 30 ans, le compositeur et interprète original vécut presque dans la misère. Les choses changèrent à partir de 1963, quand il commença à toucher un paquet de royalties.

1965 – Jackie Edwards – Keep On Running (Spencer Davis Group). Chanteur venu de la Jamaïque.

*****

2 réflexions sur “Dimanche en quelques manches de début d’année

  1. Bonjour M. Boss,
    Je dis ça sans certitude, mais il me semble que les Beatles ont été un des groupes les plus connus, avec le plus de compositions originales dans leur registre , hormis au tout début, et un titre légendaire « Twist & shout » qui les a suivis longtemps
    Bon dimanche
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Oui ils sont assurément parmi les premières places, la première je ne sais pas, il faudrait approfondir le sujet. Ils peuvent avoir des concurrents comme les Rolling Stones, Bob Dylan, les Kinks et Ray Davies. Pour le hit parade anglais et pour les sixties, ces deux derniers sont les plus titrés en tant que compositeurs solos et titres classés dans le hit parade anglais. La différence reste certainement au niveau du succès, on connaît les hits, mais assez mal les chansons secondaires, tandis que pour les Beatles la majeure partie est dans les oreilles de tout le monde et la plupart ont été reprises par d’autres artistes. Même les reprises sont parfois considérées comme étant de leur plume, j’ai quelquefois remarqué le cas.Les Rolling Stones sont moins dans le même cas, leurs premiers succès ne sont que des reprises qui se retrouvent sur les premiers albums., ce n’est qu’à partir de l’album « Aftermath » et « The Last Time » pour les singles qu’ils se mettent vraiment à composer. Là encore les titres secondaires sont moins connus. Ils ont pour eux la longévité, ils ont survécu 50 ans à la séparation des Beatles avec aussi quelques titres qui ont bien cartonné comme « Angie » ou « Miss You », même le dernier « Living In Ghost Town » marche bien, je l’ai entendu un tas de fois à la radio.
      Enfin le sujet est intéressant, il faudrait que j’approfondisse, cela fera peut-être l’objet d’un article futur. Merci de me l’avoir suggéré !
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.