En passant

Nylonpur Paris

Les jambes des femmes dans leur écrin de nylon, trottent dans la tête d’un homme au yeux de braise. C’est son secret, il ne partage avec personne, seul le regard peut le trahir. La femme qui arrive à le saisir au vol, sait que c’est elle qui dirige l’orchestre d’une symphonie silencieuse. En guise de baguette, ses talons battent la mesure, nul ne sait jusqu’où la mélodie l’entraînera, il voudrait que jamais elle ne cesse. De ces sons et lumières, naît le manège qui danse dans ses yeux. Ils brillent de mille éclats ardents à la poursuite d’une quête de désirs et de frissons d’absolu. Ils reflètent des nuits tièdes, des rayons du Lune et des éclats d’étoiles, qui miroitent sur la jambe indifférente à ses regards. La couture du bas, cette ligne qui sépare l’infini en deux, coule en crissements doux sur la rivière de nylon, depuis l’inaccessible source d’une jarretelle enfouie sous les secrets d’une robe. Dans cette brume irréelle, il rêve d’une alcôve où elle l’entraînerait, en réponse à cette flamme vacillante d’espoir qu’elle a peut-être happée de son regard. Il guette un signe, tandis que le temps s’arrête, se dilue dans une poussière d’éternité. Alors commence la folle attente.

L’attente.

La sensualité du nylon

 

2 réflexions sur “Nylonpur Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.