En passant

Bas nylons et garage bien équipé

*****

La suite de la série « Pebbles », nous sommes toujours aux USA.

Volume 22

The Inmates – More Than I Have, Excellent titre.

The Sweet Acides – That Creature. Pas mal du tout.

Ira – The Ferris Wheel.

Danny’s Reasons – Triangles.

The Regiment – My Soap Won’t Float, Un savon pas un potage comme le titre du clip l’indique, mais il sent bon.

Weirf Street Carnival – The Inner Truth.

The Rob Roys – Do You Girl,

Ronnie Rice And The Silvertones – I Want You To Be My Girl.

The Final Solution – So Long Goodbye.

The Prophets – Yes I Know.

The Jaybees – I’m A Loner.

Volume 23

Ce volume revient en Europe avec un album consacré uniquement à la Hollande.

The Fun Of It – Drollery.

The Bumble Bees – Girl Of My Kind.

The Phantoms – I’m Somebody.

Chapter II – East Of My Place.

Jets – I Was So Glad.

The Haigs – Never DIe.

The Haigs – Where to Run. Titre très proche de l’esprit et du son américain.

The Lords – Day After Day. Rien à voir avec le groupe allemand du même nom.

The Counsellors – I’ll Be Your Man.

Les Baroques – Working On A Tsjing Tsjang. Malgré le nom il s’agit bien d’un groupe hollandais. Ils ont même assez bien passés à la postérité.

The Motions – I’ve Got Misery. Les fameux pré-Shocking Blue. On retrouve ce titre sur le premier des 3 EP’s publiés en France.

Zen – Please Accept My Invitation. Un goût de pop progressive.

The Outsiders – If You Don’t Treat Me Right. Groupe assez connu en France où il y a eu des publications. On les a souvent classés comme un version hollandaise des Pretty Things.

*****

Bas nylons et des autres gens

*****

Humour suisse

François Silvant

*****

A la Belle Epoque ou un peu avant, le citoyen français qui n’a pas voyagé sait qu’il y a des colonies et qu’au-delà de la Méditerranée il y a un continent qui s’appelle l’Afrique. Mais pour la plupart cela reste une chose un peu mystérieuse, et pour peu, il n’a jamais vu une personne à la peau noire. Encore pire, il ignore leur manière de vivre, leur manière de s’habiller, la langue qu’ils parlent. Avant l’Exposition coloniale de 1931, cette connaissance ne lui arrive que par bribes, quelques expositions s’étalent au fil du temps levant un peu le mystère. Encore une fois, la photographie est un support très usité, elle permet de se faire une idée plus précise, il peut enfin mettre un visage sur ses lointains cousins. On peut imaginer qu’il va les regarder d’un oeil condescendant, les traiter de primitifs, sans vraiment savoir quels sont ses besoins, les difficultés auxquelles il doit faire face. Tout peut prêter à interprétation, le Noir dans sa tribu de l’Afrique centrale n’a sûrement jamais lu Voltaire, il y a d’ailleurs peu de chances qu’il sache lire, mais est-il un sous-homme pour autant ? Je ne cois pas. Il saura mieux que moi communier avec la nature, interpréter les signes qu’elle nous donne, chasser pour se nourrir, suivre la piste d’un animal, ou ramasser les plantes « qui font du bien » quand on est malade. Un autre monde, par forcément meilleur, mais certainement pas pire.
Une sélection d’affiches pour commencer et ensuite des photos qui servirent de témoignages lors de ces expositions. Clique pour agrandir.

Source Gallica, BNF, DP.

En passant

Bas nylons et attente au garage

*****

Volume 20

Dans ce volume, nous retournons encore en Europe. J’ai malheureusement  trouvé assez peu de titres de ce volume.

Annabee Nox – Bo Bo Boggie Pack. Suède

The Tages – Bloodhound. Suède. Les Downliners Sect étant devenus des presque stars en Suède, les Tages s’intéressent de plus près à une de leurs reprises. Ce groupe a eu un très rare EP publié en France,

The Shanes – Roadrunner. Suéde. Groupe très populaires là-bas. Une assez belle reprise en live du titre de Bo Diddley.

The Hep Stars – Surfin’ Bird. Suède. C’est bien sûr dans ce groupe de l’on trouve Benny Anderson, l’un des futurs Abba. En live, ils jouent une reprise du hit des Trashmen d’une sauvagerie inégalée à ce jour.

The Wizards – See You Tonight. Norvège.

The Dee Jays –  In Crowd Hangout. Suède. On les connait surtout pour leur fantastique « Blackeyed Woman » qui existe sur un très rare EP français. C’est surtout en Suède que ce groupe exilé depuis l’Angleterre rencontra un succès pendant de nombreuses années.

Geranium Pond – Dogs In Baskets . UK. Très obscur enregistrement qui ne figure que sur des compilations.

The Baby Grandmothers – Somebody Keeps Calling my Name. Suède. Groupe éphémère mais résolument psychédélique.

The Lee Kings – Orient Express. Suéde. Un petit goût oriental.

Volume 20

On revient aux USA et l’on retrouve le vrai esprit du garage punk,

The Dan-Dees – Think About It.

The Jolly Beggars – The Last Step Of Doom. très joli titre, pur garage.

The Weavils – We’re The Weavils. Quelques ingrédients déjà employés.

Tommy And Hustlers – Diggin’ Out.

The Traits – Nobody Loves The Hulk. Aussi très garage.

Village Outcast – Under The Thumb. Bien sûr, il s’agit du titre des Rolling Stones.

The Things To Come – ‘Till The End.

The Electras – ‘Bout My Love. Groupe majeur connu pour avoir créé deux classiques du garage l’excellent « Dirty Old Man » et le fameux « Soul Searchin' »

The Bethlehem Exit – Blues Concerning My Girl.

Glass Harp – I’ve Just Begun.

The Jackson Investment Co. – What Can I Do.

The Sheppards – Poor Man’s Thing.

The Wee Four – Weird. On pourrait dire avec ce titre : « Le garage punk c’est ça ! ».

*****