En passant

Inventaire musical à la Prévert (109)

The Axe

UK 1993 – Axe – Same – Kissing Spell – KSLP9308

Formation anglaise, probablement originaire de Northampton, dont on ne sait presque rien. En 1969, ils enregistrent quelques bandes qui restent dans les tiroirs pendant un peu plus de deux décennies. Le label Kissing Spell spécialisé dans les obscurités décide d’exhumer le matériel et publie un vinyle en 1993. Et ils ont bien raison, c’est un collier de perles qui n’a pas assez brillé à l’époque pour trouver un diffuseur. Et pourtant que de jolies choses à l’intérieur. Bien évidemment ma passion pour les obscurités et la musique progressive anglaise ne pouvait que me satisfaire sur le contenu. Le disquaire qui me l’a proposé à l’époque et qui me connaissait bien m’a dit : « Ce truc là, tu vas l’acheter ! ». Cela fut fait et il a tourné en boucle pendant un bon moment.
Musicalement c’est une formation à la Jefferson Airplane avec une chanteuse à la voix magnifique, une comtesse parait-il, enfin je veux bien devenir royaliste si elles chantent toutes ainsi. Musicalement, c’est plus ou moins facile d’accès, cela dépend de votre ouverture musicale. Pour sûr, les fans de Mike Brandt auront de la peine, les fans de Pink Floyd certainement moins, on est dans le psychédélique. Le titre le plus accessible « Another Sunset Another Dawn » avait de quoi faire un hit en 45 tours poussé par les radios. Les titres sont originaux, mais il faut quand même noter une belle reprise « A House Is Not A Motel » de Love, plus déjantée que l’original. Il existe un autre album en live avec uniquement des reprises, pas d’échantillons disponibles sur Youtube. Les enregistrements ont aussi été publiés sous le nom de Crystalline, une des autres appellations du groupe.
Pour le reste, c’est une belle trouvaille d’archéologie musicale.

Here To There

Another Sunset Another Dawn

Ahinam Take 2

The Child Dreams: Nightfall/The Dream/Here to There

A House Is Not A Motel

Peace Of Mind

Dark Vision

Strange Sights And Crimson Nights

Documents

Here To There en live, un document partiel coupé avant la fin.

Excepté les fans accomplis, peu de gens se doutent de l’étendue de la discographie de Serge Gainsbourg. Entre ses propres enregistrements, ses compositions pour les autres, ses participations à des musiques de films, le choix est vaste. Pendant une dizaine d’années, s’il est connu surtout comme compositeur, sa discographie reste assez confidentielle en tant qu’interprète. Quelques chansons seront des succès, mais surtout interprétées par d’autres. Le label Philips qui le signa et publia son premier disque en 1958, se doutait bien du potentiel du bonhomme et ne ménagea pas ses efforts pour le promouvoir. Il est sans doute un peu trop en avance pour son temps. Dans la première partie de sa carrière son orientation est plutôt jazz, mais il sera un des premiers à se tourner vers la pop au milieu des sixties. Ses textes d’une grande qualité, souvent ironiques, ne séduisent pas les grandes foules, mais à travers ses chansons on constate qu’il est un fin observateur de la société. On le redécouvrira plus tard, on en fera un génie quand il sera une star, même si quelques petits scandales jalonnent les années fastes.
La collectionnite aidant, on recherche évidemment les vieux enregistrements qui sont plus ou moins courants, même si quelques belles raretés y figurent avec quelques spécialités. L’une d’entre elles date de 1959. Pour la promotion de son second album 25cm, Philips publie un double single emballé dans une pochette double. Il n’en a été tiré probablement que 200 exemplaires dont quelques uns furent signés signée par l’artiste.

Serge Gainsbourg – Philips B 76.473 R publié en 1959, meilleure enchère sur Ebay 1800 euros.

Le Claqueur De Doigts 

La Nuit D’octobre

Mambo Miam Miam

Adieu Créature

Documents

Les Poinçonneur Des Lilas, sa première chanson connue, mais elle fut aussi et surtout un succès pour les Frères Jacques

Un coup de maître !

LES DISQUES QUI N’EXISTENT PAS

Rêvons un peu. Les amateurs de vinyles sont par défaut des insatisfaits. Quand vous écoutez un album, je suis sûr qu’il vous paraît imparfait, il y a pratiquement toujours deux ou trois titres qui vous plaisent moins que les autres ou seulement deux qui vous plaisent. Le phénomène va se répéter si vous avez plusieurs albums d’une même artiste, vous adorez deux titres du premier, trois du second, un du troisième etc… cela peut aussi entrer en ligne de compte pour des 45 tours EP avec quatre titres. Quel est pour vous le disque parfait qu’il contienne quatre ou douze titres ? C’est ce que j’ai imaginé pour moi, je suis heureusement le personne qui connaît le mieux mes goûts. Alors voici des publications qui n’existent que dans mon imagination. Et comme j’aime le graphisme la pochette est également sortie d’un songe…

La même formation sous deux noms différents, avant de devenir Spooky Tooth, des titres qui tournent encore et encore…
Je peux même affirmer que « I Wanna Be Free » figure parmi les 10 titres que j’ai le plus écouté depuis l’achat de mon premier disque.

The Vip’s – I Wanna Be Free

The Vip’s – Smokestack Lightnin?

Art – Rome Take Away Three

Art – I Think I’m Going Weird

Documents

I Wanna Be Free – vrai live tv France 1966

My Babe, live à Paris en 1967

2 réflexions sur “Inventaire musical à la Prévert (109)

  1. AXE …étonnant que ce soit resté dans les tiroirs pendant tout ce temps ! Et la chanteuse, Vivienne Jones, j’adore , elle a une voix splendide
    Pour Gainsbourg, des collectors, je pense qu’il doit y en avoir des bonnes quantités
    Encore un beau disque, hélas qui n’existe pas !
    Bonne continuation
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Axe, oui la voix de la chanteuse j’adore aussi. Pour le reste, c’est bizarre qu’aucun label ne se soit intéressé à l’époque. Peut-être le groupe n’a pas assez fait de démarches pour trouver un deal. J’aurais bien vu cela sur un label comme Deram, Dandelion, ou encore Transatlantic. Cela aurait fait un super collector. Même l’édition 90’s se négocie déjà entre 100 et 200 euros
      Serge Gainsbourg est certainement un des plus collectionnés. Je pense que l’attrait de ses vieilles pièces est toujours très fort. Les pièces que je trouve et que je vends partent assez vite et à bon prix.
      Les Vip’s je suis toujours client, je ne guérirai jamais pour autant que cela soit une maladie.
      Bonne fin de semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.