Chansons que j’écoute de-ci ou de-là

En alternance avec mon garage est punk, quelques trucs qu’il m’arrive d’écouter de temps en temps, assez souvent ou très rarement.

Le but de cette rubrique est de vous faire découvrir des choses plaisantes dans n’importe quel style ou époque ou vous rappeler quelques souvenirs que vous avez peut être oubliés. A vous de trier!

Classé en 3 étoiles

*** – Chanson qui a eu un retentissement certain dans un style ou un autre ou très représentative de ce style et ayant bénéficié de nombreuses reprises sur le plan mondial. Peut de mettre pour un artiste remarquable sans être une très grosse vedette.

** – Chanson typique d’un style ayant eu quelque impact, quelquefois appréciée internationalement et qui perdure dans le temps. Quelquefois, mais pas toujours, encore diffusée dans les radios ou écoutée dans les circuits nostalgiques

* – Chansons n’ayant qu’une importance secondaire, dans l’impact quelles on eues, sans préjuger de la qualité de l’artiste,  Plutôt local ou branché Souvent ne figure plus que dans les souvenirs d’un public ciblé, fidèle, plus ou moins nombreux. Très peu de chances de l’entendre encore sur une grande radio ou chaîne de télévision.

_________________________________________________________________________________

*** – Y’a pas à dire, elle restera.

** – J’aime assez bien l’ambiance de ce titre. Son seul et unique tube, il chante encore aujourd’hui sous le nom de Jim Nairn.

**- Quelques bons souvenirs sur ce truc écrit par un William Sheller pas encore très connu.

*** – Ca c’est toujours génial!

** – J’ai toujours eu un faible pour cette chanson, alors je la sors de temps en temps de sa cachette.

*** – Un de ces trucs qui me fait toujours frissonner quand j’écoute.

*** – C’est le type même de la chanson qui n’a eu aucun succès dans le hit parade au moment de sa sortie, mais qui a fait dix fois le tour du monde par l’intérêt qu’elle a suscité. Un de mes classiques.

*** – Un très grand technicien de la guitare dont j’écoute plutôt les albums qu’un titre particulier, mais j’adore celui-ci !

** – Funk, soul, un agréable mélange.

* – Un très grand monsieur de la chanson, pas celle commerciale, mais plus branchée. Un peu anar, un peu poète, voilà l’homme dans une chanson qui n’a pas vieilli.

** – Le genre de  musique qui vous donne envie d’aller aux Antilles. C’est bien balancé avec un délicieux goût d’exotisme moderne.

*- La chanson française surréaliste, un des nombreux trésors du fameux label Saravah, l’un des meilleurs ayant existé en France. Musique succulente et paroles à découvrir soi-même et avec en prime… Brigitte Fontaine!

4 réflexions sur “Chansons que j’écoute de-ci ou de-là

  1. Bonjour, Merci de m’avoir rappelé Roy BUCHANAN , Virtuose de la guitare électrique, ce bluesman blanc était considéré par ses pairs comme l’un des tous meilleurs musiciens de blues des années 1970, hélas trop tôt décédé à l’âge de 48 ans
    Bonne journée remplie de musique et de bas nylon !

  2. Merci Cooldan,

    Pour moi Buchanan est un géant, ce sont ces petits délices qu’il est bon de ressortir de sa discothèque. C’est coté *** dans les meilleures revues musicales gastronomiques.
    Bonne soirée

  3. Bonsoir à vous,

    Je suis un humble profane en matière de musique rock des années 1960.
    Mais ce « tube » de Simon et Garfunkel , je me souviens en avoir étudié le texte en cours d’Anglais en classe de 3è. au Collège. (1982). Du « Woodstock » pur sucre ? (si j’ose dire. Sorry !)
    Et Mac Williams par le style de cette chanson, me fait penser à une pilote d’avion parlant au travers de sa radio. D’ailleurs, je la rapprocherais, bien que différente, de part son style, de la chanson bien connue du regretté Mort Schuman : « Allo Papa Tango Charlie » en 1975.
    Deux incontournables. Un peu comme ces Face B des 45 tours dont personne ne veut et qui au final cartonne dans le Top 50. Comme quoi…
    Ce sont les reliquats de ma très lacunaire culture musicale.
    Je me débrouille mieux question Cinéma. Rires.
    Bonne soirée. Peter Pan.

    • Hello Peter,

      Le disque de Mac Williams avait en fait sa voix qui passait par un téléphone d’époque, c’est tout à fait le son nasillard de ces téléphones où tout le monde parlait du nez, du moins avec des longues distances. Les fameuses face B des 45 tours avaient parfois un charme supérieur. La plus célèbre chanson du crooner Tony Bennett « I Left My Heart In San Francisco » est également et initialement un face B, la fameuse chanson de Gene Vincent « Be Bop A Lula » aussi, ou encore « We Will Rock You » de Queen.
      Les producteurs ou les maisons de disques n’avaient pas toujours le nez pour dénicher le bon titre. Les plus indécis laissaient parfois le choix aux radios en ne mettant pas l’accent sur un titre plutôt qu’un autre, dé là à ce qu’elles les diffusent c’est une autre histoire. Les Allemands avaient aussi une autre tactique, comme la pochettes des 45 tours avaient parfois la même photos des deux côtés, on écrivait un titre en grand, l’autre en petit et l’inverse de l’autre côté. Toute une tactique!
      Bonne soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s