La petite encyclopédie sur l’art de porter des bas

Le Boss vous présente sa dernière publication 

Le bas nylon s’éclate en bulles colorées dans les désirs des hommes, qui n’ont jamais eu la chance de l’admirer de près, encore moins de le toucher. Ce livre qui se veut une petite encyclopédie didactique sur le bas nylon, aborde tous ses aspects, son histoire, ses accessoires, et la façon de l’apprivoiser ou l’admirer par ceux qui n’ont connu que les collants. Il rafraîchira aussi la mémoire de celles qui le portent de temps en temps, en leur rappelant les choses essentielles pour faire de lui un instrument de séduction incontournable et surtout confortable. C’est un livre à offrir à la dame de ses rêves, où de manière plus indirecte, à laisser traîner négligemment sur la table du salon. Nul doute qu’elle le lira et, qui sait, lui donnera des idées.

Illustré par de nombreuses photos dont certaines inédites.

avec

les modèles

Miss Nylon

Miss Eva

Miss Legs

Sandrine Raimbaut

Axelle

les photographes

Claude Vittiglio

Stéphane Perruchon

JFH Photographe

Alban Lavigne

X

et la participation de 

Cervin

SodibasParis

Secrets In Lace

en vente exclusive sur

55 réflexions sur “La petite encyclopédie sur l’art de porter des bas

    • Ma chère Cassiopée,

      Merci d’avance pour le boucan, j’aime le bruit du nylon le soir au fond des chambres à coucher. Plus il sera lu, plus nous aurons la chance de trouver de nouvelles converties. Je crois que je suis assez persuasif dans mon article. Et puis si il y en a qui se loupent encore malgré les conseils, je donnerai des cours particuliers
      Je vous aime aussi
      Plein de bisous

  1. Là, vous faites très fort, cher ami!
    Je reste médusé… Que dire de plus? Que dire de mieux? La vie va devenir difficile pour les autres zélateurs des bas nylon, tel votre serviteur!
    J’espère que cet argumentaire saura séduire une population croissante de femmes, même si la vague de fond semble encore loin d’atteindre la puissance d’un tsunami…!
    Une petite question de terminologie, toutefois: une guêpière n’est-elle pas, historiquement, plus proche d’un serre-taille que d’un bustier? Il me semblait que cette pièce de lingerie n’était pas supposée englober la poitrine… Ce qui est sûr, c’est que le terme est utilisé urbi et orbi dans le sens de bustier sur le net. Mais est-ce bien correct?
    Je serais très intéressé à connaître l’avis des connaisseuses et des connaisseurs!
    Avec mes amitiés
    Léo

    • Merci mon cher Léo,

      Ne désespérez pas, je crois qu’il reste encore d’autres chemins à parcourir, des bonnes histoires par exemple. Et puis l’imagination peut aider à faire des trouvailles.
      Pour cet article, j’ai pensé qu’il fallait faire une fois quelques chose de complet, qui résume le tout. Un article de référence. Les petits conseils à glanés gauche et à droite, cela manque de visibilité. Alors j’ai sorti toute ma science nylonesque. J’ai travaillé dessus un bout de temps, croyez moi, mais je crois que le résultat en vaut la peine.
      Concernant votre question, je vois la chose ainsi. Il est parfois difficile de faire la frontière exacte entre ceci et cela. Pour moi la guêpière reste un corset léger, elle en a la forme et l’enveloppement. Quelquefois elle ne serre même pas trop le buste, elle est juste « posée ». Il est assez difficile de trouver dans le commerce quelque chose qui s’ajuste ni trop, ni trop peu, à moins de le faire sur mesure. Pour le serre-taille, il en est qui vont jusque sous les seins, il y a même les découpes pour les appuyer dessus en quelque sorte, sans que les seins soient recouverts. D’autres fois, le serre.taille est nettement plus bas, faisant un peu office de gaine. Quelle est la juste définition entre deux pièces de lingerie.^qui peuvent se ressembler. C’est un peu comme ceux qui disent bas pour collants. On l’a vu dans mon article, porte-jarretelles peut aussi bien représenter un bout de corde qui vous scie le ventre, que un article de classe qui remplit les fonctions pour lesquelles il est destiné, tenir des bas. En fin de compte que chacune achète avec le langage qui lui convient le mieux, l’essentiel reste qu’elle porte des bas. Très souvent ces dames disent j’ai mis des jarretelles, sans trop préciser quoi. Je l’ai entendu pas mal de fois.
      Amitiés mon cher Léo

  2. M. Le Boss, ce qu’il y a de bien avec vous, c’est que l’on en apprends tous les jours, mais je vois aussi que non seulement vous connaissez vos classiques mais que vous avez aussi vos jolies « références » sur la Toile… La photo dans la voiture ma rappelle bien des choses… Avec mon amitiés.

    • Merci mon cher Valmont,

      Dire que j’avais un temps songé à me faire enseignant. Promis si nos écoles ouvrent une section nylon, je pose ma candidature.
      Ah les voitures, j’ai aussi quelques souvenirs plutôt coquins

      Amitiés à vous

  3. Je fais votre connaissance grâce à Miss Legs et j’avoue que je suis agréablement surprise.. Bravo pour votre blog si riche, si complet et si glamour… Je vous invite à venir me rendre visite sur princessediva.blogs.fr…
    Bises soyeuses. Inès

    • Bonsoir Inès et bienvenue…

      Merci pour votre commentaire, j’apprécie beaucoup. Je suis allé sur votre blog et j’en reviens charmé. C’est tout à fait ce que j’aime. Alors pour la peine de nous faire partager de si jolis moments, je vais mettre un lien, c’est le moins que je puisse faire.
      A bientôt

      Bises soyeuses à vous aussi

      • Bonsoir très cher… Merci pour votre agréable réponse…. A mon tour d’être charmée et honorée….
        J’allais vous proposer également de mettre votre lien sur mon blog… J’y cours de ce pas nyloné…. Belle soirée à vous…
        Soyeusement. Inès

      • Bonsoir très chère,
        Eh bien voilà c’est fait nous sommes liés en quelque sorte. Pour l’instant j’ai mis le lien dans la blogroll. Je vous « piquerai » un bout de photo pour mettre un lien visuel en dessous, sans jeu de mots, c’est plus parlant. Je viendrai également vous lire, car il me semble que les textes sont intéressants, je suis aussi sensible à cela.
        A bientôt et belle soirée à vous aussi.
        Tout aussi soyeusement

  4. Merci pour tous vos conseils, Monsieur BasNylonMusiqueRétro…je dois dire que c’est sur votre blog, il y a un temps, que j’ai trouvé des conseils pour savoir comment porter ma première paire de bas nylon.

    Merci à vous!

    ( c’est aussi  » à cause de vous  » que je suis allée à la F..c demander à un vendeur  » Le bas nylon pour les Nuls »…sourire)

    • Chère Isa,

      Ah que voilà, comme dirait l’autre, un compliment qui me va droit au coeur. J’espère que mes conseils vous ont bien profité. Je pense que oui à vous lire.
      Maintenant vous n’avez plus besoin d’aller à la F..c, si vous avez encore besoin de quelques conseils, je pense que vous trouverez ici tout ce qu’il vous faut. J’imagine que ce jour là, il a failli quand même s’en vendre quelques exemplaires, même si certains ne sont pas venus le dire… sourires
      Bien à vous et merci de la visite et continuez de porter des bas…

  5. Ouch, quelle claque !

    Voici donc l’article ultime et définitif sur le sujet, l’article que j’aurais aimé écrire, et qui nous relègue tous au rang de pauvres bloggeurs fétichistes du dimanche!

    Après une telle somme, Wikipédia peut aller se rhabiller, en bas couture et corset bien évidemment…enfin surtout Mme Wikipédia !

    Mille merci, je me sens nettement moins seul avec mes lubies maintenant, et donc (presque) normal !

    • Merci cher ami,

      Article définitif, c’est possible. Il n’y a pas pour moi de pauvres bloggeurs, chacun peut à sa manière apporter une pierre à l’édifice. Je crois que chaque passionné qui entame la démarche, pour autant qu’il y revienne régulièrement, mérite les respect. Par contre je n’aime pas ceux qui abandonnent. Au début et pendant quelques mois, j’avais des audiences bien faibles. Mais l’endurance a fini par payer et cela va toujours en croissant.
      Ne vous sentez pas seul, mes visites prouvent que le potentiel existe, même qu’il est énorme, à la différence notable que nous on en parle et que d’autres se taisent. Même si j’ai une passion pour le nylon, je ne me sens pas du tout anormal, j’avoue cette passion simplement. Elle ne m’empêche pas de faire un tas d’autres choses de la vie, apprécier la musique par exemple. Et même si certains peuvent me croire bizarre, je leur dirais que tous les goûts sont dans la nature. Je n’imagine pas un homme qui n’a pas ses petits fantasmes pour titiller sa libido.
      Je pense que comme moi vous penserez, si je suis malade, eh bien je n’ai vraiment pas envie de guérir
      Restons presque normaux, c’est si bon!

      Merci à vous et à bientôt

      • Encore heureux que vous soyez bizarre, les gens normaux m’ennuient profondément (enfin non, profondément ils n’y arrivent pas). Heu… j’aurais pas dit une bêtise, là ?
        Bisous aux fétichistes du dimanche et du reste de la semaine

    • Ma chère Cassiopée,
      Alors là, je crois que je ne serais pas le genre de personne avec qui vous vous ennuieriez. Vous connaissez mes passions, elles sont les vôtres.

      Bisous passionnés

  6. Le poids des mots mais la douceur des photos , une mine d’infos pour tous les passionnés de nylon et des jambes .J’aime beaucoup les illustrations de conseils pour les achats de PJ ainsi que leurs utilisations , il ne faut pas se fier uniquement aux achats coup de coeur ! mais au confort et à la sensation de bien-être …
    Mon dernier achat des bi-color Cervin (rouge) à voir en ce moment .
    Merci à vous pour cette partition à quatre mains ,un travail qui mérite une dédicace spéciale sur la page de garde , Bravo !
    Douces bises
    (merci d’être dans vos sites agréables)

    • Bonsoir Françoise,
      Merci de votre très aimable commentaire., heureux que cela vous plaise à vous, une autre passionnée.
      Promis, juré, j’irai voir demain ces jolis Cervin que je connais bien de vue. Ce sera l’occasion de vous glisser une petit commentaire. Pour l’instant je roule un peu sur les jantes, je vais aller faire dodo.
      A très bientôt
      Douces bises en retour

  7. Voilà qui fait de vous le grand maître de l’ordre de la Jarretelle, tant pour les connaissances et l’art de les partager, que pour les illustrations, mais surtout pour cet engagement au respect des femmes, à votre enthousiasme à promouvoir le port des bas nylon.

    • Merci cher Ami,

      Ah l’enthousiasme est là, c’est sûr. Comme vous le voyez si bien, il ne va pas sans un certain engagement au respect de la femme. Je crois que nous sommes tout à fait d’accord sur cette affirmation. On ne va pas jeter un pot de peinture sur un tableau de Renoir.
      Encore merci et amitiés

  8. Coucou, je suis passée mardi soir, lire cette « bible », j’ai adoré bien sûr et n’ai pas résisté à vous glisser un petit coup de coeur chez moi !!
    Ce qui me fait infiniment plaisir aussi c’est de lire l’enthousiasme qu’il procure à toutes celles et tous ceux qui viennent le découvrir… un article référence dans le monde des blogs nylon !! J’avoue que vous avez fait très très fort là !!!
    Plein de gros bisous à vous Boss et merci !

    • Coucou Miss Legs,
      J’espère avoir fait un article de référence, en tous cas je me suis donné de la peine. Le but principal, c’est de faire partager tout cela et surtout d’agrandir le nombre des converties. C’est pour cela j’ai fait un article un peu « technique » pour prouver qu’avec quelques trucs pas si compliqués, mais à savoir, que l’on peut porter des bas avec plaisir. Je vais le laisser bien en vue sur la blog pour les futurs visiteuses et visiteurs.
      J’ai bien sûr vu que vous m’aviez fait une belle publicité, Cassiopée aussi, je vous en remercie mille fois. Je ne suis pas venu mettre un commentaire pour ne pas trop faire « m’as-tu vu ». J’ai par ailleurs fait peu de visites chez mes collègues cette semaine, car j’ai eu pas mal de courrier suite à cet article. Comme je suis poli, j’ai fait des réponses à tout le monde. Et puis j’ai aussi d’autres choses à faire ailleurs, comme tout le monde.
      Merci encore chère amie et à bientôt pour d’autres aventures

      Bisous gros comme ça!

      • Vous allez crouler sous les demandes de conseils de toutes ces Dames ;))) Un très gros Bisou à vous et encore mille fois merci pour cet article que j’adore !!!!

      • M’as-tu vu ? Ben oui, j’vous ai vu, quelqu’un en doutait ?
        Arrêter de boire ? Bof…
        Arrêter de porter des bas ? Alors ça, jamais !
        Allez, je sors… bisous Boss !

    • @ Miss Legs,

      Crouler sous les demandes? Mais j’espère bien, dit-il, avec un sourire rêveur…

      @Cassiopée.

      Si vous arrêtez de porter des bas, je ne vous connais plus, mais bon je ne me fais pas trop de soucus de ce côté là.

      Bisous à toutes les deux

  9. Un article dont j’avais pris connaissance, grace à Mrs Legs, via l’écran ridicule d’un tel ….
    Pfff … bien trop frustrant de ne pouvoir en saisir, en gouter, en distiller la teneur comme il se doit ! J’ai donc pris le temps d’y revenir et ce fut un nouvel enchantement … et je le ferais decouvrir volontiers à celles dejà converties, comme à celles qui doutent encore 😉

    Merci de cette page d’un bonheur érudit si joliment partagé ! J’ai chargé Mrs Legs de vous embrasser le car nous ne sommes pas encore assez proches pour que je puisse me permettre cette familiarité 😉

    J’espère qu’elle n’oubliera pas !

    En tout cas, bravo pour cet article …

    • Bonsoir et bienvenue,

      Merci pour votre enthousiasme. N’hésitez pas à en diffuser la lecture, plus il sera lu, plus ces belles choses que sont les bas auront des chances de couvrir et orner les jambes de nos belles.
      J’attends les bisous de Miss Legs, mais en attendant je vous envoie les miens. La prochaine fois je vous permets de me les adresser directement, tous ceux qui rallient cette belle cause en méritent bien quelques uns et sont mes amis.

      Merci de votre passage

      Bisous donc et à bientôt

      Le Boss

    • Merci Aurélie,

      Désolé votre commentaire avait passé dans les spams, je ne sais pas pourquoi, vous êtes une personne autorisée sur mon blog. Bon des fois, il a des lubies, je dois dire que le filtre est très efficace, il m’en a supprimé des milliers, parfois un peu trop efficace. Heureusement, il ne se perdent pas, mais je ne vais pas toujours vérifier tout de suite.
      Bien ces petits problèmes techniques réglés, le prochaine fois je suis sûr que ça passera, je vous dis un grand merci pour avoir relié mon article. C’est comme ça que la cause sera la mieux défendue, j’espère qu’il y en aura de plus plus.
      Encore un grand merci pour la visite et pour le lien et désolé pour le contretemps.

      Pensées nylonées

  10. Excellent ! Vraiment tout y est…Je rajoute, pour ces Messieurs et Dames qui lisent en toute discrétion, que cette renaissance du bas a bien d’autres vertus. Mme Okjaime a elle repris confiance en son corps, repris confiance en elle. Et elle assume totalement, alternant bas « qui tiennent tout seul » de qualité au quotidien et porte jarretelle pour le plaisir de séduire aux autres moments de la vie (ballade, spectacles, diners…et même en restant à la maison). C’est un bonheur pour moi, un plaisir pour elle, et une séduction pour nous. Et , elle le vous dirait elle même : Le porte jarretelle 6 attaches en métal, c’est vraiment ce qu’il faut ! Alors n’hésitez plus, provoquez cette renaissance ! En douceur, et avec ces conseils, ce ne sera que pur plaisir. Merci encore pour ce superbe article, et pour les images n’hésitez pas à suivre les liens en fin d’articles ! Salut
    Nylonement
    Mr Okjaime…

    • Merci Mr Okjaime,

      Voilà le genre de commentaires qui fait particulièrement plaisir à lire. Un témoignage qui va tout à fait dans le sens de mon propos. Comme quoi, je n’arrête pas de le clamer, de simples accessoires peuvent amener une belle complicité dans le couple. Même chez ceux qui croient qu’elle existe déjà, pourquoi ne pas en ajouter encore plus.
      Mesdames il manque peut-être quelque chose dans votre garde-robe, et cela manque encore plus à Monsieur…
      Encore merci pour ce témoignage

  11. Que dire de plus puisque tout y est.
    Bien sûr, chacun et chacune d’entre nous pourra toujours rajouter son petit conseil, sa propre expérience ou son vécu.
    Je pense qu’au delà de tous ces remarquables conseils, qu’ils soient d’ordre techniques ou bien plutôt à tendance philosophique, le meilleurs moyen de porter des bas correctement est d’en mettre et d’en re mettre encore.
    Mon propre vécu vaut ce qu’il vaut et est certainement critiquable mais il est le mien et je suis heureux de retrouver dans ce remarquable article, une multitude de détails que j’ai moi même observé.
    Dès mon plus jeune âge j’ai été bercé, fasciné, comme hypnotisé par les bas de nylon que portait ma mère, ma grande soeur et aussi tout mon entourage féminin.
    Très jeune, une envie irrésistible de passer des bas sur mes jambes d’enfant est née en moi et ne m’a jamais plus quitté.
    Je devinais bien que ce n’était pas bien,..pas dans les normes…
    Mais l’envie, au risque de me faire surprendre a toujours été la plus forte.
    Quelle révélation! Quelle douceur que ces quelques grammes de nylon tout plissé sur ma peau frissonnante.
    En grandissant, ma grande angoisse a été de me procurer un porte jarretelles, ou une gaine, très à la mode en 1960.
    Pas question de substituer un porte jarretelles dans le tiroir magique des dessous de ma soeur..le petit voleur aurait été découvert rapidement et une vigoureuse fessée m’aurait rapidement renvoyé à mes soldats de plomb.
    Par contre les essayages furtifs m’ont comblé d bonheur.
    Accrocher un bas à une jarretelle, fut à l’époque, parmi mes plus belles émotions.
    La patiente m’a récompensé puisque à l’age du régiment j’ai eu l’age aussi de prendre mon courage à deux main pour acheter mon premier porte jarretelles.
    Noir, à dentelles, assez minimaliste mais à l’époque…
    L’émotion d’avoir un trésor était bien plus importantes que l’efficacité de mon premier PJ.
    La vendeuse ne fut certainement pas dupe mais encore à ce jour, je lui suis reconnaissant de m’avoir traité en client et de ne pas m’avoir mis en difficultés.
    J’ai quitté son magasin le rouge aux joues et le coeur à cent à l’heure et je me souviens aussi de son regard ,peut être un peu attendris.
    Bref, à partir de ce jour je me suis mis à porter des bas.
    Mon propos rejoint maintenant votre remarquable article sur la façon de porter ceux ci.
    C’est seulement à force de m’appliquer dans le choix des bas et surtout des porte jarretelles et aussi des serre taille ,que j’aime beaucoup,que j’ai aujourd’hui uniquement des bas à ma tailles et qu’ils sont toujours tenus de façon parfaite.
    Mon épouse qui a accepter avec plaisir ma différence, porte elle aussi des bas, de nylon, à couture, sans couture dans sa vie de tous les jours et parfois c’est elle qui va jusqu’à me choisir la parrure que moi, je porterais.
    Que puis je demander de plus puisque ma passion pour les bas est exaucée bien au delà de ce que je pouvais espérer gamin?
    Je porte donc des bas régulièrement sous des pantalons à la ville et sous mes jupes à la maison. Mes jambes sont parfaitement épilées et j’ai un immense plaisir à évoluer sur mes talons hauts.
    Une seule amie commune connait notre secret et trouve cela charmant.
    Enfin, nous nous régalons de farfouiller dans notre collection de bas nylon ( plusieurs centaines de paires) et passons de longs moments à regarder ces magnifiques emballages avec leurs beaux dessins. Toute ma vie j’ai accumulé livres ,doc, dessins, reportages etc…sur les bas nylon. Je vis ma passion au quotidien et lire aujourd’hui un article comme le votre sur les bas nylon me transporte de bonheur.
    Vous êtes un passionné et quoi de plus beau, de plus fort que la passion.
    La lecture de beaux livres, la musiques classiques se joignent généreusement à la passion des bas nylon et le tout forme une farandole de plaisir, et de bien être. Merci pour ce bel article et pour tout ce que vous faites pour « la noble cause ».
    Daniel…et son épouse très consentante.

    • Bonsoir Daniel,

      Au-delà de vos aimables appréciations sur mon article, j’aime particulièrement votre confession que je trouve spontanée et qui témoigne d’une belle connaissance du sujet.
      Pour moi, le parcours est un peu différent. A part ma mère, je n’avais pas d’autre élément féminin dans mon entourage. Elle portait des bas bien sûr, mais je ne trouvais rien de très aguicheur dans sa garde robe, des gaines où j’aurais sans doute nagé dedans et des bas tout ce qu’il y a de plus standards. Par contre, j’habitais un locatif à très forte densité féminine, j’avais plusieurs copines de mon âge et souvent les confidences allaient bon train. J’ai eu l’occasion d’observer leur mutation lorsqu’elles se mettaient à porter leurs premiers bas. Je ne sais pas pourquoi, je dois inspirer une certaine confiance, car je me souviens qu’elles parlaient parfois de cela avec moi. Vous pensez, je n’en perdais pas une miette. Je me souviens aussi d’avoir vu, ces porte-jarretelles qui séchaient devant la maison au vu de tous. A part quelques expériences où j’ai pu promener mes mains sur des bas lors de mes premiers émois amoureux, bas qui disparurent bien vite de la circulation, le reste est venu après. Je le raconte en large et en travers dans mon blog, mais toutes les expériences qui m’ont permis d’acquérir un certain savoir à la matière sont venues après. Une part par l’observation, un autre par les discussions et surtout par mes anciennes copines qui portaient des bas. Au début, il est vrai que nous tombions dans les pièges courants, je n’avais guère de conseils à leur prodiguer, porte-jarretelles inadaptés, culotte en dessous, jarretelles qui lâchent, coutures qui tournent. Je ne sais pas si celles que j’ai perdu de vues en ont profité, même si elles ont continué à porter des bas après notre séparation, mais moi je n’ai rien oublié. C’est un peu comme cela que mon « savoir » est venu.
      Je n’ai jamais franchi le pas moi-même, sauf une fois à la demande d’une copine, mais nous ne sommes pas allés au bout de l’expérience, sa guêpière étant par trop inadaptée à mes mensurations. Mais bon si on me le demandait à nouveau dans le cadre d’un jeu à deux, je crois pas que je dirais non, juste pour faire plaisir. Je suis toujours persuadé que dans une relation amoureuse, il faut accéder aux demandes de l’autre. Je n’accepterais certainement pas tout, mais se travestir, je considère cela comme bien innocent, pour autant qu’elle ne me demande pas d’aller travailler en jupe et bas coutures. A la limite, je trouve même qu’on fait un peu trop de chichis pour un homme qui met une tenue féminine, alors que l’inverse est très fréquent. Je me considère comme un homme qui vit à son époque, même si j’ai un penchant pour le rétro, je suis bien une personne d’aujourd’hui.
      Pour terminer, je dirais que vous avez une chance énorme de pouvoir partager cela avec votre épouse, pas mal d’hommes doivent vous envier. J’ai souvent remarqué dans mes expériences passées que je m’entendais très bien avec des compagnes qui étaient à l’opposé de moi ou qui partageaient en symbiose une passion un peu insolite. Ce dernier point est sans doute ce qui fait que cela colle bien entre vous.
      Je vous remercie encore pour votre enthousiasme à ma prose et tout en espérant vous revoir dans mes colonnes, je vous conseille de ne pas vous arrêter en si bon chemin, continuez le but que vous vous êtes assigné, je crois que c’est une bonne idée du bonheur.

      Bien à vous et à votre épouse

  12. bravo pour cet article merveilleusement écrit et très bien documenté. Néanmoins je pense que c’ est la rareté qui fait une bonne partie du charme des bas. Le jour ou les bas seront portés par madame « tout le monde » le bas perdra de son attrait magique. Clara

    • Bonsoir Clara et bienvenue,

      Je suis assez d’accord avec vous et je l’ai souligné quelquefois. Je peux apporter comme preuve que quand les bas étaient chose courante, j’y faisais moins attention, on avait presque une vision quotidienne un peu indiscrète, une lisière, un bout de jarretelle. Toutes les visions dont je me rappelle sont surtout devenues des souvenirs délectables à partir de la disparition du bas. C’est depuis là que chaque nouvelle vision à un goût de merveilleux. Il y a aussi le jeu bas ou collants que l’on ne peut que pratiquer qu’en mettant l’un et l’autre en compétition. Quand la réponse est affirmative, une fois de temps en temps, c’est encore un must.
      Si je peux toujours prendre un immense plaisir à manger un plat, c’est que je n’ai jamais mangé trop souvent ceux que j’aimais le plus. Je pourrais en dire autant des bas, il m’importe plus de savoir que ma compagne mettra des bas le samedi soir par exemple, que de voir ce spectacle quotidiennement. Je me réjouirai de voir venir le samedi. De même, que si je savais que toutes les femmes qui passent dans la rue portent des bas, le jeu, tel que je peux le jouer, perdrait un peu de son charme. Ceci dit, mon plus cher désir est de voir de plus en plus de femmes porter des bas, celles qui ne le feront jamais ne savent pas ce qu’elles perdent. A elles de savoir doser la fréquence pour que le plaisir en soit vraiment un.

      Merci à vous de votre passage

      Bien à vous

  13. un magnifique article .. complet et tout… bravo et merci… je l’ai déjà posté à une amie que j’aimerai bien voir porter des bas ..

  14. je suis une shemale cross dresser permanente je porte des bas nylon tous les jours depuis mes 18 ans j »adore fixer mes bas aux jarretelles comme agrafer mon soutien gorge et assuster mes seins dans les bonnets meme en garçon je fais pareil baisers d’une folle de bas nylon

    • Bonsoir Murielle et bienvenue,

      Pour moi le fait de porter des bas et être crossdresser ne me pose aucun problème, j’ai l’esprit très large et même un peu anarchiste. Je dirais même que c’est un droit absolu et tant pis pour ceux que cela pourrait choquer. Je crois qu’il y a des choses bien plus sérieuses et plus graves dont on devrait s’occuper en priorité. Si votre plaisir est de porter des bas, je ne peux que vous encourager à continuer. Dans l’intitulé de mon blog il est précisé bas nylon, et aucunement que cela s’adresse uniquement aux dames. Alors…

      Bien à vous et continuez de nous rendre visite…

  15. Waou quel régal ce blog. La passion du nylon y est magnifiquement bien exposée.
    Je souhaite y apporter ma modeste contribution qui aborde l’aspect inné et inexplicable que peut avoir cette passion.
    Je suis un homme de 50 ans et a l’age de 10 ans un évènement décisif sur mon attirance des femmes allait se produire.
    J’étais seul dans la cave de mon père et je tombe sur un carton au fond d’une armoire, rempli de revues de charme. Je me met a feuilleter ces magasines tout en réalisant que ce que je voyais était plus que sublime. Plus que tout, les photos de femmes en lingerie étaient celles qui m’émotionnaient le plus. Une passion était née.
    J’ai même toujours parfaitement en mémoire les images d’une magnifique femme aux cheveux châtains longs et bouclés. La légende disait qu’elle était slave. La série de photos était sur un canapé sombre peut être en cuir. Son corps était recouvert de nylon puisqu’elle portait même une longue nuisette noire et transparente bordée de plumes noires en bas, comme un boa. Ces longues jambes gantées de bas noirs se terminaient par d’élégantes chaussures a talon aiguilles. De celles qui se lassent finement autour de la cheville et se tiennent par une fine lanière qui recouvre les orteils.
    S’en était fait de moi.
    Aujourd’hui je rêve a des femmes couvertes de nylon.
    Malheureusement, d’esprit un peu sportif, voyageur et baba, je ne suis jamais tombé sur une femme qui aime vraiment, du fond de son être, porter cette dentelle.
    C’est étrange ce sentiment d’en retirer une immense satisfaction et en même temps
    d’en vivre une certaine frustration.
    Femmes, vous êtes magnifiques.

    • Bonsoir Frank et bienvenue,

      Merci pour ce témoignage éclairant.
      Nous avons tous commencé une fois et je suis bien en mal de dire où et quand. La seule chose dont je suis sûr, c’était il y a longtemps.

      Encore merci et à bientôt

  16. Voilà un joli témoignage de plus.
    Toutes ces revues de l’époque nous on beaucoup troublé et je me souviens que j’adorais les feuilleter.
    Elles ont été, je crois, le déclenchement de notre passion pour le nylon et surtout pour les bas.
    Quant à trouver la perle rare qui aime le nylon , les bas et toutes ces jolies choses, …..
    mais il ne faut jamais désespérer.

    • Bonsoir à vous et cordiale bienvenue.

      C’est le genre de commentaire qui me va doit au coeur et je vous en remercie.

      Je vous souhaite de grands moments de plaisir sur la route du nylon.

      Très cordialement

  17. Bonjour, félicitation pour cet article qui effectivement donne d’excellents conseils pour toutes celles qui souhaitent porter des bas Nylons.
    J’ai la chance et l’immense plaisir d’être marié à une femme qui porte des bas nylons depuis maintenant plusieurs années et je vous confirme qu’avec de la lingerie de qualité mon épouse n’ a eu à déplorer aucun incident (décrochage, bas qui glisse, inconfort).
    Au contraire c’est pour elle un véritable plaisir pour elle se sentir le nylon et d’entendre crisser le long de ses jambes beaucoup plus agréable selon ses dires que les collants.
    Mesdames n’hésitez pas à franchir le pas, vous en serez que plus élégante et agréablement surprise.

    Bien amicalement.

    • Bonsoir à Vous et bienvenue,

      Merci pour votre témoignage qui confirme une fois de plus que porter des bas est un plaisir qui peut se partager à deux sans problèmes majeurs tant que l’on prête un peu d’attention au choix de la lingerie.

      Que ceci fasse encore quelques adeptes de plus.

      Bien amicalement et encore merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s