En passant

Inventaire musical à la Prévert (117)

Rares Explorations

On ne peut pas dire que le prix attient pas un disque de collection soit le reflet exact de sa qualité musicale. Mais il est un fait certain que quelques disques que l’on peut qualifier de plutôt rares peuvent atteindre de jolies sommes. Il faut distinguer la pièce rare d’une star, de celle d’un artiste qui l’est beaucoup moins. Dans cette catégorie, combiné avec la rareté, on peut en déduire une certaine reconnaissance envers l’artiste. Il paraît assez évident qu’un acheteur ne va pas dépenser une somme conséquente pour un disque qu’il déteste.
Explorons un peu ces disques, dont les noms n’évoquent pas forcément des cris d’enthousiasme chez tout le monde, mais qui sont des références pour des mélomanes branchés. Ceux qui ne connaissent peuvent toujours écouter et découvrir. Sous d’autres auspices, ils auraient pu devenir des grosses ventes. J’ai souvent constaté que les préférences musicales de pas mal de gens s’arrêtaient à ce que les médias pouvaient diffuser. C’est é quelque part une prison dont il faut s’évader.

Artiste : Elias Hulk
Titre : Unchained
Genre : progressive anglaise
Label : Young Blood
No Catalogue : SSYB 8
Année : 1970
Pays : Angleterre
Meilleure enchère sur Ebay : 2026 euros
Note : Il s’agit d’une production, pour son propre label de Miki Dallon, connu pour avoir produit les fameux Sorrows et la carrière solo de son chanteur Don Fardon. Le chanteur Peter Thorpe n’est pas tout à fait un inconnu, il fut le chanteur des Roulettes, qui servit de backing band à Adam Faith quelques années plus tôt. L’album existe aussi en pressage d’époque allemand avec une pochette différente et un peu moins recherché.

Elais Hulk n’est pas le nom d’un chanteur, mais celui d’un groupe. Je ne m’étonne pas trop que cet album figure dans les vinyles recherchés, car il se situe dans la même démarche musicale que des références qui ont pour nom Deviants, Pink Fairies, Stack Waddy, Edgar Broughton Band. Une musique qui compte quelques amateurs dont votre serviteur. Musicalement c’est un mélange de pop, de psychédélique, de hard rock avec des vocaux souvent rageurs. Mais on y trouve également des titres avec une musique plus tranquille, plus mélodieuse. L’album ne comprend que des originaux et c’est l’unique production du groupe, bien qu’ils se soient reformés pour quelques apparitions vers 2008 et publièrent discrètement trois nouveau titres. Evidemment l’album eut peu d’impact à sa sortie, mais il est constamment réédite depuis, preuve que ce n’était pas si mal vu. C’est encore une fois un album qui démontre toute la richesse musicale d’une époque. Que l’on aime ou pas, il existe au moins pour le plaisir de certains et ce ne sont pas des collectionneurs de variétés, assurément!

Nightmare

We Can Fly

Free

Been Around Too Long

Delhi Blues

Ain’t Got You

Yesterday’s Trip

Anthology Of Dreams

Documents

Des archives musicales, peu importe le pays, de la télévision ou autre

Les Deviants avec Mick Farren, Hyde Park 1969. Reportage filmé pour la TV autrichienne

Naked Radio, les Pink Fairies en 2016, plus très jeunes mais ils assurent.

Quand deux grandes dames se rencontrent, Bessie Smith reste sans doute la plus prestigieuse mais Lavern Baker n’est pas une pâle copie. Elle fut même une dame au répertoire assez éclectique, jazz, blues, et même parfois quelque chose qui ressemble à du rock and roll. Evidemment, la publication de cet EP en 1960 passa complètement inaperçue, alors que la vague yéyé déferlait sur la France. Du travail pour les collectionneurs…

Lavern Baker -Atlantic 212.024, publié en 1960, meilleure enchère sur Ebay 215 euros, (plus de 350 euros sur d’autres sites de vente)

Gimme a Pigfoot

After You’ve Gone

Nobody Knows When You’re Down and Out

There’ll Be A Hot Time In The Old Town Tonight

Documents

Tweedle Dee, The Ed Sullivan Show, 1955

Love Me Right in the Morning, Alan Freed show, 1957

LES DISQUES QUI N’EXISTENT PAS

Rêvons un peu. Les amateurs de vinyles sont par défaut des insatisfaits. Quand vous écoutez un album, je suis sûr qu’il vous paraît imparfait, il y a pratiquement toujours deux ou trois titres qui vous plaisent moins que les autres ou seulement deux qui vous plaisent. Le phénomène va se répéter si vous avez plusieurs albums d’une même artiste, vous adorez deux titres du premier, trois du second, un du troisième etc… cela peut aussi entrer en ligne de compte pour des 45 tours EP avec quatre titres. Quel est pour vous le disque parfait qu’il contienne quatre ou douze titres ? C’est ce que j’ai imaginé pour moi, je suis heureusement le personne qui connaît le mieux mes goûts. Alors voici des publications qui n’existent que dans mon imagination. Et comme j’aime le graphisme la pochette est également sortie d’un songe…

Avec les Motions le premier groupe hollandais dont j’ai possédé quelques disques. Johnny Kendall est un bon vocaliste, il chante toujours.

St James Infirmary

The Hoochie Coochie Man (la reprise de ce titre la plus originale que je connaisse )

Jezebel

Ask A Falling Star

Documents

Little girl, playback en 1964

See See Rider, en 2018

En passant

Bas nylons et vinyles en fusion (38)

Des titres faisant partie du garage punk sixties. Mouvement né aux USA quand les adolescent rêvaient de « faire » de la musique. Des centaines réussirent à graver quelques titres principalement sur des petits labels locaux, parfois récupérés par les grandes compagnies. Musique essentiellement spontanée sans contrainte commerciale, mais qui parfois engendre des pépites qui auraient pu se vendre à des milliers d’exemplaires. La plupart de ces artistes sont restés dans l’ombre, mais une ou deux poignées réussirent à acquérir un statut de plus ou moins grande légende. Dans les batailles, la victoire finale récompense les généraux, mais sans les soldats ils n’existent pas.
Voici des sélections de ces pépites plus ou moins brillantes, tirées des centaines de compilations qui existent de cette musique. Ceux qui comme moi l’explorent depuis longtemps, souriront certainement à l’écoute d’un titre ou d’un autre, ils penseront comme moi qu’il n’est pas nécessaire d’être des millions à apprécier un disque pour qu’il soit meilleur qu’un autre.

Chapitre 6

The Dantes – Can’t Get Enough Of Your Love

Richard & Young Lions – Open Up Your Door

Shy Guys – Black Lightening Light

The Flares – I Found Out 

The Pastels – Cause I Love You

Amoeba – Lost Love

The Endd – Out Of My Hands

The Blizzards – I Will Love You

One Way Street – Tears In My Eyes

The Troyes – Love Comes, Love Dies

Documents

Des archives musicales, peu importe le pays, de la télévision ou autres durant les sixties

The Beatles – She Loves You (vrai live et belle ambiance, Manchester 1963)

The Motionsn – Shake & Every Step I Take, tv française 1966. A la guitare solo un certain Robbie van Leeuwen, futur Shocking Blue et compositeur du célèbre « Venus ».

La France n’a pas le monopole du disque de collection. Il existe ailleurs et même dans des quantités qui peuvent laisser la France loin derrière. Il n’y a pas de formule magique pour qu’un disque devienne un collector. Un des critères pour qu’il le devienne, c’est la rareté multipliée par son attrait pour les collectionneurs. Parmi les artistes, il faut distinguer ceux qui arrivent à franchir la porte du collectionneur, certains ne le sont peu ou pas, d’autres s’installent volontiers dans les discothèques personnelles. Ces critères sont très subjectifs, mais il est certain qu’il y a des disques qui atteignent des fortunes et d’autres dont on a de la peine à se débarrasser pour des sommes très modiques. Des artistes inconnus peuvent avoir des publications qui s’arrachent à prix d’or, tandis que des célébrités sont boudées par les collectionneurs. Nous allons nous promener régulièrement parmi certains de ces collectors internationaux dont vous ne soupçonnez peut-être pas l’existence, mais qui sont souvent des pièces qui se négocient à bon prix. Pour les albums je me contenterai d’un ou deux exemples et pour le reste l’intégralité des titres si disponibles sur Youtube. Vous ferez certainement des découvertes.

The Beatles – German EP

Dans la discographie allemande des Beatles, les EP’s sont moins nombreux qu’en Angleterre ou en France. L’un des plus recherchés et aussi un des plus rares est l’équivalent de la beaucoup plus courante édition anglaise avec les mêmes titres et les Beatles en photo. Il ne contient pas de succès mais magnifie trois reprises de standards du rock and roll comme il savaient si bien les faire. Sa rareté vient surtout du fait que la pochette n’est pas spécialement attirante, mais met en exergue « Long Tall Sally » qui constitue une des plus belles reprises de ce titre avec un Paul McCartney à coin pour les vocaux. Contrairement aux autres titres, elle faisait partie du répertoire live du groupe et était plus visible auprès des fans et constituait aussi pour le public allemand une sorte d’inédit contrairement à « Slow Down » et « Matchbox » qui figuraient sur l’album allemand « Something New ». Que la version anglaise soit plus courante s’explique aussi pas le fait que pour le pays, il s’agissait de titres qui ne figuraient sur aucun album ou single, donc vraiment des inédits. Prière de passer à la caisse.

Allemagne 1964 – The Beatles EP, Odeon -O 41 638. Meilleure enchère sur Ebay, 549 euros

Long Tall Sally

I Call Your Name

Slow Down

Matchbox

Documents

Beatles – Long Tall Sally, live Melbourne 1964

Beatles – I’m Down, un rock maison, Ed Sullivan Show 1965

Toujours la même chanson

Il est toujours curieux d’entendre une chanson que l’on connaît bien dans une autre langue. Le phénomène de reprendre une chanson connue dans une autre langue est un phénomène planétaire. La mélodie reste, mais la consonnance d’une langue peut lui donner une ambiance différente.

Une chanson emblématique des Rolling Stones du début. A tendance folk, c’est malgré tout une sombre histoire de fille qui fréquente un mauvais garçon, tout à fait dans la lignée de leur réputation à cette époque. Comme les reprises étrangères ne sont pas très nombreuses, j’ai mis à la fin deux version en anglais qui valent le détour.

Play With Fire

Les Rolling Stones, version originale (1965)
C’est une des chansons maison attribuées aux compositeurs Nanker – Phelge qui n’existent pas, mais qui représentaient en fait les cinq membres des Rolling Stones pour le crédit compositeurs. Elle fait toujours partie de leur répertoire actuel.

Les Spectres – Ce Jeu-Là  (1991)

en français

J.M. Baule – Jugando Con Fuego (2019)

en espagnol

Dan Tillberg – Ei Se Kesää Tee  (1979)

en suédois

Peter Schleicher – Roll Mi Net (1979)

en allemand


Twice As Much – Play With Fire – (1966)

en anglais

Mick Farren – Play With Fire (1976)

en anglais

En passant

Dimanche en quelques manches d’automne (11)

Deux musiques pour se mettre en train

Norman Greenbaum – Spirit In The Sky

Bee Gees – I.O.I.O.

CHANSONS
MONUMENTS

Chansons qui ont un brin d’éternité

Mas Que Nada

Un des grands classiques de la musique brésilienne et de la samba, une chanson qui a fait plusieurs fois le tour du monde, et que pratiquement tout le monde connaît.

Jorge Ben, version originale, 1963

la version la plus connue Sergio Mendes & Brasil ’66, 1966

Rétroviseur

Il y a 44 ans en 1978 à la fin novembre, ces chansons squattaient le hit parade américain ou anglais, et pour certaines envahir la France.

Neil Diamond & Barbra Streisand – You Don’t Bring Me Flowers Anymore

Chic – Le Freak

Dr Hook – Sharing The Night Together

Al Stewart – Time Passages

The Village People – YMCA

On les entend jamais

Pour la quasi totalité des artistes, les discographies sont parsemées de titres que l’on n’entend jamais, seules les écoutes privées peuvent quelques peu renverser la tendance. Il y a pourtant des choses plaisantes, intéressantes, voire même géniales. Partons à la découverte des ces spécialités dans un joyeux mélange de style…

David McWilliams – This Side Of Heaven

Sniff’n’The Tears – Black Money

Jacques Brel – Regarde Bien Petit

The Kingsmen – Death Of An Angel

Georges Chelon – Le Chien

Des trucs originaux

Puisque que Petula Clark a franchi le cap d’une âge très respectable, jouons avec ses chansons. Je vous propose les versions originales, à vous de retrouver le titre de sa version française.

1) Libertad Lamarque – Historia De Un Amor

2) Leadbelly- ~ Cotton Fiels

3) Kris Jensen – Torture

4) The Shadows – Dance On

5) The Kinks – A Well Respected Man

Solutions – 1) 1957 / Histoire D’un Amour // 2) 1962 /L’enfant Do // 3) 1962 / Coeur Blessé // 4) 1963 / Je Me Sens Bien // 5) 1965 / Un Jeune Homme Bien

Repêchages en vrac

Des repêchages Tamla Motown…

Stevie Wonder – Higher Ground

The Temptations – I Need You

Four Tops – Standing In The Shadows Of Love 

Rare Earth – Get Ready

The Supremes You Keep Me Hangin’ On

Séquence humour

Petula Clark – Java Pour Petula

Partis rejoindre les étoiles

Wilko Johnson (1947 – 2022)

Guitariste anglais au jeu particulier et admirable, il débuta en emmenant Dr. Feelgood, groupe phare du pub rock durant les seventies. Ses participations musicale sont innombrables. Il apparut aussi comme acteur dans les premières saisons de « Game Of Thrones ».

She Does It Right avec Dr. Feelgood

Danny Kalb (1942 – 2022)

Guitariste des fameux Blues Project

I Can’t Keep From Crying Sometimes

Bern Elliot (1942 – 2022)

Un de ces nombreux chanteurs qui se lança sur les traces des Beatles avec un succès modéré. Il fut accompagné par les Fenmen et Klan.

What Do You Want With My Baby