En passant

Dimanche en quelques manches de printemps (10)

Des inconnus, des moins inconnus, des plus connus, il y a des millions de chansons, de mélodies. En voici vingt, qui n’ont que la prétention de me plaire sans se ressembler. Avec deux yeux deux oreilles un nez une bouche, on fait tant de visages différents, la musique c’est pareil avec quelques notes. Bonne écoute et bon dimanche !

Lemon Pipers – Green Tambourine
James Royal – Call My Name
Georgie Fame & Peter Beets & the Henk Meutgeert NJO Little Pony |
Syndicate of Sound – Little Girl » & « Rumors
Judy Collins & Leonard Cohen – Suzanne
Dave Brubeck – Golden Brown
The Petersens – Jolene
Lars Danielsson – Cloud Land
Mississippi Fred McDowell – Goin Down To The River
Moody Blues – Tortoise And The Hare
Elena Yerevan – Brucia la Terra
Hrdza – Jedno Leto (Slovaquie)
Cisco Houston – Pastures Of Plenty
The Byrds – Everybody’s Been Burned
The Animals – Inside Looking Out (vrai live)
The Yardbirds Heart Full Of Soul (vrai live)
Omega – Pearls In Her Her
Edgar Broughton Band – Hotel Room
Tyme – Cry For The Trees
All Along The Watchtower par un inconnu mais qui gagne à l’être,

2 réflexions sur “Dimanche en quelques manches de printemps (10)

  1. Bonjour M. Boss,
    Judy Collins et Leonard Cohen , fermer les yeux et se laisser emporter par la mélodie et leurs voix.
    Idem pour Elena Yerevan , Cisco Houston…
    Hrdza Jedno Leto, un chant envoutant qui vous transporte ….la musique vous procure tout ça., quelque soit l’origine et la culture de celle-ci.
    Dans ma vie elle m’a permit de traverser bien des écueils
    Bon dimanche
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Leonard Cohen, c’est un chanteur qui a quelque chose que les autres n’ont pas, et avec Judy Collins cela n’enlève rien.. Je n’ai pas une affection particulière pour la musique du « Parrain » mais chanté un espagnol, cela lui donne du relief. Vous le savez, je suis ouvert à toutes les musiques et je le prouve. Mais je ne peux être qu’au maximum de mon romantisme avec une chanson en langue. latine. Avec Cisco Houston, je me sens plutôt une âme de cavalier dans les plaines de l’ouest. Quand il m’arrive d’écouter du classique, c’est souvent des compositeurs slaves, ils ont dans leur musique une nostalgie qui me fait un peu le devenir aussi, la musique tzigane de même.
      Je dirais que pour moi la musique, c’est une sorte de drogue. Pas besoin de pétards, je pars et je voyage sans artifices avec n’importe qui ou presque. Le folklore en général nous rapproche de l’âme des gens, la pop nous fait voyager différemment pour un résultat assez identique etc…
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.